3 jours à Gwangju : entre art et histoire

par Claironyva

Gwangju est la 6ème plus grande ville de Corée du Sud, j’y ai passé trois belles journées ! La visite fut vraiment intéressante, entre ses villages culturels, sa rivière aménagée et ses musées, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer.

Comment se rendre et se déplacer à Gwangju ?

Je suis arrivée à Gwangju en prenant le bus depuis Gyeongju !
Le départ était à 9h40 pour une arrivée à 12h55 avec une pause de 15 minutes sur une aire d’autoroute. C’est l’occasion d’acheter un petit encas. Je me suis régalée avec une brochette à 7000 wons et des petits gâteaux aux noix (walnut cakes) à 3000 wons. J’ai adoré ces gâteaux, on en trouve partout en Corée du sud !

Le trajet a coûte 26800 wons soit 20€ et le bus était super confortable, parfait pour 3h15 de route..

Il est facile et pas cher de prendre le taxi. J’en ai profité à l’arrivée à la station de bus car certains bus de ville ne sont pas très pratiques avec ma grosse valise. J’ai payé 6000 wons à l’aller et 7500 wons au retour, soit respectivement 4,2€ et 5,25€.

Depuis mon hôtel, j’ai beaucoup marché pour découvrir la ville et j’ai pris le bus quelques fois, avec ma carte T-money que l’on recharge dans n’importe quel supermarché.

Où dormir à Gwangju ?

J’ai choisi Ariene Guesthouse, une auberge de jeunesse qui propose aussi des chambres individuelles avec leur propre salle de bains. J’y ai dormi 3 nuits pour 95€ soit moins de 32€ la nuit, avec un petit déjeuner compris.

L’emplacement est super, proche de la colline où se trouve la tour Sajik et sa vue sur Gwangju, au pied de la rivière qui est aménagée et parfaite pour une balade. Niveau propreté, la chambre était propre mais un coup d’aspirateur n’aurait pas été de trop dans les parties communes. J’ai trouvé l’accueil un peu froid, il n’y avait personne, heureusement avec un autre client, nous avons croisé la proprio qui m’a donné mon code de la chambre alors qu’elle partait en voiture.

Le petit déjeuner est coréen : soupe d’algue, riz… et merci de faire votre vaisselle ! Sur le principe c’est cool, par contre, n’ayez pas quelque chose prévu de trop bonne heure, parce que la ponctualité n’était pas le fort de la proprio pour le ptit dej.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai un avis un peu mitigé sur le lieu, mais pour le prix, il fait tout à fait le job avec un emplacement qui était plutôt pratique. Attention aussi, paiement en cash !

Si je devais revenir à Gwangju, je pourrais à nouveau opter pour ce logement, qui permet aussi de faire des rencontres grâce à sa fonction d’auberge de jeunesse. Sinon j’opterais certainement pour Guest 145 ou ACC Design Hotel ou enfin dans un style plus chic en restant raisonnable Browndot Hotel Sangmu.

Itinéraire de 3 jours de visite à Gwangju

Voici mon itinéraire qui mixe street art, culture coréenne et balade !

Jour 1
– Installation à l’hôtel
– Penguin Village
– Sajik Tower et la rue musicale
– Balade jusqu’à l’Asian Culture Center et ses alentours

Jour 2
– Balade au bord du « canal » le Kwangju Ch’on
– Visites du musée de l’Histoire et du Folklore et le musée des Arts

Jour 3
– Découverte de l’Université de Chosun (notamment pour son street art)
– Visite du village culturel de Cheongchun

Si je devais revenir à Gwangju, j’irais au 5.18 Memorial Park ou pourquoi pas tenter le Mudeungsan Monorail.

Vous êtes pressés ? Je pense que 2 jours de visite peuvent suffire (j’exclurais les visites de la troisième journée). Durant ces 3 jours, j’en ai aussi profité pour faire un petit peu de shopping, surtout de repérage sur la skincare (les masques, crèmes etc. qui font la renommée de la Corée du Sud).

Voir en plein écran

Petit point historique : le drame du 18 mai 1980

J’ai beau toujours avoir été attirée par l’Asie, l’idée de me rendre en Corée du Sud, n’est venue que plus tardivement. A vrai dire, j’y ai d’abord pensé quand mon frère s’y est rendu et qu’il a beaucoup apprécié le pays malgré le froid redoutable de l’hiver. Et bien sûr, l’arrivée de K-dramas, les séries coréennes sur Netflix m’ont permis de découvrir plus de paysages, monuments et faits historiques sur le pays.

Pour en revenir à Gwangju, je vous conseille le drama Youth of May. Il se passe en mai 1980 pendant le soulèvement de Gwangju, une manifestation étudiante et syndicaliste contre la dictature mise en place après l’assassinat du président.
Cette manifestation se soldera malheureusement par la mise en application de la loi martiale dès le 17 mai 1980 à tout le pays. Le massacre débuta dès le 18 mai, quand des étudiants se rassemblèrent à l’université pour manifester contre sa fermeture. De nombreuses arrestations eurent lieu et le soulèvement fut stoppé le 27 mai.
Aucun bilan définitif n’est à ce jour connu, on parle de 160 morts et 70 disparus, mais ce pourrait être au moins le triple.

Le 18 mai est commémoré tous les ans.

Ce soulèvement, bien qu’il fut un échec, a eu pour conséquence d’autres manifestations en 1987 pour protester contre ce massacre. Il fut reconnu comme tel en 1988 par le gouvernement, mais les 8 hommes condamnés furent graciés par le président en 1997.

Le Penguin village : street art tout mignon !

Ce village culturel comme il en existe des dizaines en Corée du Sud, mérite vraiment le détour. Comme son nom l’indique, ici, c’est le paradis des pingouins ! Partez à la recherche des fresques, toutes plus mignonnes les unes que les autres. Vous trouverez également de jolies boutiques.

Le Penguin Village a été, je pense, l’endroit que j’ai préféré à Gwangju pour flâner. L’art est partout, est pas seulement sous forme de fresques !

Point de vue gratuit sur la ville : la Sajik Tower

L’emplacement de mon logement était vraiment parfait, après 5 minutes de marche dans un sens pour aller au Penguin Village, à 5 minutes dans l’autre sens, j’arrive dans la rue de la musique. En remontant celle-ci, on entre dans le park de la Sajik Tower.

Son accès est gratuit et il y a même un café avec vue sur la ville. Sur le rooftop, vous pourrez même utiliser gratuitement des jumelles panoramiques !

Explorez le parc attenant, il est très agréable. Et comme d’habitude, il comprend des installations sportives gratuites elles aussi et très prisées par les retraités.

Balade au bord du Kwangju Ch’on

Mon hôtel était à deux pas de ce cours d’eau : le Kwangju Ch’on. Une voie verte est aménagée sur les berges, ce qui permet d’éviter quelques feux de circulation, particulièrement long en Corée du Sud.

Si vous visitez Gwangju aux alentours de l’anniversaire de Bouddha, vous pourrez profiter des lanternes et peut-être même d’autres festivités dont je vous parlerai notamment dans mon article dédié à Séoul !

Vous êtes sportif ? Vous pourrez également bénéficier des installations gratuites, ou simplement de la piste pour faire un petit footing. Personnellement, je me suis contentée de marcher des kilomètres !

Le quartier de l’Asia Culture Center : street art, temple…

Direction le centre ville, dans un quartier plus animé : celui de l’Asia Culture Center. Le complexe est immense et c’est là-bas que se préparent les événements pour la commémoration du soulèvement de Gwangju.

Accompagné d’un client de l’hôtel français, nous avons été abordés par une équipe vidéo qui nous a demandé de faire de la figuration. Nous devions simplement marcher sur un pont en souriant et en montrant un ou deux trucs à gauche ou à droite. Le but était d’inclure une partie de cette vidéo dans un clip pour la paix, l’ouverture… C’était amusant et le vidéaste m’a même envoyé la vidéo quelques jours plus tard.

Les rues aux alentours sont très commerçantes, parfaites pour s’acheter quelques masques !

Niveau street art, c’est encore l’occasion de découvrir quelques jolies œuvres !

Et enfin, je découvre un petit temple : Won-gaksa, où les lanternes sont en train d’être installées pour fêter l’anniversaire de Bouddha, qui a eu lieu fin mai en 2023, ce qui est assez inhabituel, d’habitude, c’est plutôt en avril voire début mai. En 2024, ce sera le 15 mai, puis le 5 mai en 2025.

Temple Won-gaksa à Gwangju

Le quartier des musées

Les musées sont regroupés au même endroit, ce qui est facile pour enchaîner les visites. Je m’y suis rendue en marchant depuis l’hôtel et c’était une sacrée trotte, je vous conseille plutôt le bus !

Le musée de l’Histoire et du Folklore : gratuit

C’est surprenant et pourtant c’est vrai : le musée est gratuit ! Il est super moderne, avec de nombreuses animations et maquettes qui rendent l’expérience bien plus chouette. Toute une rue était reconstituée, avec des explications sur les bâtiments en anglais. Il était même possible d’entrer à l’intérieur de certains. J’aime beaucoup ce genre de musée, où il n’y a pas des colonnes de texte au mur, qui nous immerge directement dans la culture coréenne.

Le musée d’art de Gwangju : gratuit

Il est juste à côté du musée de l’Histoire et du Folklore ! Le musée est assez vaste, dans les escaliers, j’ai apprécié les œuvres représentant des enfants avec des têtes d’animaux en train de jouer.

En général, je ne suis pas hyper fan des musées d’art, surtout sans guide pour faire comprendre le message de l’artiste quand il s’agit de peintures modernes ou abstraites.

Par chance, les expositions que j’ai vues étaient sur des faits historiques, et donc faciles à comprendre. La première était assez trash car elle portait sur le massacre de plus de 30 000 personnes sur l’île de Jeju en 1948. C’était donc à la fois une exposition artistique et historique.

La 2ème exposition est de l’artiste Kim Ho Suk, divisée en plusieurs parties, portait notamment sur le massacre de Gwangju. Une oeuvre en particulier m’a marquée, divisée en deux parties : à gauche des moustiques et à droite des impacts de balles. Une phrase accompagne l’oeuvre et lui fait prendre tout son sens : “Mosquitoes don’t suck the blood of their own species.” à traduire par : « Les moustiques ne sucent pas le sang de leur propre espèce. ».

Pour finir la visite du musée, un petit tour sur le rooftop permet d’apprécier la vue sur le parc.
Je ne vous parle que brièvement des expositions que j’ai pu voir, car bien entendu, elles seront forcément différentes lors de votre voyage en Corée du Sud !

Balade à l’université de Chosun

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que j’aime beaucoup le street art. Il y a un artiste Français que j’affectionne beaucoup : Seth (Julien Malland) et je savais qu’il avait peint à deux endroits à Gwangju, plus précisément à l’université de Chosun.

Je suis également tombée sur deux oeuvres d’un autre Français : Jace « Jaceticot » sur Instagram et ses célèbres Gouzous.

En demandant un peu mon chemin, des étudiants en art, m’ont aidée à grimper sur le toit de leur bâtiment pour aller admirer de plus près le graff de Seth et admirer la vue ! Le campus est immense avec de jolis aménagements. Bien entendu, je me suis arrêtée devant le monument commémoratif du 18 mai 1980.

Le village culturel de Cheongchun

Encore un peu de street art pour finir avec un village culturel plus petit que les autres mais qui a du charme. Il est à flanc de colline donc préparez vous à grimper un peu.

Le bâtiment que j’ai préféré est celui avec les visages grimaçants dans les chaussures traditionnelles coréennes.

Quel budget pour 3 jours à Gwangju ?

Hôtel 3 nuits (prix test sur mai 2024)
Ariene Guesthouse : 133€ pour 2 personnes petit déjeuner inclus
Guest 145 : 120€ pour 2 personnes
ACC Design Hotel : 176€ pour 2 personnes
Browndot Hotel Sangmu : 190€ pour 2 personnes petit déjeuner inclus

Transports
– Taxi : 2 fois, gare des bus – hôtel, 6000 wons aller et 7500 wons retour (tout dépend de la circulation)
– Bus de ville : j’utilise une T-money que vous pouvez acheter et recharger dans les supermarchés (CU, Emart, 7eleven…) donc je ne fais pas trop attention au montant du ticket qui avoisine normalement les 1200 wons.

Visites tout était gratuit !
Et oui, c’est génial, les deux musées que j’ai visités sont gratuits, les villages culturels le sont également, profitez de la balade !

Repas
Etant au 5ème mois de voyage, je me suis beaucoup moins rendue dans des restaurants, et j’ai mangé la plupart du temps les produits préparés des konbinis (petits supermarchés) comme GS25, Emart24 pour moins de 4€ par repas.
Je me suis permise un Lotteria (burger) pour moins de 7€ le menu complet.
Il est certain que Gwangju recèle de bons petits restos !

Mes autres articles sur la Corée du Sud

Les articles à venir !!

  • Une semaine sur l’île de Jeju
  • Corée du Sud : itinéraire et budget de 3 semaines

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest ou laissez moi un commentaire !

NB. Cet article contient des liens affiliés. Si vous réservez via ces liens, vous soutiendrez ce blog car je recevrai une petite commission ! Merci à vous !!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.