Visiter Osaka en 2 jours

par Claironyva

Osaka est une ville qui comme toutes les grandes villes du Japon mêle à merveille modernité et tradition. Une chose est sûre, je l’aime beaucoup !

Japon - Osaka - Dotombori
Le quartier Dotombori et son canal

Mes idées d’itinéraires !

Lors de chacun de mes séjours au Japon, c’est à l’aéroport d’Osaka que j’ai atterri. Je ne suis jamais restée très longtemps dans cette ville mais elle vaut franchement le détour. Je pense d’ailleurs y refaire un arrêt lors de mon prochain voyage, car il me reste toujours quelques découvertes à faire !

Dans cet article, je vais mixer mes visites de 2010 avec celles de 2020 afin de vous concocter un itinéraire sur deux jours !

Itinéraire de deux jours à Osaka

Jour 1 : arrivée et dépôts des bagages – quartier Dotombori et Shinsekai
Jour 2 : le quartier Umeda et le château d’Osaka

Voici une carte dynamique pour vous situer un peu tout ça :

Voir en plein écran

Bonus Itinéraire Osaka et ses alentours en 4 jours

Jour 1& 2 : itinéraire de deux jours à Osaka
Jour 3 : Himeji & shopping à Osaka
Jour 4 : Kobe

Pour en savoir plus sur les destinations aux alentours d’Osaka, rendez-vous sur l’article dédié à Kobe et Himeji en une journée de visite !

Comment se déplacer à Osaka ?

Si vous avez le JR Pass, vous pouvez vous arranger pour vous déplacer gratuitement à travers la ville. En effet, en plus du métro, des lignes JR permettent de relier les principaux lieux d’intérêts de la ville.

Il est parfois un peu plus simple de prendre le métro selon le trajet. Je n’ai d’ailleurs pas vraiment cherché à faire les calculs (à tort pour le coup) et j’ai directement pris le pass à la journée qui coûte 600 yens.
Il faut essayer de penser aux trajets que vous souhaitez faire en essayant de faire une boucle incluant un peu de marche, le pass devient rentable après 4 trajets. Les trajets à l’unité ont des prix différents en fonction de la distance.

Où dormir à Osaka ?

Lors de chacun de mes séjours, j’ai décidé de dormir à côté de la gare de Shin-Osaka. Ce n’est pas du tout un quartier animé, mais à partir de la gare on peut facilement rejoindre Umeda et Namba ou prendre le shinkansen pour des destinations plus lointaines.
J’ai donc testé deux hôtels et j’ai aimé les deux !

En 2010, j’ai dormi au New Osaka Hotel et en 2020, j’ai testé le Sarasa Hotel Shin Osaka. Le prix du premier avait augmenté par rapport à 2010 et du coup le Sarasa était un meilleur choix d’un point de vue économique. J’y ai bien aimé le petit déjeuner buffet qui comporte beaucoup de choix !

Quelques photos du Sarasa Hotel Shin Osaka :

Je pense que j’aimerais tester un hôtel du côté de Namba pour avoir plus de motivation pour faire des sorties le soir et profiter des devantures de restaurants extravagantes éclairées à la nuit tombée ! Car le fait d’arriver à Osaka a un inconvénient : je suis complètement KO.

Osaka, jour 1 : découverte du quartier animé Dotombori

Arrivée et dépôt des bagages à votre hôtel

Que vous arriviez en train ou en avion, il vous faudra prendre le temps d’aller déposer vos bagages à votre hôtel. Au Japon, les hôtels sont assez stricts sur le check in, souvent à 15h, mais bien sûr, ils disposent d’une bagagerie. C’est souvent quelque chose qu’on oublie en établissant un programme : les temps de déplacements !
Voici plusieurs exemples : atterrissage 8h45 à l’aéroport d’Osaka, le temps de récupérer mes bagages, d’échanger le voucher du JR Pass et récupérer le pocket wifi à la Poste et enfin le trajet en train jusqu’à Osaka, je suis arrivée à l’hôtel vers 11h !
De Tokyo à la gare de Shin Osaka, il faut 2h30, donc en partant à 8h, vous arrivez à 10h30.
De Kyoto par contre, c’est simplement 30 minutes pour aller dans le centre.

