Visite de Busan en quelques jours : que voir, que faire ?

par Claironyva

Busan est la grande ville du sud est de la Corée du Sud, un incontournable lors de votre séjour ! Elle regorge de sites superbes, il y en a vraiment pour tous les goûts. Même s’il est possible de faire un aller-retour sur une journée depuis Séoul, je vous conseille d’y passer au moins 3 jours.

Comment se rendre à Busan et s’y déplacer ?

Mon expérience personnelle est un peu particulière car je suis arrivée par ferry, en provenance du Japon, et plus précisément depuis Fukuoka !

Busan possède également un aéroport international.

Le plus probable sera certainement que vous fassiez un aller-retour depuis Séoul en train. Vous pouvez réserver facilement les trains grâce à l’application KTX (équivalent de notre SNCF mais hyper simplifiée). Petite info quant à l’installation : c’est tout d’abord en coréen, mais pas de panique, vous passez vite en anglais.
J’ai testé la réservation, mais également l’annulation et j’ai bien été remboursée, c’est top.

Petit mode d’emploi de la réservation de trains sur l’appli KTX

Pour réserver, cliquez sur Ticket reservation. Par défaut, le trajet est d’ailleurs de Séoul à Busan. Je laisse Normal Type dans la liste en haut de page. Modifiez simplement la date et l’heure puis appuyez sur Inquiry. Vous aurez alors une liste de trains avec les horaires. Le trajet entre Séoul et Busan dure environ 3h15 avec un KTX. Vous pouvez réserver si Select est en lien hypertexte (souligné en bleu). Le prix en classe économique est ensuite visible en cliquant sur Train Fare 48 800 won en economy par exemple.
Par contre à ce stade, quand je veux retourner en arrière, je dois recommencer la sélection de la date et l’heure…
Reprenons, vous avez sélectionné un train, il ne vous reste qu’à remplir un formulaire, on vous demande un mot de passe composé de chiffres de votre choix, retenez le bien car il vous servira à retrouver votre billet ! Passez au paiement et c’est fait !

Si vous avez des questions n’hésitez pas en commentaire, je pense que les trains ne sont pas réservables hyper en avance. Checkez de temps en temps !

Une autre solution est le bus, j’en ai pris plusieurs en Corée, c’est plus long mais moins cher et parfois plus pratique que le train selon la destination. Ils sont très confortables et propres.

Se déplacer dans Busan : bus, métro et taxi !

Premier conseil : téléchargez les application Kakao Maps et Naver Map car Google Maps ne fonctionne pas en Corée pour les trajets. Ensuite à vous de voir quelle application vous préférez, personnellement c’est Kakao Maps mais j’ai parfois utilisé Naver.

Une des choses à acheter en Corée est une carte T-Money, elle vous permet de prendre n’importe quel bus ou métro. Vous les trouvez dans tous les petits supermarchés. Il en existe de plus design que d’autres, le prix varie aussi. La mienne est très simple et m’a coûtée 3 000 wons et j’ai ajouté 20 000 wons dessus.
Vous devez penser à badger en entrant et en sortant du bus, pour le métro également.

Le taxi n’est vraiment pas cher et je l’ai pris plusieurs fois lors de mon voyage en Corée du Sud. A busan, je l’ai notamment pris entre le Busan Museum of Art et le village de Gamcheon. Il y a tout de même une vingtaine de kilomètres et le trajet a coûté 21 000 wons (16€) pour 25 minutes. En écrivant cet article, j’ai demandé à Kakao Map de recalculer le trajet et il m’a annoncé 23 200 wons le trajet en taxi, sachant qu’il est déjà 22h là bas au moment où j’écris ces mots.
Le même trajet en bus aurait pris au moins 1h, avec au moins un changement.

Busan

Où dormir à Busan ?

Busan est une ville très étendue et plusieurs quartiers m’intéressaient :
– celui non loin de la gare de Busan
– la plage de Haeundae
– le quartier Seomyeon où les lignes de métro se croisent

Comme j’arrivais par le ferry, et que le port est aussi proche de la gare, j’ai choisi un hôtel dans ce coin là, également proche de la tour de Busan et d’un village culturel. J’avais une station de métro à 5 minutes à pied, un petit supermarché quasiment en face, c’était très pratique.

J’ai dormi deux nuits au Soyu Hotel (30€ la nuit grâce à une promo sinon dans les 45€ en semaine). L’hôtel est propre avec un bon rapport qualité/prix. Mon petit bémol est le bruit de la rue, il faut dire que j’ai le sommeil très léger. N’hésitez pas à demander une chambre qui ne donne pas sur la rue.

Mon séjour à Busan était prévu en deux fois, avec une semaine à Jeju au milieu. J’avais réservé 2 hôtels différents, puis j’ai décidé de prendre deux fois le même hôtel pour y laisser ma grosse valise et partir sur Jeju, plus légère.

Itinéraire de 3 jours de visite à Busan

Je pense que 3 jours, c’est pas mal pour découvrir les points incontournables de Busan, mais une semaine ne serait pas de trop si vous voulez aussi profiter des parcs naturels qui l’entourent et offrent quelques perspectives de randonnées sympas !

Lors de mon voyage, je n’y ai malheureusement passé qu’une journée et demi. Pourquoi cela ? Et bien, ensuite, je suis allée une semaine sur l’île de Jeju, puis au moment de revenir pour y passer 3 jours de plus, une tempête s’est abattue sur l’île jusque dans le sud de la Corée et tous les vols ont été annulés. Je n’ai pu repartir que 3 jours plus tard, c’est à dire le jour où j’avais prévu d’aller à Gyeongju.
Je ne suis donc revenue que le temps de récupérer ma valise et filer à la gare !

Je vais donc vous proposer un itinéraire qui sera en partie celui que j’ai suivi et en partie, ce que j’avais prévu de faire. Cet article sera mis à jour dès que je serai retournée en Corée, ce que j’ai d’ores et déjà prévu !

Jour 1
– Arrivée – installation à l’hôtel
– Voir la tour de Busan
– Balade au village culturel de Huinnyeoul et ses alentours

Jour 2
– Visiter le temple Haedong Yonggungsa
– Prendre le funiculaire de la Blue Line (ou marcher le long de la ligne)
– Découverte de la plage de Haeundae et ses rues pour la street food
– Milieu fin d’après-midi au village culturel de Gamcheon

Jour 3
– Balade dans le quartier des livres
– Le marché Jagalchi
– Le téléphérique de Songdo et sa passerelle et le pont suspendu à l’arrivée du téléphérique
– Hwangnyeong mountain observatory

Si vous avez l’habitude de lire mes articles, vous ne serez pas surpris par cette carte dynamique que j’ai créé pour vous, pour mieux vous situer tous les endroits dont je vais vous parler !

Voir en plein écran

Le village culturel de Huinnyeoul

Depuis mon hôtel, je me suis rendue à pied sur la petite île juste à côté, où se trouve le village culturel de Huinnyeoul. Moins connu que celui de Gamcheon, il vaut vraiment le détour.

Avant d’y arriver, je me balade près d’un port, le quartier est une grande zone d’activités, avec de nombreux magasins de mécanique. Enfin, j’arrive vers le phare et le long de la jetée, des terrains de sport accessibles gratuitement ont été installés.

Une fois au bout, la jolie balade côtière commence, en contrebas du village. Le soleil commençait doucement à décliner, j’ai marché jusqu’à passer à travers un tunnel qui comporte une ou deux surprises romantiques.

Si vous aimez le street art, vous vous régalerez à coup sûr ! De l’escalier arc en ciel à l’arrêt de bus avec sa magnifique tête de pigeon, en passant par une œuvre pleine de douceur d’un couple de chats en train de regarder le coucher de soleil, tout est réuni pour passer un bon moment en flânant .

Ensuite, j’ai pris de la hauteur et j’ai commencé à revenir vers l’hôtel. C’est dommage, parce qu’un peu plus loin, il y a un spot pour le coucher du soleil. Ce village aurait mérité que j’y passe un peu plus de temps pour mieux l’explorer ! La prochaine fois !

La tour de Busan : la diamond tower

La tour de Busan est appelée la diamond tower, soit la tour diamant. Il suffit de la regarder pour comprendre pourquoi ! Construite en 1973 dans le parc de Yongdusan, elle mesure 120m de haut. Contrairement à de nombreuses tours, celle-ci n’a pas du tout de vocation à servir de tour de transmission et a été construite uniquement pour le tourisme. La tour de Busan a été rénovée entièrement en 2021 !

Vous pouvez y grimper de 10h à 22h et le prix est de 8000 wons (environ 5,7€).

Le quartier des livres

Avant de rejoindre Felipe et son père rencontrés sur le ferry entre Fukuoka et Busan, je suis rapidement et de très bonne heure allée jeter un œil dans le quartier des livres. J’avais entendu parler du trompe l’œil de quelques immeubles qui donnaient l’impression d’être des livres.

Vous allez rire, mais je les ai cherchés et j’ai fini par demander à quelqu’un qui me les a indiqués. Je venais de passer devant sans m’en rendre compte !!

J’étais dans le quartier un peu trop tôt, tout était fermé. Pourtant ça avait l’air très sympas, avec des cafés, des bouquinistes, j’espère y retourner pour faire un petit break.

La plage de Haeundae

C’est THE plage à Busan ! J’y étais un peu en avance pour le festival de sculpture sur sable qui a lieu en mai. Les dunes de sable à sculpter étaient encore intactes sauf une mettant à l’honneur la candidature de Busan à l’exposition universelle de 2030 (qu’ils n’ont pas eue malheureusement) et une dune commençait a être sculptée.

Les buildings jouxtent la plage et juste derrière, quelques rues offrent un large choix de street food, parfait si vous y êtes pour le déjeuner ou le dîner.

Haeundae est aussi un des terminus de la Blue Line !

Incontournable à Busan : la balade en capsule sur la Blue Line

Si vous vous êtes un peu renseignés sur Busan, vous n’aurez pas manqué de voir ces vidéos très mignonne au sujet de la Blue Line !

Le funiculaire court sur plusieurs kilomètres le long de la côte coréenne. Vous aurez le choix : soit prendre une capsule privée, en forme de petit wagon de tramway, soit juste en dessus, un train collectif, soit pour les sportifs, la voie piétonne qui longe les rails.

En solo, une capsule revient cher car il faut payer pour au moins 2 personnes : 30 000 wons et si vous êtes 3, le prix de la capsule est de 45 000 wons. Par chance, j’étais accompagnée de Felipe et son père. Et la chance ne s’est pas arrêtée là. J’avais entendu dire qu’il était très compliqué d’avoir une place dans les capsules, qu’il fallait réserver en avance sur Internet. Et bien finalement, nous avons fait un peu la queue aux alentours de 11h et nous obtenons une capsule pour midi !

En attendant, nous prenons un petit snack : du poulet frit, vendu juste devant la station.

La balade dure 30 minutes jusqu’à la station suivante. La vue est superbe et nous apercevons des passerelles qui descendent dans quelques criques, ainsi que de jolis points de vue.

Descente à la station Mipo

A notre arrivée à la station de Mipo, nous sommes descendus vers le petit port et nous avons mangé dans un restaurant spécialisé dans les barbecues de fruits de mer ! A la base, je ne suis pas vraiment coquillages, mais c’était vraiment sympa. J’ai participé à la cuisson et j’ai goûté un peu de tout, le poulet m’avait déjà bien calée. Depuis la jetée, on aperçoit l’observatoire Cheongsapo Daritdol, ouvert de 9h à 18h et c’est gratuit.

Vous pouvez aller jusqu’à Haeundae Blueline Park Songjeong Station, qui est la station la plus proche du temple Haedong Yonggungsa.

Je vous ai calé ce temple dans l’itinéraire mais je n’ai malheureusement pas eu le temps de le visiter. D’après ce que j’ai vu, il est très fréquenté et il est conseillé de le visiter de très bonne heure le matin. Vous pouvez donc envisager juste après de prendre le train de la Blue Line direction la plage de Haeundae.

Le village culturel de Gamcheon

Nous sommes allés à Gamcheon en taxi depuis le musée d’art de Busan. Notre visite de ce musée fut très rapide car ils étaient en train de préparer la prochaine grande exposition. Il était gratuit et son café était superbe, nous y avons fait une pause.

Aller à Gamcheon n’est pas si facile que ça en transport en commun et Edgar était un peu fatigué, nous avons donc pris un taxi. Il faut dire que les taxis en Corée du Sud ne sont vraiment pas cher du tout. Par exemple, le trajet a coûté 21 000 wons (16€) pour environ 25 minutes de route !

Gamcheon fut d’abord un bidonville, puis les artistes s’y sont peu à peu installés et le quartier s’est mué en un quartier d’art et maintenant c’est l’un des endroits les plus connus de Busan. A l’entrée de la zone, un plan vous présente des idées d’itinéraires.

Baladez-vous tranquillement, entrez dans les petites boutiques et comme nous, admirez la vue en buvant un café depuis un petit toit terrasse !

Pourquoi je n’ai pas pu en voir plus à Busan ? Bloquée sur l’île de Jeju lors d’une tempête !

Ce sont les aléas du voyage et en 6 mois d’escapades en Asie, c’est la première fois que je suis restée coincée quelque part. Malheureusement, comme c’était à cause de la météo, il s’agit d’une cause naturelle et bien, Kofrean Air n’a strictement rien fait pour moi. J’ai même du m’occuper toute seule de l’annulation du vol sur l’appli pour demander le remboursement et me réserver moi-même un vol. J’ai été très déçue de la compagnie parce que des membres du staff avaient pris mon email pour soi-disant m’écrire d’ici le lendemain pour me mettre sur le prochain vol.

J’avais trois nuits supplémentaires de prévues à Busan… Non seulement, je les ai payées, mais en plus, je me suis payée 3 nuits d’hôtel sur l’île de Jeju.

Quand je suis enfin revenue à Busan, ce ne fut que pour aller chercher ma grosse valise que l’hôtel m’avait gardée et prendre le train pour Gyeongju.

Les sites que je visiterai à Busan la prochaine fois

Il est sûr et certain qu’en première place, j’irai visiter le temple Haedong Yonggungsa. Puis comme je vous le suggère dans l’itinéraire : le téléphérique de Songdo et sa passerelle et le pont suspendu à l’arrivée du téléphérique.

J’essaierai d’aller sur certains points d’observation de la ville, ou dans les parcs naturels du coin !

Voir un spectacle de drônes depuis la plage Gwangalli est également quelque chose qui pourrait me plaire.

Et enfin, sur la partie culinaire, nous avons vécu un fail en choisissant mal un restaurant de barbecue. Nous nous sommes retrouvés avec des tripes et ce n’était malheureusement pas notre truc !! J’ai donc envie de prospecter un peu en amont quelques adresses sympas.

En retournant en Corée du Sud sur un séjour plus court, je profiterai un peu plus des restaurants. Il faut dire que je suis arrivée en Corée après 4 mois de voyage, et j’avais besoin de manger simplement

Quel budget pour 3 jours à Busan ?

Hôtel, prévoir 3 ou 4 nuits
– proche gare et Busan Tower : Soyu Hotel (43€ la chambre double en semaine et 77€ les vendredis et samedis soir) si vous avez un statut Genius, vous pouvez gagner quelques euros.
– à Haeundae, c’est un peu plus cher, mais pour se faire plaisir, l’Hôtel Laon propose des chambres de plus de 30m² à partir de 90€ la nuit avec vue sur mer. Sinon j’avais noté le Toyoko Inn Busan Haeundae 2, avec des chambres classiques à partir de 60€ la nuit.
– enfin dans le quartier de Seomyeon, j’ai mis dans ma liste le Lion Hotel (à partir de 60€ la nuit selon promos).

Transports
– Métro : si vous n’avez pas encore une carte T-money, achetez en une dans n’importe quel konbini (petit supermarché) pour 3000 à 4000 wons, vous paierez le métro un peu moins cher. Un trajet coûte entre 1400 et 1600 wons selon la distance.
– Le taxi n’est pas cher, mais pensez bien à dire/ vérifier que le compteur est enclenché.

Visites
– Blue Line : 30 000 wons pour une capsule pour 2 personnes ou 45 000 pour 3, soit 15 000 wons par personne
– Busan Tower (Diamond Tower) : 8 000 wons
– Haedong Yonggungsa Temple : gratuit

Repas
– Emart / CU et autres konbinis : moins de 5€
– Poulet frit : 7900 wons la barquette (5,6€)
– J’ai oublié le prix du barbecue de fruits de mer…

Mes autres articles sur la Corée du Sud :

Les articles à venir !!

  • Une semaine sur l’île de Jeju
  • Corée du Sud : itinéraire et budget de 3 semaines

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest et/ou laissez-moi un commentaire !

Nb. Cet article contient des liens affiliés. Si vous réservez via ces liens, vous soutiendrez ce blog car je recevrai une petite commission, merci à vous !

Vous aimerez aussi

4 commentaires

Itinéraires de 7 à 10 jours sur l'île de Kyushu - 4 décembre 2023 - 19 h 27 min

[…] J’ai apprécié l’expérience surtout pour les rencontres que j’y ai faites : une française que j’ai retrouvée quelques jours plus tard sur l’île de Jeju et un duo père/fils du Costa Rica avec qui j’ai passé une journée à Busan. […]

Répondre
Visite de Fukuoka en 4 jours - 1 janvier 2024 - 14 h 27 min

[…] un break ! J’y ai clôturé mon voyage au Japon en 2023, et j’y ai pris le ferry pour Busan, en Corée du Sud.Au final, je ne sais pas vraiment si je dois vous conseiller le ferry, il semblerait que les vols […]

Répondre
Que ramener comme souvenirs de Corée du Sud ? - 8 février 2024 - 22 h 06 min

[…] Visite de Busan en quelques jours […]

Répondre
Visite de Chuncheon en une journée ou deux - 10 février 2024 - 19 h 53 min

[…] Visite de Busan en quelques jours […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.