Visite de Gyeongju en 2 jours : que voir, que faire ?

par Claironyva

Gyeongju est une ancienne capitale ! Elle fut en effet, la capitale du Royaume de Silla, à l’époque où la Corée du Sud n’était pas encore unifiée. C’est une ville pleine d’histoire, que je vous conseille de visiter en deux jours minimum pour en profiter sans courir !
C’est une ville dont les monuments se visitent aussi bien de jour que de nuit !

Comment aller à Gyeongju et s’y déplacer ?

Je suis arrivée à Gyeongju depuis Busan, en prenant le train. Il est très facile de réserver une place en ligne sur l’application KTX. J’en parle d’ailleurs plus en détail dans mon article sur mon séjour à Busan !
Le trajet en train a coûté 7,63€ ! Le train était à l’heure et le trajet durait environ 1h jusqu’à la gare Singyeongju, puis il faut prendre un bus pendant une vingtaine de minutes pour arriver en ville.

A la gare, vous trouverez un office de tourisme, pratique pour récupérer un plan et savoir quel est le meilleur bus prendre selon votre arrêt. Si vous préférez foncer vers les bus, il existe également un kiosque d’information en ville, où je suis également allée glaner quelques informations supplémentaires.

Une fois à Gyeongju, je me suis déplacée à pied et en bus, je n’ai pas le budget exact de mes trajets de bus car j’utilisais ma carte T-money, hyper pratique et rechargeable dans n’importe quel supermarché.

Où dormir à Gyeongju ?

J’ai dormi au Mini Hotel 141 pour 45€ la nuit environ avec le petit déjeuner inclus. La chambre était très spacieuse et l’hôtel très bien placé dans le centre, proche des tombes royales et de l’arrêt de bus pour le temple Bulguksa.

Le seul léger inconvénient de cet hotel, c’est que le check in est à 16h. Je crois que j’y étais vers 14h, et le temps était à la pluie. Mais j’ai laissé mes affaires dans le lobby et je suis partie découvrir les environs de l’hôtel et surtout prendre mon ticket de bus à la gare des bus. Je suis revenue un peu avant 16h et ils m’ont annoncé que ma chambre était prête et que je pouvais y aller.

NB. Malheureusement, je ne sais pas si l’hôtel va fermer car je ne vois pas de disponibilités pour 2024…

Je vous conseille deux autres hôtels en fin d’article, dont un que j’avais réservé puis annulé. Pour la petite histoire, il s’agit d’une auberge de jeunesse qui propose des chambres individuelles. Le gérant m’a envoyé un message pour me signifier qu’un groupe avait réservé tout le reste de l’établissement. Et quand un groupe prend possession d’un lieu, il a tendance a se sentir à la maison et à être bruyant. J’ai apprécié cette attention de la part de Blueboat Hostel Gyeongju.

Itinéraire de deux jours de visite à Gyeongju

Petit aparté pour commencer ! Si vous aimez collectionner les tampons souvenirs, vous êtes au bon endroit ! Vous avez le choix entre tamponner un petit dépliant ou si vous tenez un journal comme moi, je l’ai tamponné en laissant de la place pour écrire mes impressions à côté. En général, les tampons sont proches des caisses, ou de petites guérites quand les sites sont gratuits.

Jour 1 :
– Arrivée à l’hôtel
– Visite des tombes royales Daereungwon by night
– Passage devant l’observatoire astronomique
– Visite du Palais Donggung et son étang

Jour 2 :
– Visite du temple Bulguksa de bon matin
– Retour en ville et petit tour de jour dans les sites visités la veille
– Traversée du pont Woljeong
– Repas du midi au village traditionnel de Gyochon et exploration
– Boutiques et goûter dans la rue commerçante Hwangnidan-gil

Comme d’habitude, je vous ai répertorié tous les sites dont je vous parle dans une carte dynamique, n’hésitez pas à zoomer dessus !

Voir en plein écran

Les tombes royales Daereungwon

Les tombes royales sont un incontournable de Gyeongju ! Et au moment où je vous dis cela, je m’aperçois que tous les sites que je vais vous décrire sont également des incontournables.

J’étais présente en Corée au mois de mai, et j’ai eu beaucoup de chance, le site des tombes royales était gratuit ! J’y suis donc allée deux fois. La première en fin de journée, pour assister à leur son et lumières sur les tumulus. Je me suis alors rendue compte que c’est l’ensemble du site qui était décoré : j’ai beaucoup aimé !

Puis le lendemain, j’y suis passée en journée car je voulais absolument mieux visiter les tombes et notamment entrer dans l’une d’entre elles ! Et oui, une des tombes a été reconvertie en musée et permet de mieux comprendre comment elles ont été bâties et ce que l’on peut trouver à l’intérieur. Bonus rare : des écrans interactifs permettaient d’avoir des informations en français !! Je me permets de vous le préciser car en Corée du Sud, rare seront les fois où vous trouverez des traductions françaises.

J’ai beaucoup aimé ma visite et si je suis entrée par l’avenue principale (nord), j’ai pris la sortie sud qui permet de tout visiter à pied sans se rendre trop compte des distances.

L’observatoire astronomique de Gyeongju : Cheomseongdae

C’est donc en prenant la sortir sud des tombes royales que vous serez dans l’immense parc qui est l’ancien site du palais royal.

Cheomseongdae signifie « la tour où l’on observe les étoiles », c’est un des trésors nationaux de la Corée. C’est le plus ancien observatoire de l’Asie de l’Est, rien que ça. J’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre comment il devait fonctionner à l’époque…

Il est éclairé la nuit et change régulièrement de couleur, c’est sympa.

Le Palais Donggung et l’étang Wolji de jour et de nuit

Trois bâtiments du palais ont été reconstruits, la visite de nuit vaut vraiment le coup avec les illuminations et les reflets dans le petit étang. J’ai cru que ça allait être assez vite-fait, et finalement, c’était grand, le temps a filé et j’ai du y passer une heure !

L’entrée coûte 3000 wons soit 2,10€, ce qui permet largement de visiter le palais à la fois de nuit et de jour.

Bon il m’est arrivé quelque chose qui a fait que je n’ai pas payé l’entrée de jour. Il se trouve que lors du 2ème jour, je me suis baladée dans le parc de nénuphars juste à côté. Ce n’était pas la saison mais l’aménagement était joli et le plan que j’avais me laissait penser qu’il existait une entrée entre le parc et le palais.

Je suivais de loin un autre touriste et une fois au bout, mince, une corde avec un panneau interdit avec un dessin de caméra. Et là, coup de chance, des ouvriers agricoles étaient en train de travailler et en nous voyant ils nous ont fait signe de passer, donc nous sommes passés…
Bien sûr, je ne vous recommande pas de tenter !

Un petit passage par la boutique du palais m’a permis de trouver deux souvenirs (un magnet et un dessous de verre).

Pour le retour en ville, j’ai marché parce que j’aime bien ça, mais sinon de nombreux taxis attendent devant l’entrée et il y a également un arrêt de bus.

Le pont Woljeong

Ne vous fiez pas à son architecture, comme beaucoup de monuments en Corée, ce pont avait été détruit, et a été rénové de 2008 à 2018 ! La reconstitution se veut fidèle aux plans de l’époque et le pont est devenu un incontournable de Gyeongju, ainsi qu’un lieu de tournage pour des dramas comme un épisode de « King : the eternal monarch ».

Le village traditionnel Gyochon

Tout près du pont, le village traditionnel de Gyochon est à voir ! J’y étais en compagnie de deux Françaises rencontrées un peu plus tôt et nous avons déjeuné dans un restaurant assez traditionnel lui aussi : on se déchausse avant d’entrer à l’intérieur 월하정인.

Ce fut l’occasion de tester un cocktail maison à base de makgeolli, un alcool de riz doux et laiteux. Pour les plats, je suis restée dans la simplicité avec des cutlets de porc frit et du riz, tandis que les filles ont commandé une fondue, avec pas mal de légumes, et niveau quantité, c’était très généreux !

Quelques boutiques font la promotion des costumes traditionnels et nous croisons quelques groupes qui en profitent pour se faire des séances de photos souvenirs.

Le magnifique temple Bulguksa

De passage à Gyeongju, je vous conseille vivement la visite de ce temple, même s’il n’est pas tout près du centre ville.

Ayant mal lu les infomations sur le temple, j’ai cru qu’il ouvrait à 8h, alors que ce n’est que le cas le week end, sinon c’est 9h. J’y étais donc une heure trop tôt ! Il est habituellement payant (6000 wons soit 4,20€), mais un événement faisant la promotion des grands sites coréens l’a rendu gratuit !

Je pense que ce doit être assez fabuleux de le visiter en automne avec toutes les belles couleurs dans les arbres, mais je n’étais pas en reste avec l’installation de milliers de lanternes en prévision de l’anniversaire de Bouddha.

Ma visite a duré 45 minutes environ, avec l’avantage de n’avoir quasiment pas d’autres touristes en y étant de bonne heure.

La rue Hwangnidan-gil : parfaite pour le shopping et le goûter !

La deuxième journée se termine par un goûter et l’exploration de plusieurs boutiques dans la rue la plus dynamique de Gyeongju.

C’est le moment de tester une spécialité : le hotteok : une sorte de crêpe fourrée avec du miel mais il y a plusieurs variantes. C’est servi dans un gobelet pour éviter de voir dégouliner le miel sur vos vêtements. Le hotteok se déguste encore chaud, et j’ai vraiment beaucoup aimé !

La veille, près de mon hôtel, j’étais tombée sur une boulangerie qui faisait des petits pains fourrés à la pâte de haricots rouges, c’était également très bon (1000 wons le gâteau).

Quel budget pour visiter Gyeongju en 2 jours ?

Hôtel
Mini Hotel 141 : j’ai adoré, moins de 50€ la nuit avec le petit déjeuner inclus. Par contre, en regardant pour 2024, j’ai vu que les réservations n’étaient pas ouvertes, j’ai essayé de les contacter pour en savoir un peu plus.
Blueboat Hostel Gyeongju : c’est une auberge de jeunesse avec des chambres individuelles (lits superposés) pour 40€ la nuit pour deux. J’y avais d’ailleurs réservé une chambre en premier lieu, puis les propriétaires ont eu une gentille attention : celle de me prévenir que tout l’hôtel avait été réservé par un groupe et que ça risquait du coup d’être un peu bruyant.
Le Sugar Hotel : proche de la gare des bus propose des chambres spacieuses et est noté plus de 8/10 pour une nuit à environ 80€ pour deux avec petit déjeuner inclus.

Transports
Train Busan – Gyeongju : 7,63€
Bus : j’ai payé avec la T-money donc je n’ai pas une grande visibilité. Il faut au moins compter un AR pour Bulguksa
Taxi

Visites
Tombes royales : 3000 wons ou gratuit selon les événements
Observatoire : gratuit
Palais et étang de Wolji : 3000 wons
Pont : gratuit
Temple Bulguksa : 6000 wons ou gratuit selon les périodes

Repas
Restaurant traditionnel : 18000 wons plat et boisson
Hotteok : 2000 wons
Repas konbini (supermarché) : moins de 3€ le repas (nouilles instantanées)
Petit pain : 1000 wons
Boisson goûter : 3€

Mes autres articles sur la Corée du Sud

Les articles à venir !!

  • Une semaine sur l’île de Jeju
  • Corée du Sud : itinéraire et budget de 3 semaines

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest ou laissez moi un commentaire !

NB. Cet article contient des liens affiliés. Si vous réservez via ces liens, vous soutiendrez ce blog car je recevrai une petite commission.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Visite de Chuncheon en une journée ou deux - 10 février 2024 - 19 h 54 min

[…] 2 jours à Gyeongju […]

Répondre
Que ramener comme souvenirs de Corée du Sud ? - 10 février 2024 - 22 h 14 min

[…] manque. J’ai opté pour un style un peu traditionnel de l’observatoire astronomique de Gyeongju. Comme c’est un des symboles de la ville, j’ai pris le dessous de verre à son image […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.