Japon : porter un kimono une journée à Tokyo

par Claironyva

En voyage au Japon ? Vivez une expérience unique : celle de porter un kimono ! J’ai eu la chance de vivre ce moment au printemps, entourée de cerisiers en fleurs à Tokyo et avec deux filles super sympas.

L’expérience du kimono au Japon

Outre les visites de châteaux, temples et les expériences culinaires à ne pas manquer, porter un kimono au Japon est une expérience à la fois unique et très courante au Japon.

Que vous soyez japonaise ou non, porter un kimono, seule, entre copines ou même en couple le temps d’une belle journée n’est pas rare !

Si vous voyagez en solo, de nombreuses entreprises proposent les services d’un photographe. Il faut dire qu’il serait quand même dommage de ne pas repartir avec des souvenirs de moments en kimono !

J’avais moi-même abandonné l’idée d’en porter un jusqu’à ce que je rencontre Natsuki, le temps d’une journée photo avec Loïc Lagarde et Aala (Un Gaijin au Japon). Nous avons sympathisé et elle m’a demandé si ça m’intéresserait de l’accompagner le surlendemain avec une copine à elle pour une journée kimono et sakura !!

Dernière chose, les garçons peuvent aussi porter une tenue traditionnelle, ce n’est pas réservé qu’aux filles !

En kimono à Tokyo
Avec Natsuki et Esra

Quelques règles pour bien vivre le port du kimono

Nous sommes allées chez Yae Rental Asakusa, une valeur sûre selon Natsuki. Les employées nous ont beaucoup aidées dans le choix du kimono et des accessoires.

Pendant que mes nouvelles amies se faisaient habiller, j’étais en train de me faire coiffer, c’est inclus dans la formule. Les employées sont vraiment extras, elles ont rapidement réalisé une coiffure digne d’un mariage. J’avais le choix entre 5 ou 6 photos de coiffure ou je pouvais même leur montrer une photo sur mon téléphone.

Mon tour est ensuite venu pour la partie port du kimono. J’ai été assez impressionnée de toutes les couches qui fallait enfiler, notamment une sorte de plastron assez dur pour bien tenir le kimono
Sachant que j’allais être serrée dans la tenue, je suis allée aux toilettes avant. C’est bête à dire mais aller aux toilettes avec un kimono m’angoissait : et si jamais je défaisais par mégarde et que je ne pouvais pas le remettre ? Mes amies m’ont rassurée sur ce point, ce n’est en fait pas compliqué. Par contre, je ne peux pas le confirmer car je n’ai pas eu besoin d’y aller !

Mon astuce pour bien respirer dans mon kimono a été de gonfler un peu le ventre au moment où on me resserrait la taille. De cette façon, je me suis sentie bien à l’aise toute la journée.

Pensez juste à ne pas croiser les jambes, et à vous tenir droite quand vous êtes assise et ne pas appuyer votre dos contre le dossier d’un siège pour ne pas écraser le nœud du obi.

Que comprend la prestation d’une journée en kimono et à quel prix ?

Voici comment s’est passé le choix du kimono, l’habillage etc. !

Dans un premier temps, il faut enlever chaussures et chaussettes, à la place, j’ai enfilé les chaussettes spéciales pour les tongs. Cela permet de s’y habituer. Ensuite, c’est le moment de choisir le kimono, le choix est vraiment large, et l’est encore plus selon la prestation choisie.

Les employées nous ont vraiment bien conseillées, notamment sur la couleur qui nous irait le mieux. Une fois le kimono choisi, il faut sélectionner la couleur de la ceinture et le le petit sac qui remplacera notre sac à main pour la journée. Ici encore le choix m’a agréablement surprise.

Ensuite je suis passée à la coiffure, comme expliqué plus haut, puis deux employées m’ont habillée !

Toutes nos affaires ont été gardées par la boutique pendant notre balade.

Le prix de la prestation était de 45€ environ pour une personne seule, et comme nous étions 3 dans les 40€. Il faut tout rendre pour 17h30.

Le coût supplémentaire pour un photographe reste très élevé, minimum 85€ en plus de la prestation initiale, ce qui monte la facture à 130€ minimum. Cela reste un prix à prendre en compte si vous voulez vraiment porter un kimono lors de votre voyage au Japon afin de bien budgétiser avant le départ.

Où se prendre en photo en kimono à Tokyo ?

Vous voilà, prêt(e)s pour une belle balade, portant fièrement votre kimono et vos tongs légèrement compensées. Il n’y a plus qu’à vous lancer. L’entreprise de location de kimono étant à Asakusa, je vous conseille de commencer par aller au temple Senjo-ji. Je vous en parle justement dans mon article sur mes 4 jours de visite de Tokyo !

Le temple Senso-ji à Asakusa idéal pour combiner photos en kimono et achats

Si vous avez lu mon article sur la visite de Tokyo, alors vous savez déjà que j’aime beaucoup le quartier Asakusa et notamment le temple Senso-ji. C’était donc notre première étape !

Nous avons rencontré un couple qui se faisait également photographier et qui nous a gentiment prêté leur ombrelle. Nous n’avons pas manqué de passer sous l’immense lampion rouge !

J’ai été surprise que d’autres touristes nous demandent s’ils pouvaient nous prendre en photos, je ne fais pas très locale ! Sur la journée, cela nous est arrivé plus d’une fois, et je dois dire que parfois, c’est un peu gênant.

Les jardins de Shinjuku, mon coup de cœur pour des photos en kimono

Après les châteaux et les temples, vous visiterez sûrement de nombreux jardins / parcs ! Il faut dire qu’ils font partie intégrante du patrimoine du Japon. Si vous avez un carnet, n’oubliez d’ailleurs pas de collectionner les tampons qui sont généralement au niveau des guichets.

Si je parle de guichets, c’est que l’entrée des jardins est généralement payante, entre 3 et 6 euros. L’entrée de Shinjuku Gyoen est de 500 yens, c’est gratuit pour les enfants de 15 ans ou moins.

C’était vraiment magnifique, avec de très beaux cerisiers alors que ce n’était pas encore l’apogée de la floraison.

Nous avons bien du passer une paire d’heures dans le jardin, l’occasion de prendre plein de photos et aussi pour moi de goûter une spécialité : le dango, sorte de pâte à mochi. J’avais un peu peur du goût mais en fait c’était vraiment super bon et je sais que j’en mangerai quand je retournerai au Japon !

Pause sucrée à Harajuku, quartier animé de Tokyo

Après la pause nature, direction Harajuku et sa célèbre rue piétonne Takeshita-dōri. Vous la reconnaitrez facilement : elle est bondée ! C’est l’une des rues les plus animées et célèbres de Tokyo, avec de nombreuses boutiques de mode.

Et pour rester tendance, nous nous sommes arrêtées dans une boutique qui fabrique des barbes à papa arc en ciel : Totti Candy Factory ! Et bien sûr, nous avons opté pour the mega grosse barbe à papa, et celle-ci coûte 950 yens soit environ 7.50€.

Harajuku en kimono
Yum Yum !

Torii au cœur de Tokyo, ultime étape de cette journée kimono

Et pour terminer cette journée mémorable en kimono, direction l’escalier de Torii au cœur de Tokyo pour nos dernières photos en tenue.

L’air de rien, cette journée nous a épuisée ! Nous avons quitté les kimonos et une fois de retour dans une tenue bien plus confortable, il était temps de nous offrir un bon resto !

Nous avions dans l’idée de poursuivre avec un onsen mais il aurait fallu inverser le programme car la digestion nous a achevées !

Vous l’aurez bien compris, j’ai vécu cette journée comme un rêve, entourée de personnes très sympas. Comme quoi, encore une fois, même en voyageant seule, on peut faire de belles rencontres et passer des moments inoubliables !

J’espère que cet article vous a plu ! Pour poursuivre le voyage, je vous propose de lire l’article sur l’itinéraire et le budget d’un voyage au Japon.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :