Organisation d’un long voyage en Asie (6 mois)

par Claironyva

Retrouvez ici les éléments qui vous permettront d’organiser sereinement un long voyage à l’étranger. Dans mon cas, j’ai décidé de partir 6 mois en Asie !

A quoi faut-il penser avant de partir 6 mois en voyage ?

La liste n’est sûrement pas exhaustive, mais voici les éléments sur lesquels je me suis appuyée, vous trouverez également des informations dans mon article sur les 10 conseils pour partir sereinement en vacances.

  • Préparer son itinéraire
  • Les vaccins
  • L’argent : calculer son budget et banque pour éviter les frais à l’étranger
  • L’assurance voyage
  • Valise ou sac à dos ?

Préparation de l’itinéraire de 6 mois de voyage en Asie

Si vous ne me connaissez pas, je vous le dis tout de suite : j’adore organiser, prévoir, bref, partir sans aucun plan, ce n’est pas moi ! Il y a bien entendu toujours une part d’imprévu dans les voyages, mais m’organiser en amont me permet de me projeter. C’est comme avoir déjà un pied dans l’avion. Il y a aussi le côté rassurant, à la fois pour moi, mais aussi pour mes proches, sachant que je ferai une grande partie du séjour en solo.

Bref, je me lance ! L’itinéraire est la première chose que j’ai faite, de façon grossière au début et en affinant au fur et à mesure.

Les éléments à prendre en compte pour établir un itinéraire :

  • La météo
  • Les événements (situation géopolitique, fêtes, festivals etc.)
  • Les visas
  • La logique géographique

Et voici mon itinéraire :

  • Thaïlande (3 semaines) : pas besoin de visa
  • Cambodge (10 jours) : visa à l’arrivée (prévoir une photo pour le visa à l’arrivée)
  • Vietnam (29 jours) : evisa pour rester 30 jours
  • Japon (1,5 mois) : pas besoin de visa pour un séjour de moins de 90 jours
  • Corée du Sud (1 mois et 10 jours) : mise en place d’un formulaire d’autorisation de voyage K-ETA
  • Indonésie (Bali, 30 jours) : pas besoin de visa pour un séjour de moins de 30 jours.

Je pars en janvier, c’est donc la saison sèche (soit l’été) en Thaïlande et au Cambodge, donc très bien !

Pour le Vietnam, il fait également très chaud, mais surtout dans le sud et le centre du pays, je n’irai pas dans le nord.

J’arrive mi-mars au Japon. Le temps devient clément, mais il faudra prévoir des vêtements de mi saison. En y restant jusqu’à fin avril, je pourrai profiter des cerisiers en fleurs ! Je fais cependant attention de repartir avant la golden week, semaine pendant laquelle tous les Japonais sont en vacances, les hôtels et trains sont alors bondés et chers.


En Corée, je profiterai également du printemps et je retrouverai l’été à Bali en juin, avant la pleine saison de juillet/août.

Je voulais également aller 2 semaines à Taïwan, mais la situation étant très tendue avec la Chine, j’ai préféré ne pas l’inclure dans mon itinéraire.

A faire aussi : s’inscrire sur le Fil d’Ariane

Les vaccins, la trousse pharmacie

N’attendez pas le dernier moment pour vous rendre chez votre médecin traitant ou dans le centre de vaccination international si la ville dans laquelle vous habitez en possède un.

J’avais déjà fait le vaccin pour l’hépatite A qui était recommandé pour mes précédents voyages au Vietnam.

A Toulouse, en appelant mi-septembre le centre de vaccination, le premier rendez-vous disponible était début novembre, il faut donc vraiment s’y prendre en avance, surtout si un vaccin doit être administré en deux fois, avec un mois entre les deux.

Les vaccins qui m’ont été conseillés pour ce voyage, aucun d’entre eux n’est remboursé :

  • Hépatites A : j’ai déjà mes deux shots dans les 1 an d’intervalle environ pour environ 18€ la piqûre.
  • L’encéphalite japonaise : 2 shots qui sont fait soit à une semaine d’écart soit un mois, 86€ la piqûre.
  • La typhoïde : 1 shot (je le ferai fin novembre 2022, 34€)
  • La rage : 3 shots étalés sur 3 semaines, 50€ la piqûre. Il faut savoir que si vous vous faîtes griffer ou mordre par un animal, même avec les 3 shots il faudra en faire deux, sinon 5 et à l’étranger, ils peuvent être bien plus chers qu’en France. Pour avoir vu quelques singes un peu agressifs à Bali, et même si je ne compte pas m’en approcher, hop je fais le vaccin !

Ma mère s’est vue prescrire le traitement contre le paludisme pour le Cambodge.

Pensez également à vous faire prescrire les médicaments essentiels en cas de classiques rhumes, gastros… Et dans mon cas, je ne dois pas oublier l’antihistaminique en cas d’allergies (notamment les piqûres de guêpes…).

Argent : budget et banque pour éviter les frais à l’étranger

Préparer son budget

C’est un point très important !

Pour évaluer le budget de mon voyage, j’ai créé un fichier Excel ! Dans ce fichier, j’ai un onglet global avec les catégories suivantes pour chacun des pays : la restauration, l’hébergement, les visites et les transports. Ensuite, j’ai créé un onglet par pays pour y détailler les hôtels et le programme de visites.

J’essaie toujours de prévoir un budget large, que j’affine au fur et à mesure de mes recherches et réservations, je remplace à ce moment-là les valeurs estimées par les réelles.

Et dans un tableau à part, j’ai également pris en compte mes dépenses du quotidien en France, je suis propriétaire et j’ai décidé de ne pas louer mon appartement. Je prends donc en compte, l’emprunt, les charges, mon abonnement téléphonique, EDF et tout le reste (même Netflix) ! D’un autre côté, j’ai également mis mes salaires, car je pars en grande partie sur des congés et compte épargne temps.

A noter, que j’ai eu l’idée de ce voyage plus de deux ans avant le départ. C’est ce qui m’a permis de bien économiser tant de l’argent que des jours de congés. C’était plutôt bien tombé puisque nous étions en plein Covid, donc pas grand-chose à faire !

Les frais bancaires à l’étranger

Jusque-là, pour des voyages assez courts, j’utilisais tout simplement ma carte bleue habituelle. Mais pour un long voyage, j’ai décidé de sauter le pas et d’ouvrir un compte dans une banque en ligne.

J’ai choisi Boursorama Banque. La carte Ultim me permet d’utiliser la carte sans frais lorsque je paye directement avec et j’ai droit à 3 retraits gratuits par mois. La carte est gratuite à condition de l’utiliser au moins une fois par mois.

Pour la création, sur l’application c’est très simple, il faut préparer un IBAN, sa carte d’identité et prévoir de se prendre en selfie. Grâce au parrainage, on commence plutôt bien l’aventure avec 150€ d’offerts ! Voici mon code parrainage Boursorama : CLCA1782 à renseigner dès le début de votre inscription.

A noter que j’ai fait la boulette d’oublier de saisir le code de parrainage, mais je me suis faite rappeler par le service client qui a gentiment tenté de rattraper le coup et ça a marché, ouf ! Pour l’ouverture d’un compte il y a 70€ d’offert, et la commande d’une carte Welcome ou dans mon cas Ultim rapporte 80€ !

Je pars donc avec deux cartes bancaires, l’astuce étant d’éviter de les ranger au même endroit.

A noter que j’ai déjà un autre compte en ligne chez N26, mais il s’agit d’un compte professionnel dans le cadre du blog et je n’ai pas le droit d’avoir deux comptes chez eux. De plus, N26 n’est pas une banque française, il faut donc faire une déclaration de détention aux impôts.

Le compte équivalent à la carte Ultim de chez Boursorama m’a l’air d’être la N26 YOU, elle coûte 9,90€ et inclus des assurances : médicale, annulation de voyage, retard de vol, les bagages, couverture pandémie… La carte juste « en-dessous » coûte 4,90€ par mois mais elle n’inclut pas les retraits sans frais à l’étranger.

L’assurance voyage, indispensable pour un long séjour à l’étranger

Jusque-là, je m’étais toujours contentée de l’assurance de ma carte bleue. En voyageant pas mal, j’avais opté pour une Visa Premier. Mais l’assurance de celle-ci ne fonctionne pas pour un long voyage et elle ne me couvre pas en cas de maladie.

Je touche du bois, mais je vous avoue que j’ai rarement passé 6 mois sans être malade (notamment avec la clim) et je suis allergique aux piqûres de guêpes. Le pompon serait par exemple d’avoir l’appendicite et devoir être hospitalisée.

En dehors des frais médicaux, d’autres situations ont tendance à me stresser, comme la perte de mes bagages, et en 6 mois, je vais prendre pas mal de vols, ce qui augmente le risque.

Après quelques recherches, j’ai opté pour Chapka assurances, qui propose également la téléconsultation dans la formule Cap Aventure ! Les tarifs sont clairement affichés sur le site. Pour 6 mois, dans la formule monde entier hors USA et Canada, pour une personne de moins de 40 ans, le tarif est de 338€ en 2022.

Lors de mon appel pour la prise de renseignement et l’envoi du devis, l’opérateur a vraiment été top. Il m’a expliqué tous les cas couverts et surtout non couverts et que faire selon les cas pour obtenir un remboursement ou la prise en charge directe des soins. J’ai pu poser toutes les questions que je voulais !

Je mettrai bien entendu cet article à jour si jamais j’ai eu besoin d’utiliser l’assurance pour vous raconter comment cela s’est passé !

La question pratique : valise ou sac à dos ?

Toutes les personnes que je connais et qui sont parties longtemps, sont parties avec un sac à dos… J’en ai un, que j’ai utilisé pour mon voyage à Bali. Le vrai intérêt était pour grimper sur le bateau pour Nusa Penida depuis la plage. Sinon finalement, je ne fais pas de treks, je prends mon sac, hop dans le transport et hop à l’hôtel.

Je n’avais peut-être pas bien réglé mon sac, mais j’ai eu mal au dos rien qu’en le portant dans les aéroports.

Du coup, j’ai choisi de partir avec ma valise à 4 roulettes (une Delsey que j’ai depuis plus de 10 ans), dans laquelle j’ai plus de place, et un sac à dos pour la cabine dans lequel je mets : mon petit ordinateur, mon appareil photo, et quelques tenues au cas où ma valise serait perdue.

Je ne manquerai pas de mettre à jour cet article pour vous dire si j’ai fait le bon choix ou pas !

Voilà pour les informations sur l’organisation d’un long voyage de 6 mois en Asie. J’espère que cet article aura pu vous aider dans la préparation de votre propre séjour !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :