Les Alpes japonaises : Kanazawa et Shirakawa-go en 3 jours

par Claironyva

Itinéraire de 3 jours dans les alpes japonaises

  • Jour 1 à Kanazawa
    • Jardin Gyokusen
    • Château de Kanazawa
    • Jardin Kenrokuen
    • Balade et achat du repas – repos
  • Jour 2 à Kanazawa
    • Marché Omichô
    • Quartier Kazue-Machi
    • Quartier Higashi Chaya
    • Shimizu House
    • Maison de la famille Takada
    • Quartier Nagamachi
    • Quartier des temples
  • Journée 3 : Shirakawa-go
    • Musée Myozenji
    • Musée de l’Héritage

Voici une carte interactive pour y voir un peu plus clair sur les lieux que j’ai visités :

Voir en plein écran

Voir en plein écran

Comment venir à Kanazawa ?

Vous allez dire que je radote ! Mais l’option la plus courante, c’est le train ! Avec le JR Pass, ça ne vous coûtera pas un sou.

Le trajet dure 2h20 environ depuis Kyoto en train direct.

Comme d’habitude, je vous laisse aller sur le site Hyperdia pour consulter les horaires. N’oubliez pas de décocher « Private Railway » pour ne garder que les horaires des trains JR, et si je ne me trompe pas d’enlever Nozomi aussi.
Dans le doute, on vous renseignera toujours en gare, surtout quand vous montrerez votre pass.

J’étais tellement contente de me rendre à Kanazawa que j’étais plus tôt à la gare. J’ai donc pu prendre le train de 7h39 au lieu de 8h10 (oui je me lève vraiment tôt !). Mais ayant vu la météo qui m’attendait, je savais que j’allais profiter de 30 minutes de plus de soleil une fois à Kanazawa !

Arrivée et installation à l’hôtel

Arrivée et prise d’informations

La gare de Kanazawa est une petite merveille d’architecture, avec un torii moderne pour accueillir les voyageurs.

Je m’arrête bien évidemment à l’office de tourisme dans la gare pour récupérer un plan de la ville. Ils ont même des plans en Français ! Il est bien fait avec tous les sites à visiter, les horaires et les prix !

Juste à côté de la gare, il y a un bâtiment dans lequel vous pourrez réserver les tickets de bus pour Shirakawa-go.

Le choix de l’hôtel

Si vous me suivez depuis un petit moment, vous savez que j’aime bien avoir mon petit confort, sans pour autant prendre du 4 étoiles.

Lors de mes premières recherches, j’avais réservé sur booking avec annulation gratuite le APA Villa Hotel Kanazawa Katamachi qui me coûtait 170€ les 3 nuits en chambre double.
Avec la crise liée au Covid, j’ai refait des recherches et je suis tombée sur le Holiday Inn ANA Kanazawa Sky pour 127€ les 3 nuits sans petit déjeuner. Cet hôtel est en règle générale plus cher, j’ai eu de la chance !
Ma chambre était à un étage élevé avec attention, pas une, ni 2, mais 3 fenêtres : exceptionnel pour le Japon ! La vue était également superbe depuis le Lounge.

Pour des budgets plus modestes, j’ai trouvé la Guesthouse Kintoto, bien située à côté de la gare entre 21 et 30 euros la nuit (selon les promos) pour une chambre privée de deux lits superposés et salle de bains commune.

Visite de Kanazawa

Jour 1 : les incontournables de Kanazawa

Le jardin Gyokusen

Depuis l’hôtel, je suis me suis dirigée vers le château de Kanazawa. Juste en face du château et ses parcs, j’ai découvert le temple Oyama Jinja, où j’ai pu voir entre autres quelques fleurs.

Quelques minutes plus tard, c’est le coup de cœur dans l’adorable jardin Gyokusen. Tout est tellement harmonieux et calme, j’adore. Et je ne savais pas encore que j’allais encore plus me régaler ensuite.

Jardin Gyokusen
Jardin Gyokusen

Le château de Kanazawa

Depuis le jardin, il faut « grimper » quelques marches pour atteindre le château de Kanazawa. J’ai pris le ticket combiné avec le jardin Kenroku-en à 500 yens.

Le château a été rénové très récemment et il offre quelques très jolies vues. N’oubliez donc pas de regarder par les fenêtres ! Vous découvrirez des explications sur la construction du château et ferez le test d’un escalier très raide !
Petit point histoire : le château a eu plusieurs vies : résidence de seigneur, base militaire pendant la seconde guerre mondiale, puis campus universitaire !

Le conseil pratique de la visite : sauf si c’est l’été et qu’il fait très chaud, prévoyez une 2ème paire de chaussettes. Comme dans beaucoup d’endroits au Japon, il faut se déchausser pour marcher sur les jolis parquets. Vous transportez ensuite vos chaussures dans un sac fourni le temps de la visite. Au bout d’un moment, j’ai eu froid aux pieds !

Le parc du château

Il est entièrement gratuit, tout comme le premier parc qui en fait partie. Il est vraiment joli et c’est très agréable de s’y balader et prendre des photos du château de Kanazawa.

L’air de rien, il est l’heure de déjeuner, et comme le temps doit se gâter dans l’après-midi, je fonce sur un restaurant à côté de l’entrée du parc Kenroku-en.
J’ai pris le porc en lamelles avec le riz et la sauce au curry. J’ai trouvé le prix cher pour le plat (1848 yens) mais bon, c’est comme partout, on paie parfois un emplacement !

Pause déjeuner

Le jardin Kenroku-en : une merveille !!

C’est vraiment un incontournable de Kanazawa et ce quelle que soit la saison !

Le clou du spectacle est un pin (j’ai cru qu’il y en avait plusieurs), soutenu par une structure en bois avec des cordes. Cette structure protège l’arbre du poids de la neige.

Vous ne manquerez pas la lanterne Kotojitoro, la cascade Midoritaki, une petite forêt de pruniers et la plus vieille fontaine du Japon !

J’ai du me balader pendant 1h30 environ.

Fin de journée tranquille

Comme la météo l’avait annoncé, le temps à rapidement tourné et je suis partie sous la pluie ! Après quelques courses au Family Mart (moins de 400 yens pour un sandwich, une boisson et de quoi petit déjeuner), je prends possession de ma chambre d’hôtel.

Il est parfois bon de se poser, je profite donc de la vue de ma chambre et j’ai fait des visios avec ma famille en regardant l’orage se déchaîner puis un coucher de soleil superbe.

Un peu plus tard, je me suis offert un coca dans le Lounge Bar « Le Ciel » avec une vue à 360° sur la ville. C’est l’endroit parfois pour se poser et j’en profite pour écrire un peu sur cette journée qui vient de passer !

Jour 2 : découverte quartier par quartier de Kanazawa

Réveillée par les éléments déchaînés

Pas besoin de réveil quand la grêle survient à 6h du matin ! Les toits sont blancs car il a neigé cette nuit-là (nous sommes à la mi-mars). Puis il se met à pleuvoir très fort avant de neiger à nouveau.

Ce n’est pas très évident de se motiver à sortir par un temps pareil, je ne décolle donc pas avant 9h45, armée de mon parapluie transparent acheté à Miyajima.

Vue de Kanazawa le matin avec un peu de neige

Le quartier Mizue-machi

Je me rends à pieds dans ce quartier ancien. C’est mignon, d’autant plus sous la fine couche de neige fraîche du matin.

L’attraction principale du quartier est la rue qui borde la rivière Asanogawa. Les maisons anciennes ont laissé leur place à des restaurants et des hôtels. Je flâne un peu dans les rues adjacentes avant de visiter le quartier suivant !

Le quartier Higashi Chaya

Il est à peine à 3 minutes de marche du quartier précédent : c’est le quartier des geishas ! C’est plutôt calme, j’y ai trouvé une boutique de souvenirs très mignonne. Du coup, vu le temps, j’en ai profité pour faire quelques achats !

Il y a peu de monde, un petit office de tourisme est dans une sorte de maison ancienne, avec des petites pancartes pour expliquer le fonctionnement. Plusieurs maisons de geishas peuvent se visiter, mais il ne faisait pas chaud et l’idée d’enlever mes chaussures me glaçait d’avance !

Petit point fatigue & lassitude : je ne sais pas vous, mais quand je voyage, je suis à fond ! J’ai envie de tout découvrir, même si j’essaie de me caler des temps calmes.
Cela faisait déjà un peu plus de 10 jours que j’étais au Japon, et je venais d’enchaîner les visites de temples à Kyoto. Parfois trop de visites tuent la visite et j’avais juste envie de déambuler, et comme dit plus haut, de ne pas me geler les pieds. Mais si je retourne à Kanazawa, j’irai découvrir une maison de Geisha !

Le quartier Nagamachi

Après une pause déjeuner à l’hôtel à regarder la pluie et la grêle s’abattre une nouvelle fois sur Kanazawa, je me remets en route vers le sud de la ville !

Je longe un petit canal et j’effectue un arrêt imprévu : la Shimizu House ! Motivée, j’ôte mes chaussures et entre pour faire le tour de cette maison traditionnelle qui n’était pas mentionnée sur le plan de la ville.

En continuant vers le sud, je visite cette fois-ci (et c’est encore une fois gratuit), la maison de la famille Takada. Ici, on y explique plutôt le travail des serviteurs des samouraïs et leur mode de vie.

Je voulais visiter la maison Nomura (maison de Samouraï), mais à cause du Covid, c’était fermé ! Il ne faut pas hésiter à se balader dans les petites rues du quartier, c’est vraiment joli.

Le quartier Nishi Chaya

Situé au sud du quartier précédent, c’est le quartier des maisons de thé. Bon, il faut croire que mon timing n’était pas génial car quasiment tout était fermé.

Juste à côté, c’est le quartier des temples et là encore pas de bol, j’aurais adoré visiter le temple Ninja Dera ! Apparemment, il y a même des pièges et des passages secrets, ça a l’air génial : mais c’était fermé.

Bref, je fais un peu de shopping tout en rentrant à l’hôtel et je profite encore une fois d’un beau coucher de soleil sur fond d’orage.

Sunset à Kanazawa – vue de ma chambre d’hôtel

Une journée à Shirakawa-go

Comment se rendre à Shirakawa-go ?

C’est en bus que vous vous rendrez à Shirakawa-go ! La plupart du temps depuis Kanazawa ou Takayama.

L’aller retour coûte 3600 yens soit environ 30€. Il faut 1h15 pour aller de Kanazawa à Shirakawa-go.

Les tickets s’achètent en sortant de la gare sur la gauche et l’arrêt de bus est indiqué juste à côté dans le « rond point ».
Ce qui est dommage, c’est que malgré le fait qu’il n’y ait quasi personne au Japon et dans les bus du jour, j’ai été obligée de choisir l’heure du bus de retour. En demandant conseil j’ai pris le bus de 8h10 arrivée 9h25 et pour le retour 12h20 arrivée 13h35.

Que visiter à Shirakawa-go ?

Bienvenue dans un village de montagne pittoresque ! Je n’avais pas vraiment prévu qu’à cette époque de l’année Shirakawa-go serait sous la neige !!

Du coup, ma tenue pour cette visite était une tenue de printemps à laquelle j’ai ajouté un collant sous mon pantalon et doublé mes chaussettes (heureusement j’en avais prévu des polaires).

J’obtiens un plan du village à la gare des bus et c’est parti ! Je tombe sur une toiture en cours et c’est là qu’on se rend compte de la somme de travail qu’il faut et de l’épaisseur de la toiture !

Le Myozenji Museum

L’entrée du musée coûte 300 yens. J’enlève mes chaussures et la visite libre commence. Le bâtiment est vraiment très grand, avec son temple, je suis un circuit et grimpe dans les étages. De nombreux outils utilisés par les paysans sont exposés, et un gentil monsieur m’invite à m’asseoir devant une fenêtre pour prendre une photo souvenir avec la mascotte du village.
La photo est cadeau ! Vous pouvez en acheter une plus grande si vous le souhaitez.

Je vous disais plus haut de prévoir une paire de chaussettes en plus, ici il m’en aurait presque fallu deux de plus, j’ai cru perdre mes orteils.
Malgré le feu au rez-de-chaussée, il fait vraiment très froid, et pour cause, les fenêtres sont ouvertes !
L’odeur de la fumée n’était pas très agréable non plus et ces deux éléments combinés m’ont un peu pressée de sortir !

Direction le musée de plein air : Gassho-zukuri Minka-en

Pour m’y rendre, je traverse le village, en m’arrêtant dans de petites boutiques pour me réchauffer.

J’arrive à un passage superbe mais également plein de suspense : le pont suspendu. La neige forme un tapis sur le pont et avant de traverser, j’ai évalué mes chances de réussir à passer de l’autre côté sans glisser, suspense !

Au final, même en portant mes petites Adidas à la semelle toute lisse, je m’en suis bien sortie !

Le ticket pour le musée de plein air coûte 600 yens. C’est un village dans le village et il est possible d’entrer dans quasiment tous les bâtiments.
A ce moment-là, j’ai regretté deux choses : de n’avoir pas pris un bus plus tard et ne pas avoir de chaussettes en plus. Ces deux raisons ont fait que je ne suis entrée que dans une seule des maisons.

La balade en extérieur, avec la neige et un bout de ciel bleu de temps en temps était vraiment super !

Bilan de ma visite à Shirakawa-go

Je suis restée 3 heures dans le village et c’était trop court ! Avec plus de temps, je serai montée jusqu’à un point de vue en plus de ma balade et mangé sur place.

J’aurais également passé plus de temps dans le musée de plein air. J’ai eu de la chance de voir Shirakawa-go sous la neige, même si je n’y étais pas préparée. J’aimerais voir le village en d’autres saisons.

Fin de séjour à Kanazawa

Nous sommes à la mi-mars et l’annonce du confinement en France a chamboulé mes plans. Je devais aller deux jours à Takayama, mais j’ai préféré suivre les conseils de l’ambassade de France et partir à Tokyo.
Mon dernier après-midi à Kanazawa a été placé sous le signe du stress et des appels vains à Air France pour savoir si mon vol de retour était maintenu : pas très fun tout ça !

Je me suis quand même vite reprise en mains pour profiter de mon voyage une fois avoir fait tout le nécessaire à Tokyo !

Quel est le budget des trois jours à Kanazawa et Shirakawa-go ?

Le budget de ces 3 jours a été de :
– 127 € pour l’hôtel 2 nuits en chambre double utilisation solo,
– 30 € pour le bus pour Shirakawa-go,
– 12 € de visites (château de Kanazawa, parc Kenroku-en, musée Myozenji et musée de plein ai de Shirakawa-go),
– 33€ de nourriture (restaurant le premier jour, courses family mart pour les autres repas et petits déjeuners, Coca Cola au Lounge de l’hôtel).

Le budget global des trois jours et deux nuits à Kanazawa et Shirakawa-go s’élève donc à environ 200€ en solo. N’oubliez pas d’ajouter un petit budget pour les souvenirs !

Vous souhaitez en savoir plus sur mon voyage au Japon ? N’hésitez pas à consulter les articles sur les autres étapes de mon voyage : Osaka, Himeji & Kobe, Hiroshima & Miyajima, Nara

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Visite de Kobe et Himeji en un jour - Claire, on y va ! 24 novembre 2020 - 17 h 49 min

[…] Tokyo Grand week end de 3 jours en Terres… Week end bastides et châteaux en Aveyron :… Les Alpes japonaises : Kanazawa et Shirakawa-go en… Japon : visiter Nara en un jour Aude : itinéraire d’un jour entre châteaux cathares… […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :