Japon : visiter Nara en un jour

par Claironyva

Nara est une ancienne capitale du Japon. La ville est célèbre pour son immense parc et ses daims en liberté.

En 2010, j’avais décidé d’y passer 3 jours pour bien m’imprégner de la ville et ne pas me presser. Il faut dire qu’à cette époque, j’étais venue au Japon en février et que je ne savais pas trop à quoi m’attendre au niveau du temps. J’ai bien fait d’ailleurs car il avait plu une journée entière !
En 2020, je n’y suis restée qu’un peu plus d’une demi-journée, malheureusement, je ne me suis pas sentie très bien et j’ai préféré retourner à Kyoto plus tôt.

Programme d’une journée à Nara

  • Arrivée matinale : visite du temple Todai-Ji
  • Visite du sanctuaire Kasuga-Taisha
  • Balade à travers le parc : pavillon Ukimido
  • Repas
  • Visite des Jardins Isuien
  • Balade et shopping dans Naramachi
  • Option visite du temple Horyu-Ji (prévoir la visite sur une deuxième journée)

Pour mieux vous situer, je vous propose cette carte interactive de tous les sites dont je vais parler dans cet article.

Voir en plein écran

Comment aller à Nara ?

Depuis Kyoto :

Les trains pour Nara sont très réguliers : environ toutes les 20 minutes !
Vous pouvez consulter les horaires des trains depuis le site Hyperdia. Quand vous ferez vos recherches sur ce site, pensez à décocher « Private Railway » si vous avez le JR Pass. D’ailleurs, avec le JR Pass, les trajets ne vous coûteront rien.
Pour ces trains, la plupart du temps, vous n’avez pas besoin de réserver.

Depuis Kyoto, il faut compter environ 1h à 1h15.

Depuis Osaka :

C’est comme pour Kyoto, le plus pratique reste le train.

Depuis la station JR-Namba, le trajet est d’environ 45 minutes.

Pour en savoir plus sur Osaka, n’hésitez pas à lire mon article sur que faire à Osaka en 2 jours.

Où dormir à Nara ?

Il n’est pas forcément nécessaire de dormir à Nara, mais si le cœur vous en dit, j’avais en 2010 séjourné au Comfort Hotel proche de la gare. Le tarif pour une nuit est de 50€ avec petit déjeuner pour une personne seule et d’environ 60€ pour deux.

Comfort Hotel Nara
Comfort Hotel Nara

Mais à revenir je note aussi l’hôtel Onyado Nono Nara Natural Hot Spring qui dispose d’un charmant onsen ! Il est un peu plus cher mais avec plus de charme : dans les 75€ pour une personne seule et 85€ pour deux, avec le petit déjeuner inclus (avec une promo Génius de booking).

Si vous avez envie de vous faire plaisir et de faire l’expérience d’un ryokan au coeur du parc de Nara : Kotonoyado Musashino semble être l’endroit indiqué !

Le parc de Nara

C’est l’incontournable de Nara : le parc ! Il est difficile d’imaginer le temps que l’on peut y passer. La différence peut se jouer sur le fait de visiter les temples et jardins ou de simplement flâner au gré du vent.

En arrivant à Nara, n’hésitez pas à passer par l’office du tourisme : il est dans la gare ! J’y ai récupéré un plan en français.

Les habitants du parc de Nara : les daims/cerfs

Avant même d’arriver dans le parc, vous remarquerez à coup sûr ces gentils petits daims/cerfs qui se baladent absolument partout. Ils sont en quelques sorte vénérés. En effet, la légende dit qu’à la création de Nara, un dieu est entré dans la ville sur le dos d’un daim blanc.

Ils sont maintenant un peu plus d’un millier à vivre à Nara. Si jamais vous êtes en voiture, faîtes attention car ils ne respectent pas toujours les feux tricolores !!

Il est possible de les nourrir en achetant des gâteaux dans un des nombreux mini stands de vente de gâteaux de riz. Personnellement, je n’en ai pas acheté. Lors de ma première visite en 2010, une dame était encerclée de toute part et m’a lancé les gâteaux et un daim particulièrement affamé a failli me mordre au niveau du bidou !!

On ne vous le dira d’ailleurs jamais assez dans le parc : méfiez-vous des daims. Ne laissez rien dépasser de vos sacs à main.

En 2020, à cause de la Covid, il n’y a eu que très peu de touristes à Nara et les daims avaient vraiment très très faim. En me baladant, j’ai pu voir un groupe entier soudainement se lever et bondir à plus de 100 mètres de là parce qu’ils avaient senti de la nourriture !

Visite du temple Todai-ji

Informations pratiques :

Le temple ouvre entre 7h30 et 8h jusqu’à 17h/17h30 selon les saisons.
L’entrée pour le temple seul coûte 600 yens.

Le Todai-ji et son joyau : le Daibutsu-den

Juste avant d’arriver au temple, vous passerez par l’énorme porte Nandai-mon. L’entrée du temple est ensuite sur la gauche. C’est vraiment beau, et la visite ne fait que commencer.

Le Daibutsu-den est le bâtiment qui abrite le Daibutsu ! C’est la plus grande construction en bois du monde. Détruite et reconstruite plusieurs fois, on peut en découvrir les maquettes à différentes époques et jouer au jeu des 7 erreurs.
Le Daitbutsu (grand bouddha) est en bronze. Il mesure 18 mètres pour 250 tonnes, c’est un beau bébé !!

D’autres gardiens tout aussi impressionnants sont présents à intérieur du bâtiment.

La visite consiste en une sorte de boucle et en me dirigeant vers la sortie, je passe devant les boutiques du temple, c’est l’occasion de faire quelques emplettes : de jolis marques page et une clochette pour offrir à mes proches.

Bien entendu, vous pourrez aussi acheter des portes-bonheur !

Les boutiques de souvenirs ne manquent pas dans le parc ! J’ai du me retenir car il est toujours très facile de trouver les choses mignonnes au Japon. Après les cadeaux pour les autres, je me fais plaisir avec une pochette plastique à l’effigie de la mascotte du parc et un sac en tissu avec plein de petits daims dessinés dessus : un cadeau utile !!

Visite du temple Kasuga Taisha

C’est le sanctuaire des lanternes ! Qu’elles soient en bronze et suspendues ou en pierre, c’est un délice pour les yeux. J’ai même pu assister à une petite cérémonie de prière. Il y a 10 ans déjà j’avais adoré ce temple mais cette fois-ci encore plus !

Les rencontres sont toujours très agréables et cette fois-ci, c’est un grand-père japonais, photographe amateur qui commence par me faire des signes pour m’indiquer les bons spots photos !

Nous communiquons en utilisant google maps traduction. C’est grâce à lui que je vais découvrir le pavillon Ukimido !

Le Pavillon Ukimido

C’est une jolie bâtisse en bois posée sur un petit lac. J’y étais pour la mi mars, et c’était encore trop tôt pour voir les cerisiers en fleurs. C’est bien dommage car, j’ai vu quelques photos et ça change complètement le paysage.

La Pavillon Ukimido est un lieu prisé pour les séances photos de mariage à Nara !

Vous avouerez que même sans les fleurs de cerisiers, ce lieu est très romantique ! Et j’ai pu prendre quelques photos de fleurs de l’autre côté de la colline et aussi d’un joli petit oiseau.

Visite des jardins Isuien

J’ai visité ces jardins en février 2010 et je n’ai pas pris le temps d’y retourner en 2020. Le temps n’était pas au beau fixe, il faisait un froid de canard ! Bonus « pas de chance » : les jardins étaient à moitié en cours de maintenance !

Le prix d’un ticket est de 1200 yens pour un adulte. Les jardins sont fermés le mardi.

J’y ai vécu une scène qui aurait pu être tirée de la fiche du stéréotype du touriste français. J’attendais que la jeune vendeuse des tickets reviennent pour prendre mon entrée. Un couple et un enfant en bas âge arrivent : « quoi il faut payer ? ».

De là, la femme et l’enfant passent tranquillement en laissant le mari attendre pour payer. La pauvre vendeuse de tickets était toute perdue.
Je passe et entend l’enfant appeler sa mère pour l’aider à traverser un petit pont de pierre. Rappelons que nous sommes en février, il fait froid et ce genre de pierre peut être glissant, mais la mère s’est contentée de dire à sa fille de trois ans de mettre un pied devant l’autre. Au final, j’ai aidé la petite à traverser et j’ai été gratifiée d’un « TENKYOU ».
Ce qui est le plus drôle, c’est que je les ai recroisé le lendemain à Fushimi Inari. Le père avait déjà disparu et la mère pressait la petite dans les escaliers « on n’a pas que ça à faire ».

Ce qui est dommage dans toute cette histoire, c’est que je m’en rappelle mieux que la visite des jardins d’Isuien !

Se balader en ville à Nara : Naramachi

Si vous avez le temps, je vous conseille de vous promener en ville dans le quartier Naramachi. Comme dans toutes les villes, vous y découvrirez un marché couvert.

Je suis tombée par hasard sur la Naramachi Traditional townhouse. Cette maison ancienne fait désormais office de musée pour vous montrer à quoi ressemblait la vie il y a jusqu’à quelques décennies. A l’époque, la visite était gratuite !

Pour aller plus loin : le temple Horyu-ji

Dans mon esprit, c’est plutôt un ensemble de temples et musées. Ils abritent entre autres des trésors nationaux et malheureusement, les photos à l’intérieur n’étaient pas permises.

Le site japonais du complexe d’Horyu-ji comporte une version anglaise avec des infos. Par exemple, depuis Nara, il faut compter 13 minutes en train et depuis Osaka un peu plus de 30 minutes.

Le prix du ticket est de 1500 yens pour un adulte soit environ 15€ et les heures d’ouverture sont entre 8h et 16h30 ou 17h selon les saisons.

Voilà ma proposition d’itinéraire pour une journée voire deux de balade à Nara ! J’espère que ça vous aura donné envie d’y faire un arrêt.

Si jamais vous avez aimé cet article ou que vous voulez simplement le relire plus tard, épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Les Alpes japonaises : Kanazawa et Shirakawa-go en 3 jours - Claire, on y va ! 2 septembre 2020 - 19 h 44 min

[…] trips / week ends Les Alpes japonaises : Kanazawa et Shirakawa-go en… Japon : visiter Nara en un jour Aude : itinéraire d’un jour entre châteaux cathares… Haute-Garonne : une journée […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :