10 randonnées / balades gratuites et payantes aux Iles Feroe

par Claironyva

Si vous décidez d’aller visiter les Iles Feroe, c’est forcément que vous avez envie de grands espaces, de paysages époustouflants et de belles randonnées ! Tout cela, vous l’aurez, mais quelques renseignements s’imposent au préalable, car depuis quelques années, tout n’est plus accessible gratuitement.

Le site de l’office du tourisme des Iles Feroe, met à votre disposition des livrets téléchargeables et il est intéressant de cliquer sur la page « Hiking Guidelines Restrictions » qui vous explique quelles sont les restrictions appliquées sur diverses randonnées.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à lire mon article sur notre itinéraire d’une semaine dans les Iles Feroe ou encore celui sur les déplacements dans les Iles Feroe !

1) Nordradalur : randonnée gratuite

Nordradalur est situé à une vingtaine de minutes de Torshavn, la capitale des Iles Feroe. La route est particulièrement sinueuse un peu avant d’arriver. La prudence est de mise même si nous n’y avons croisé personne.

Le plus difficile a été de trouver où se situait le début de la randonnée !

Nous avons commencé par nous garer un peu en hauteur en bout d’une route, mais visiblement ce n’était pas là. Finalement nous avons avancé vers le corps de ferme en bord de mer et il y a un endroit pour se garer avec deux bancs.

Célia et moi commençons à longer les pâturages et finalement nous apercevons un écriteau en anglais à côté d’un portail qui nous invite à l’utiliser !

Il n’y a ensuite pas vraiment de chemin, il faut marcher à travers champ en direction de la cascade. Le temps est en fait vite passé et nous voulions découvrir d’autres endroits donc nous n’avons pas continué plus loin. Enfin si, Célia a du aller chercher son drone au dessus de la cascade, c’est par là que la randonnée peut continuer si vous avez le temps et beau temps !

A noter que pour faire la randonnée présentée dans le guide téléchargeable, vous devez soit disposer de deux voitures soit prévoir le double du temps et faire l’aller/retour, soit envisager le stop.

2) Saksun : deux balades/randonnées, une payante et une gratuite

Quand vous arrivez à Saksun, vous avez deux choix : vous diriger vers le bas ou le haut du village. Les parkings sont gratuits. Je ne me rappelle plus en bas, mais en haut il y a également des toilettes publiques.

La balade payante, niveau facile, 3Km Aller

Pour aller jusqu’au bord de mer en longeant le « lac », vous n’aurez pas d’autres choix que celui de payer et de payer par carte bancaire en plus.

L’accès au site coûte 75DKK soit 10€. Le niveau est très facile, il s’agit d’une simple balade sur du plat. Nous n’avions pas croisé grand monde ce jour-là, c’était agréable. Comme d’habitude, nos regards croisent celui de quelques moutons intrigués par notre présence. Mais ils oublient très vite notre présence pour se remettre à leur occupation préférée : brouter de l’herbe fraîche !

La randonnée gratuite de Saksun à Tjornuvik : organisation à prévoir

Pourquoi est ce que je parle d’organisation à prévoir pour cette randonnée ? Parce qu’elle vous mène de Saksun à Tjornuvik à travers un paysage montagneux. Il est bien évidemment possible de partir de Tjornuvik. Comme j’en parlais plus haut pour Nordradalur, il faudra encore une fois prévoir de faire l’aller et le retour ou un acheminement en voiture / bus / stop.

Nous nous sommes contentées de chercher des yeux les petits bonhommes qui grimpaient la colline pour essayer de voir par où ils passaient. Il faudra marcher 6 à 7km et faire attention aux passages sur des rochers glissants.

3) Le mont le plus haut des Iles Feroe, Slættaratindur : gratuit

C’est le sommet le plus haut des Iles Feroe. Il se situe sur l’île d’Esturoy et si vous avez la chance d’avoir du beau temps, la vue sera à n’en pas douter à couper le souffle.

Dans notre cas, il faisait assez gris quand nous sommes arrivées. Échauffez bien vos mollets parce que ça grimpe plutôt sec ! N’oubliez pas non plus de prendre de l’eau avec vous.

La montée se passait très bien, mais au bout de quasiment une heure, le temps a commencé à changer. Le brouillard s’est mis à tomber sur le sommet, et un vent très fort s’est levé. Je n’étais pas du tout rassurée car certains passages sont très pentus.

Nous venions de passer un passage ressemblant à un mur de pierre, la vue est vraiment belle !

Malheureusement, nous n’avons pas pu atteindre le sommet, le temps devenait vraiment mauvais. Je me suis découverte assez peureuse, j’ai l’abandon assez facile ! Vous me direz qu’en même temps, il vaut parfois mieux renoncer que se retrouver avec une cheville en vrac ou pire.

4) Les hauteurs de Gjogv : payant

Sur l’île d’Esturoy, ne manquez pas le charmant village de Gjogv (dont la prononciation restera un mystère pour moi). Depuis le village, nous voyons des panneaux qui indiquent un point de vue, et nous apercevons un escalier en bois dans la colline, alors nous y sommes allées.

Une fois devant l’escalier : SURPRIIIISE ! Il faut payer ! Les propriétaires ont placé une boîte aux lettres dans laquelle ils demandent de déposer 50DKK (soit 6,70€) ou de leur faire un virement bancaire. Il aurait été préférable que cette information soit disponible plus bas !

Nous avons légèrement fraudé je l’avoue. En effet, nous nous sommes permises d’emprunter l’escalier pour jouir de la vue sur le village avant de redescendre. Le chemin continue bien plus loin mais nous n’avons pas osé abuser.

5) Kalsoy, la randonnée vers le phare de Kallur : gratuit

Attention gros coup de cœur !!

Etape 1 : le ferry

Pour découvrir le phare de Kallur, il faudra vous lever de bonne heure pour aller prendre le ferry depuis Klaksvik.

Notre appartement se trouvait à 15 minutes tout au plus du quai d’embarquement. Nous savions qu’il valait mieux y être de bonne heure car pour grimper dans le ferry avec la voiture, il n’y a pas de réservation : premier arrivé, premier dans le bateau.

Le ferry peut embarquer 17 voitures. Il faut se garer sur les lignes dédiées aux étrangers, la ligne des locaux est prioritaire. Même 45 minutes avant le départ du ferry et mi-septembre (considéré comme hors saison), nous étions au moins la dixième voiture. Le prix est de 200DKK pour l’aller retour incluant la voiture et deux personnes. La traversée dure 20 minutes.

Pour le retour, nous avons attendu trois heures parce que nous étions quelque chose comme la 20ème voiture à attendre, donc pas sur le ferry suivant… Mais nous avons eu peur de faire demi-tour pour aller nous balader et d’être encore trop loin dans la file pour le ferry d’après.

Certaines personnes semblent avoir laissé leur voiture sur place et pris le ferry, ensuite les employés du ferry ont chargé eux-même les voitures. Il reste à se demander s’il faut payer un supplément…

Etape 2 : la route jusqu’à Trollanes

Vous pourrez difficilement vous tromper : c’est toujours tout droit. L’île est assez petite, il faut juste être prudent dans les tunnels qui sont étroits et au nombre de 4. Le trajet dure 20 minutes.

Le parking pour se garer est tout petit et à notre arrivée il était plein. Par chance, il pleuvait des cordes et quelques personnes sont parties, nous libérant une place. Des toilettes sont disponibles sur place.

Etape 3 : la randonnée

De petits sentiers sont assez marqués et il y avait quelques personnes déjà là, donc pas de risque de nous perdre.

Après la pluie, le beau temps, et c’était parfait pour la durée de notre balade : 1h45 aller-retour avec de nombreuses pauses photos.

La crête derrière le phare était inaccessible en raison du vent très violent. Il y a une autre crête qui donne un joli point de vue et même là, le vent était très très fort. Fort au point où il a fallu s’accroupir pour ne pas tomber, sachant que la falaise est plutôt proche : prudence !

6) Klakkur sur les hauteurs de Klaksvik : gratuit

Pour encore un joli point de vue, vous êtes au bon endroit. Mais encore une fois, nous n’avons pas pu aller jusqu’au bout de la balade, ça fait un petit paquet de fois je le réalise !

Nous sommes montées sur les hauteurs de Klaksvik en revenant de l’île de Kalsoy. Les nuages sont vite revenus et le soleil a commencé à se coucher. Alors il a fallu revenir rapidement à la voiture pour ne pas être complètement plongées dans le noir.

Le chemin est en partie aménagé mais je vous conseille d’avoir de bonnes chaussures de randonnée waterproof. Vous risquez fortement de tomber sur des parties bien boueuses !

7) Trollkonufingur, le doigt de la Sorcière : gratuit et rapide

Si vous voulez voir un endroit empreint d’une ambiance mystique, rendez-vous absolument à Trollkonufingur. Ici, nous ne parlons pas de randonnée, mais d’une simple balade, assez rapide, sur un chemin bien aménagé.

Nous ne savions pas où nous garer, alors nous avons suivi la route jusqu’au bout. Bingo, il y a de quoi garer deux voitures et il n’y a strictement personne sur le site à notre arrivée. S’il y a du monde, alors il faudra vous garer beaucoup plus bas et il se peut que vous marchiez une bonne demi-heure voire plus pour atteindre le site.

Le temps est couvert mais nous avons de la chance : le doigt de la Sorcière est visible !! Il ne l’était quasiment plus quand nous sommes parties…

8) Drangranir, magnifique mais payant et pas qu’un peu !

Je ne vais pas passer par quatre chemins et vous annoncer immédiatement que le prix de cette randonnée accompagnée est de 75 euros environ !

Vous devez réserver sur le site Internet Hiking.fo et le point de rendez-vous est une station service où il est facile de se garer. Le départ est à 11h et la randonnée dure 5 à 6h d’après le site.

Notre guide nous a exposé l’emploi du temps de la randonnée : environ 2h aller 1h sur place et 2h retour.

La randonnée sur ce superbe spot des Iles Feroe était plutôt d’à peine plus de 4 heures dans notre cas, avec un retour au pas presque de course sous une pluie battante. Il faut dire que notre groupe n’était pas très grand et que nous avions tous un bon rythme. Lorsque la pleine saison est là, il se peut que les groupes soient de deux ou trois fois la taille du notre, avec des écarts de niveaux plus importants et un rythme plus souple.

Globalement, nous marchons sur du plat avec deux ou trois belles montées/descentes. Le sentier est parfois au bord du vide. Le guide choisit le chemin le plus approprié pour le groupe en fonction de la météo et de l’état du terrain.

L’heure de pause ressemblait plus à une vingtaine de minutes. Nous avons profité à fond du site tandis que le ciel devenait de plus en plus menaçant.

Il est interdit de faire voler un drone sur le site.

9) Le fameux lac perché au-dessus de la mer : Sørvágsvatn, payant

Notre dernière balade avant de quitter les îles Feroe, juste après avoir fait la randonnée de Drangarnir. L’entrée du site n’est pas si bien indiquée selon le côté par lequel on arrive. En venant de l’aéroport, sur la droite, repérez le panneau avec le symbole site remarquable (une sorte de carré avec des petits cercles à chaque coin). La première fois que nous avons voulu y aller, le site était fermé à cause de la tempête.

Le prix est de 200DKK soit environ 26€.

La durée de la randonnée est d’environ 2h30 : 1h aller + 30 minutes d’arrêts photos + 1h retour. On peut envisager d’y passer un peu plus de temps.

Le chemin est vraiment bien aménagé, soignez respectueux et ne vous approchez pas du bord des falaises. Aucune photo de vaut un tel risque et le vent peut être vraiment violent.

La vue est à tomber, je suis bien contente de cet « investissement ». Il faut dire qu’aux îles Feroe, nous n’avons dépensé que pour les randonnées, hors besoins de bases : logement, nourriture, voiture. Prévoyez-vous le budget et faîtes-vous plaisir avec ces jolies paysages.

Au retour, nous avons eu une boisson chaude offerte ! C’était sympa de pouvoir se caler après avoir bravé un vent glacial.

10) La randonnée que j’aurais aimé vivre, Vidoy : gratuite

C’est la première randonnée du livret du site de l’office de tourisme des Iles Feroe. Elle démarre sur les hauteurs du village de Vidareidi qui est coincé entre deux montagnes. Vous allez grimper sur la montagne la plus au nord et ainsi obtenir une magnifique vue sur le village et la montagne au sud.

Nous voulions faire cette belle balade, mais la météo en a décidé autrement ! Nous avons fait un bref arrêt dans le village endormi avant de reprendre la route sous la pluie.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Itinéraire et budget d'une semaine aux Iles Feroe - Claire, on y va ! 26 juillet 2020 - 21 h 30 min

[…] Article parallèle qui peut vous intéresser : 10 randonnées gratuites et payantes aux Iles Feroe. […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :