Visite de Chuncheon en une journée ou deux

par Claironyva

Chuncheon se trouve à 1h30 de Séoul en train. C’est une petite ville tranquille où l’on trouve le téléphérique le plus long de Corée !

J’y suis allée pendant deux jours, mais vous pouvez aussi n’y passer qu’un jour et une nuit ou même une journée si vous partez tôt de Séoul et rentrez en fin d’après-midi. Tout dépend votre rythme !

Comment se rendre à Chuncheon depuis Séoul ?

La première étape pour vous rendre à Chuncheon est de rejoindre la gare de Wangsimni (à Séoul) en métro. Si vous logez à Myeongdong, prenez la ligne 2 à Euljiro1 directement jusqu’à l’arrêt Wangsimni.

La deuxième étape consiste à prendre un train ITX qui dure 1h pour 8500 wons jusqu’à Namchuncheon. Je vous avoue que j’ai été un peu perdue dans la gare car sur le quai où arrivait l’ITX, d’autres trains s’arrêtaient. Comme les trains sont à l’heure, c’est simple, montez dans celui qui est là à la bonne heure.

Pour l’achat du billet de train, installez l’application KTX sur votre téléphone. A l’installation, une fenêtre en coréen vous demande quelque chose, choisissez la solution de droite 네 qui veut dire « oui ». Puis vous verrez, l’application passe toute seule en anglais. La réservation est très simple et rapide. Si vous vous trompez ou changez d’avis, vous pouvez annuler et vous êtes remboursés.

Comptez donc environ 1h30 entre le métro et le train pour rejoindre la gare de Namchuncheon depuis Séoul.

Pour le retour, je me suis retrouvée un peu coincée, je vous conseille de regarder le train ITX un peu en avance, ils sont souvent plein le matin. Au final, j’ai pris deux trains et le métro pendant environ 3h, c’était moins cher mais 2 fois plus long. Il doit également y avoir la possibilité de prendre le bus.

Où dormir à Chuncheon ?

Chuncheon n’est pas une très grande ville, ni une ville particulièrement touristique, ou du moins pas touristique pour les étrangers. Peu prennent le temps de venir ici, je crois d’ailleurs que je n’ai pas vu d’autres étrangers sur mes deux jours à Chuncheon.

J’ai choisi de dormir au Sh Guesthouse, qui propose des petits studios pour 35€ la nuit avec un petit déjeuner inclus. Il y avait une machine à laver et une sécheuse disponible dans la pièce commune. En plus le gérant m’a fourni gratuitement la lessive alors que je pensais qu’il fallait la payer.
La chambre était propre et assez confortable et j’ai fait connaissance avec des étudiants infirmiers qui révisaient dans la salle commune un soir. Pour le petit déjeuner tout est à disposition, il n’y a qu’à vous servir.
Il y avait un arrêt de bus quasiment devant la porte de l’immeuble et un gros point d’arrêts de bus à 200m.

Si vous cherchez un hôtel plus proche de la gare, je vous conseille l’Hostel Espace pour environ 45€ la nuit, également bien noté

Que faire à Chuncheon en une journée ou deux ?

Voici la liste des activités que j’ai faites à Chuncheon, c’est assez court, mais cela peut prendre du temps selon votre rythme et votre forme physique. J’y ai passé deux journées entières.

Jour 1
– Prendre le plus long téléphérique de Corée
-Faire une balade sur la voie verte le long du fleuve et s’arrêter à l’observatoire au plancher de verre

Jour 2
– Randonnée au mont Samaksan

En une seule journée, si vous prenez le train de 7h qui vous dépose à la gare à 8h et quelque, vous pouvez :
– randonner (éventuellement juste la moitié facile),
– prendre le téléphérique (il y a un petit supermarché pour acheter de quoi pique-niquer),
– vous balader le long du fleuve,
– retourner à Séoul.

Si vous restez assez longtemps, vous pouvez également aller sur l’île de Nami. Je n’y suis pas allée, même si je m’y suis intéressée. Les avis sont très mitigés.

Voici une carte dynamique dans laquelle je vous ai positionné un max d’informations : la gare, mon hôtel, les lieux à visiter…

Voir en plein écran

Petite exploration de Chuncheon et passage par l’office de tourisme

Je vais commencer par un petit paragraphe sur la ville de Chuncheon et mon expérience mitigée à l’office de tourisme.

Si vous aimez le street art, rendez-vous sous les rails du train. C’est aussi là où se tient un marché, mais je n’y étais pas pour la bonne journée.

Je me suis donc rendue à l’office de tourisme, surtout pour en savoir un peu plus sur la randonnée. Pas de chance, le jeune homme à l’accueil ne parlait pas un seul mot d’anglais. Même quand j’utilisais l’application de traduction, il n’avait pas l’air de saisir pour la randonnée. Il ne souhaitait que me donner une carte en anglais. Je voyais qu’ils avaient bien plus de documents mais je pense qu’ils ne voulaient pas me donner de documents en coréen en pensant que je ne comprendrai rien. Il faut savoir qu’avec l’application google lens ou la partie photo de google translate, il est possible de traduire du texte en le prenant en photo.

Finalement sa responsable qui parlait un peu anglais est venue, mais c’est plutôt moi qui lui montrait quel bus je comptais prendre que l’inverse. Elle m’offre un totebag pour s’excuser, c’est gentil !

Bref, au final, je n’ai rien pu apprendre de plus sur la randonnée.

Prendre le téléphérique le plus long de Corée du Sud

J’ai pris le bus 16 pour me rendre au téléphérique (cable car). L’endroit est sympathique, avec des aménagements pour se balader au bord de l’eau. Il y a un petit supermarché dans le grand bâtiment dédié au téléphérique, mais dans mes souvenirs, les produits y étaient assez chers. Si vous y pensez, achetez plutôt des encas en ville avant de venir.

Le trajet de téléphérique est forcément un aller-retour car la plateforme et les aménagements ne sont reliés à aucun chemin de randonnée.

Je me suis faite plaisir en prenant une cabine cristal, c’est à dire avec un plancher de verre, pour 28000 wons. Bien sûr, si vous avez un peu le vertige vous pouvez opter pour une cabine normale qui est un poil moins chère. C’est donc parti pour 3,61km dans les airs !

La plateforme à l’arrivée comprend un restaurant, une belle terrasse avec vue et un marchand de glace. Puis vous pouvez suivre une belle passerelle en bois, à pente douce pour rejoindre l’observatoire dont une partir du plancher est en verre. Depuis là haut, vous pourrez voir la voie aménagée sur la berge pour les vélos et piétons.

Balade le long de la voie verte au bord de l’eau

Depuis la station de téléphérique, j’ai tranquillement suivi le chemin au bord de l’eau. Au départ, c’est un bord de route avec passage de voitures, puis j’atteins la voie verte. C’est très reposant, une partie du chemin est ombragé et tant mieux car il faisait déjà bien chaud en cette fin du mois de mai.

L’objectif de cette balade : atteindre le promontoire en verre au-dessus de l’eau. C’est complètement gratuit ! La seule condition est d’enlever vos chaussures et porter les claquettes à disposition.

Je vous avoue que même si je n’ai pas le vertige, j’évitais de marcher sur le bord des plaques en verre/plexiglas car il y avait un petit interstice entre elles.

Une belle randonnée à Chuncheon : le mont Samaksan

C’est parti pour un peu de sport à Chuncheon !! Malgré mes recherches, je n’avais pas trouvé énormément d’information sur la randonnée du mont Samaksan. Sur Kakao Map, j’avais repéré l’entrée du parc. J’ai donc pris le bus 7 pour m’y rendre.

Pour cette randonnée, assurez vous :
– d’avoir de bonnes chaussures de marche,
– de prendre beaucoup d’eau (j’avais pris 1,5L),
– d’avoir de quoi grignoter pour reprendre des forces.

Arrivée à l’entrée du parc naturel, il y avait des toilettes. Ces toilettes avaient quelque chose de particulier : des clochettes au dessus des cloisons pour prévenir d’éventuels pervers qui voudraient prendre des photos…

L’entrée du parc naturel de Samaksan est payant : 2000 wons, soit 1,40€.

Je me suis rendue rapidement compte que j’avais pris le chemin à l’envers. Une carte indiquait les numéros des étapes de la randonnée.
Si vous n’êtes pas très sportif, je vous conseille d’également commencer « par la fin » et une fois au sommet, de retourner sur vos pas.
Si vous avez la forme, je vous conseillerais plutôt de prendre la randonnée dans le bon sens pour faire la boucle. J’ai été assez décontenancée au moment de descendre, d’abord parce que je ne trouvais pas le marquage ou les petits fanions qu’ils accrochent. Puis j’ai aperçu une ligne de vie et je me suis dit, ça doit être ça.

Je ne m’attendais pas à ce que la randonnée assez cool prenne la tournure d’une via ferrata. Je suis plus ou moins descendue en rappel à un moment et je n’étais pas très rassurée. Heureusement, je suis tombée sur un jeune Coréen qui avait sa gopro et semblait connaître les lieux. Je l’ai laissé passer devant moi et j’attendais derrière lui si jamais il faisait des pauses pour faire des vidéos.
Cela me rassurait de ne pas descendre seule, et j’avais une vision de la voie à suivre.

J’aurais préféré faire la randonnée dans l’autre sens pour le coup, j’aurais eu moins peur en montant qu’en descendant.

Quel budget pour un jour ou deux à Chuncheon ?

Hôtel
Sh Guesthouse 35€ la nuit, petit déjeuner inclus
Hostel Espace 45€ la nuit

Transports
– Train ITX depuis Séoul : 8500 wons
– Métro à Séoul

Visites, activités
– Téléphérique : 28000 wons AR, cabine cristal
– Parc naturel de Samaksan : 2000 wons

Repas
Je n’ai fait que des repas sur le pouce en achetant des plats préparés dans les supermarchés, j’en ai en général pour moins de 4€.

Mes autres article sur la Corée du Sud

Mes articles à venir !

  • Une semaine sur l’île de Jeju
  • Corée du Sud : itinéraire et budget de 3 semaines
  • Que manger en Corée du Sud ?

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à me poser une question !

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Que ramener comme souvenirs de Corée du Sud ? - 10 février 2024 - 22 h 14 min

[…] Visite de Chuncheon en une journée ou deux […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.