Repas et balade dans Dotombori

S’il y a un endroit qu’il me tardait de revoir, c’est ce joli canal, bordé d’enseignes lumineuses et d’une grande roue jaune. Cette dernière a même été réparée entre mes deux séjours à Osaka.
La promenade le long du canal est très bien aménagée, je l’aime beaucoup !
Depuis le pont au-dessus du canal, on a accès à une galerie marchande : Shinsaibashi, qui dans mes souvenirs était très très longue et particulièrement fréquentée.

En 2010, j’avais pris le temps d’aller au temple Hozenji, perdu au milieu des immeubles, toujours dans le quartier Dotombori. La vendeuse de la petite boutique attenante m’avait presque pris l’appareil photos des mains pour immortaliser mon passage.
Le rituel consiste à prendre de l’eau puis en jeter sur le pilier de gauche, puis de droite et enfin sur la statue recouverte de mousse, sans oublier de faire un vœu.

Ne l’oublions pas, nous venons d’arriver et nous avons faim, alors c’est très simple, sur la rive opposée à la grande roue jaune, il y a un tas de rues animées avec des devantures de restaurants qui vous donneront l’impression d’être dans un parc d’attractions.

Sushis au top dans le centre ville d’Osaka

Ce 7 mars 2020, je me suis laissée guidée par le photographe Loïc Lagarde, fraîchement rencontré dans l’avion. Une rencontre qui me rappelle encore une fois qu’on n’est jamais vraiment seul même quand on voyage en solo !
Il a gentiment accepté de me partager son adresse préférée pour manger de bons sushis : Ichibazushi Sennichimae.

Sushis Japon
Les délicieux sushis du Japon

Je ne suis, à la base, pas une grande fan de sushis, et pourtant, dès ce premier restaurant, j’ai été sous le charme. Il faut dire qu’ils n’ont rien à voir avec ceux que l’on nous sert dans les chaînes françaises, regardez plutôt la taille du morceau de poisson ! Histoire de ne rien manquer, j’ai même fait l’expérience du sushi le plus cher de la carte « Otoro » c’est le thon le plus gras qui soit et ça fait donc environ 10€ la paire de sushis. Quel régal !

Balade digestive jusqu’à Shinsekai

Pour nous rendre au pied de la tour de métal de Shinsekai, nous avons décidé de marcher ! Bien sûr, vous pouvez prendre la ligne JR depuis Namba pour la station Shin Imamiya ou le métro pour la station Ebisucho. Lors de notre venue, l’après-midi, le quartier était très calme. Il paraît qu’il est assez animé le soir, que c’est l’un des quartiers « chauds » d’Osaka. Un autre facteur expliquait le calme ambiant : l’effet Coronavirus ! En effet, le pays n’accueillait alors plus de touristes chinois, d’habitude nombreux en cette période.

Après avoir mitraillé la rue avec nos appareils photos, il est temps de faire une pause !

Nous sommes tombés sur le café The Pax. La décoration était toute mignonne et il y avait même un toboggan ! Il est possible de faire un tour dessus, mais attention, il est pentu, il faut se freiner avec les mains et j’ai cru que j’allais me les brûler !!

Café très sympa à Shinsekai
Le toboggan de la mort qui tue !

Ne restant qu’une seule journée à Osaka en 2020, j’ai fini la journée en faisant un tour par les jardins du château d’Osaka au moment où le soleil se couchait. Malheureusement, le temps était à l’orage, donc je n’ai pas de belles photos de sunset à vous proposer. Je vous reparle du château un peu plus bas !

Pour le repas du soir, j’ai pris quelque chose de tout près dans le 7 eleven à côté de l’hôtel. 7 Eleven et Family Mart sont deux enseignes de supermarché que vous trouverez tous les 50m !

Repas chaud 7 Eleven
Pain fourré à la viande de porc et brochette de poulet frit.

Jour 2 : Umeda et le château d’Osaka

Matinée dans le quartier d’Umeda

Ma découverte du quartier de Umeda remonte à 2010 ! Je mettrai cet article à jour dès lors que j’y serai retournée. Heureusement, j’avais pris des photos et noté quelques détails dans mon livre photos souvenir du voyage !

Umeda est un quartier très moderne et c’est le premier endroit où j’ai mis les pieds en 2010 pour une simple raison : mon adaptateur acheté en France n’était pas bon !

Je suis passée près de l’Umeda Sky Building mais sans grimper à l’intérieur. Vous pouvez accéder à l’observatoire pour 1500 yens.

A peine arrivée en 2010, j’avais filé au centre commercial Hep Navio. Dans ce centre commercial, vous verrez une baleine suspendue dans les airs (elle y est toujours aux dernières nouvelles). Et surtout, j’en ai profité pour faire un tour de grande roue, qui offre une vue superbe sur la ville, vous verrez même le château d’Osaka !

C’est dans ce centre commercial que j’ai découvert les restaurants qui affichent leurs plats en plastique dans les vitrines. Grâce à ces vitrines, vous pouvez à peu près commander même si le menu n’est pas traduit !

Après-midi du côté du château d’Osaka et son parc

Le château d’Osaka est accessible par son parc, et il est si grand que vous pouvez vous arrêter à différentes stations de métro/train. Le parc est agréable. Cette année en mars, j’y étais un peu tôt pour la floraison de cerisiers et un peu tard pour la floraison des pruniers.

Dans le parc, il y a un champ de pruniers et j’ai quand même pu voir quelques fleurs !

Le château se visite, mais attention, ce n’est pas un très vieux château ! Il a été détruit et reconstruit plusieurs fois et abrite désormais un musée moderne. Je m’étais lassée de lire toutes les explications en anglais en 2010. Par contre, j’avais adoré la vue depuis le toit !

Selon la saison, vous pouvez vous prévoir un pique-nique dans le parc !

Bonus : l’aquarium et la grande roue à Osaka

En 2010, j’avais pris le pass de metro et explorer un peu tous les coins de la ville. J’étais arrivée au pied de l’immense aquarium qui était déjà fermé. En face de celui-ci, j’ai vu la grande roue la plus grande de ma vie !

Une chose est sûre, je n’ai pas fini d’explorer Osaka et je me promets d’y passer à nouveau deux journées entières pour la parcourir !

Quel est le budget de ces deux jours à Osaka ?

Hôtels à Osaka :

Le New Osaka Hotel : à l’époque c’était dans les 50€ la nuit et en testant un peu sur booking comptez 75€ pour une chambre simple les deux nuits, mais pour deux et pour deux nuits, on passe à un total de 165€ avec lits jumeaux.
Le Sarasa Hotel Shi-Osaka : environ 110€ les deux nuits pour une chambre double, 90€ en chambre simple.

Les repas à Osaka :

Sushis : environ 25€ le repas en ayant pris les plus chers.
Repas rapide en achetant à emporter dans un kombini 7 Eleven ou Family Mart : moins de 5 euros pour un repas léger !
Vous pourrez manger en général pour 10€ environ le plat.

Les visites :

Le château d’Osaka : le dernier lonely planet indique le parc et donjon gratuit, donc il y a peut-être la possibilité de grimper gratuitement, 600 yens ou 900 yens en combinant avec le musée d’Histoire d’Osaka.
Umeda Sky Building : 1500 yens.

Les transports :

Comptez éventuellement un pass de metro à 600 yens et deux tickets à l’unité en plus.

Vous avez aimé cet article et vous voulez le retrouver facilement ? Enregistrez-le sur Pinterest !

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Visite de Kobe et Himeji en un jour - Claire, on y va ! 13 juin 2020 - 11 h 56 min

[…] trips / week ends Le Tarn : week end du côté de… Visiter Osaka en 2 jours Visiter Lyon en un grand week end de… Que visiter à Singapour en 4 jours ? Un week end […]

Répondre
Hiroshima et Miyajima en 2 jours - Claire, on y va ! 26 juin 2020 - 19 h 05 min

[…] trips / week ends Le Tarn : week end du côté de… Visiter Osaka en 2 jours Visiter Lyon en un grand week end de… Que visiter à Singapour en 4 jours ? Un week end […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :