Dordogne : week end à Sarlat la Canéda et ses alentours

par Claironyva

Un week end en Dordogne, c’est bien trop court ! C’est la pensée que j’ai eue à la fin de mon séjour qui s’est déroulé début mai, juste après le déconfinement. De beaux villages en agréables jardins, c’est parti pour un chouette séjour dans le Périgord !

Mes propositions d’itinéraires pour un week end en Dordogne autour de Sarlat la Canéda

J’ai passé 2 jours en Dordogne, le long de cette belle vallée des 5 châteaux. Mon appartement était situé à Sarlat la Canéda, à peine 20 minutes de route de tous les sites que je suis allée visiter.

Je vais vous proposer plusieurs itinéraires pour votre séjour en incluant le fait que les châteaux qui étaient fermés lors de mon week end sont à présent ouverts !! Nul doute que vous aurez envie d’en visiter au moins un ! Je m’aperçois que je pourrais vous proposer une dizaine d’itinéraires différents tant il y a de beaux sites à visiter et d’activités dans un très petit rayon.

Itinéraire 2 jours chargés pour les hyperactifs

Jour 1 :
– Domme
– La Roque Gageac
– Les Jardins de Marqueyssac
– Castelnau la Chapelle
– Soirée à Sarlat
Jour 2 :
– Balade dans Sarlat
– Les Jardins d’Eyrignac
– Beynac Cazenac
– Les Jardins d’Eau / un tour en gabarre ou canoé

Itinéraire 2 jours tranquilles pour se la couler douce

Jour 1 :
– Beynac Cazenac
– Les Jardins de Marqueyssac
– La Roque Gageac
– Soirée à Sarlat
Jour 2 :
– Balade dans Sarlat
– Les Jardins d’Eyrignac

Itinéraire 3 jours pour les chanceux

Jour 1 :
– Domme
– La Roque Gageac
– Les Jardins de Marqueyssac
– Soirée à Sarlat
Jour 2 :
– Balade dans Sarlat (le marché est le samedi)
– Beynac Cazenac
– Tour en gabarre ou canoé
Jour 3 :
– Les Jardins d’Eyrignac
– Castelnau la Chapelle

Voici une carte dynamique pour vous permettre de mieux visualiser les distances !

Voir en plein écran

Visite de Sarlat la Canéda, un incontournable lors de votre week end en Dordogne

Sarlat la Canéda - Dordogne - Maison de la Boétie

De passage en Dordogne, Sarlat la Canéda est vraiment à ne pas manquer. C’est une petite ville agréable, où j’ai souvenir de m’être régalée dans les restaurants d’un plat que j’ai choisi à chaque fois : un magret de canard et des pommes de terre sarladaises ! Les restaurants étaient encore fermés pendant mon week end, il faudra donc que je revienne pour les retester !

Son centre-ville médiéval est vraiment mignon avec notamment la maison de la Boétie. Etienne de la Boétie est célèbre pour son « Discours sur la servitude volontaire » avant même ses 20 ans. Il se lia d’une très grande amitié avec Montaigne, qui lui dédia d’ailleurs un chapitre dans ses Essais.
La Boétie mourut jeune, à seulement 32 ans !

Le samedi matin, c’est jour de marché ! Le marché de Sarlat concourt pour le titre de plus beau marché de France. Outre les nombreux produits à base de canard, une des spécialités du coin, c’est la noix !
L’anecdote autour de la noix, c’est qu’une demi heure avant le couvre feu, en faisant un tour, je suis tombée sur un petit groupe de touristes qui m’a demandé de les prendre en photo et m’a ensuite invité à goûter avec eux le vin de noix. C’est un vin assez liquoreux, doux comme je les aime, alors bien sûr, je m’en suis offert une bouteille.
Je l’ai achetée dans le marché couvert, qui impressionne de par ses immenses portes en métal !

La place du marché aux oies illustre joliment son nom grâce à la statue de 3 oies !

Où dormir à Sarlat la Canéda ?

Adolescente, nous avions dormi en famille dans une maison d’hôtes à quelques minutes de voiture de Sarlat, c’était au calme, parfait et nous venions en ville le soir pour profiter des bons restaurants.

En mai, j’ai misé sur du pratique, je disposais d’un avoir Airbnb et j’ai tout simplement cherché sur le site (en effet pourquoi payer un hôtel alors qu’Airbnb me dit que mon bon sera perdu à la fin de l’année si je ne l’utilise pas). Mon appartement était sous les toits, dans un bâtiment ancien, à littéralement deux pas de la place de la Liberté. C’était sympa parce qu’en cette sortie de confinement, la ville était calme. En plein mois d’août, la combinaison simple vitrage et restaurants dans l’arrière cour me fait dire que l’appartement doit être hyper bruyant. C’est pourquoi, je vous conseille plutôt de prendre un appartement ou un hôtel en dehors de la cité médiévale.

Si je devais revenir à Sarlat la Canéda, je choisirais un de ces hôtels :
Hôtel Le Mas Castel à 3km pour le calme et la piscine ! (entre 100 et 120€ la nuit)
Hôtel Best Western le Renoir à seulement 450m du centre historique, il dispose également d’une piscine ! (environ 130€ la nuit avec petit déjeuner, dans les 110€ sans le petit déjeuner)
L’Époque Médiévale Sarlat, un studio dans le centre pour 87€ la nuit
Sarlatitude, au pied de la cité médiévale avec des prix démarrant à 60€ la nuit.

Quatre plus beaux villages de France à moins de 30 minutes dans la vallée de la Dordogne

La Dordogne compte 10 plus beaux villages de France à elle toute seule. Quatre d’entre eux sont vraiment très proches les uns des autres, ce qui rend possible leur visite sur un week end.

Voici la liste de ces plus beaux villages de France en Dordogne :
Beynac et Cazenac
Castelnau la Chapelle
Domme
– Monpazier
– Saint Léon sur Vézère
– Belvès
– Saint Jean de Côle
– Limeuil
– Saint Amand de Coly
La Roque Gageac

Domme un joli village perché avec vue sur la Dordogne

Domme est un charmant village fleuri. L’office du tourisme, fermé lors de ma venue, avait prévu des plans à disposition devant la porte : pratique ! Petite information utile avant de démarrer la visite : en face de l’office de tourisme vous trouverez la mairie et juste sur la gauche de la mairie, des toilettes toutes neuves et très propres.
La place de la mairie est vraiment chouette, avec des jolies boutiques proposant des produits locaux et une librairie !

J’ai suivi le circuit proposé par l’office du tourisme. Il démarre par une magnifique vue sur la Dordogne et les falaises du village. C’est là que j’ai rencontré un couple que j’ai pris en photo et qui m’a rendu la pareille. Nous avons papoté quelques instants sur la beauté des lieux et les villages à découvrir dans le coin. Le compliment ultime a quand même été quand la dame m’a demandé si j’étais étudiante : le week end commence vraiment bien !

Vous ne manquerez pas le moulin de Roy, près du château qui est désormais une habitation privée. Toutes les rues du village sont vraiment sympas, vous ne manquerez pas de marcher le long des remparts pour admirer le panorama et les anciennes portes si bien conservées.

L’incontournable de votre week end en Dordogne : Beynac-Cazenac

Beynac Cazenac, c’est un peu mon village coup de coeur, situé à 10 minutes à peine de Sarlat la Canéda. Il m’avait déjà pas mal marquée adolescente. Je me souviens de notre arrivée à la fraîche au mois d’août, et de nos rires dans la montée du château quand ça grimpait bien. L’effort en vaut largement la chandelle !

Je me rappelle avoir adoré le village, et surtout le château qui a notamment accueilli le tournage de Jeanne d’Arc de Luc Besson, je ne me souvenais pas que le château était aussi massif. Début 2020, il a accueilli Ben Affleck et Matt Damon pour le tournage d’un film de Ridley Scott : le Dernier Duel (sortie prévue pour le 13 octobre 2021).

N’hésitez pas à aller jusqu’au cimetière, et même un tout petit peu plus loin au calvaire pour profiter de la belle vue sur le château. J’avais pu me balader sur le chemin de ronde pour apprécier quelques jolies vues même si le château était fermé.

Quelques infos pratiques pour la visite du château de Beynac-Cazenac :
– tarif de 9.50€ pour un adulte pour une visite libre avec un audioguide ou un livret
– ouvert tous les jours de 10h à 19h
– prévoir environ 1h de visite.

La Roque-Gageac, entre la Dordogne et la falaise

Parlons en de cette falaise qui surplombe la Roque-Gageac ! Saviez-vous qu’en 1957, vers 10h un matin, un éboulement a eu lieu, détruisant à peu près la moitié du village ? Un malheureux incident qui « par chance » ne fit que 3 victimes, car à cette heure les habitants étaient tous au travail ou à l’école.

Vous pouvez visiter le fort de la Roque-Gageac ! Celui-ci avait été fermé de 2010 à 2020 afin de sécuriser les lieux, très fragilisé par les éboulements qui ont eu lieux à partir de 1957.

La visite du village se fait assez rapidement, il n’y a en gros qu’une rue ! Juste en face, vous trouverez un immense parking payant. Le vendredi, c’est jour de marché, l’occasion de se régaler si vous êtes de passage vers l’heure du déjeuner. J’ai pour ma part fait le plein au camion crêperie !

Quelques informations pratiques pour visiter le fort de la Roque-Gageac :
– le site est ouvert du 19 mai au 15 novembre de 10h à 19h (19h30 en juillet et août)
– le tarif est de 6.50€ pour un adulte
– la visite livre dure entre 30 et 45 minutes.

Castelnau la Chapelle : ça grimpe !!

Je n’ai pas passé beaucoup de temps à Castelnau la Chapelle, je pensais au couvre-feu à 19h et le château était alors fermé. Et pourtant quel château, je ne manquerai pas de le visiter lors d’un futur autre week end en Dordogne !

Garée dans l’immense parking visiteurs au pied du village, j’ai fini de me faire les cuisses et les fessiers en montant jusqu’au château de Castelnau la Chapelle d’où la vue est vraiment belle. Bien entendu, elle doit l’être d’autant plus depuis l’intérieur du château !

Quelques informations pratiques pour visiter le château de Castelnau la Chapelle :
– Il est ouvert toute l’année ! Les horaires diffèrent selon la saison : du 10h à 18h pour février/mars et octobre/mi novembre, de 10h à 19h d’avril à juin et septembre, 9h à 20h en juillet/août et enfin du 15 novembre à fin janvier les après-midis de 14h à 17h.
– Les tarifs pleine saison sont de 11.90€ pour un adulte, 21€ le billet combiné avec les jardins de Marqueyssac !

Pause « jardins » bien méritée et à ne pas manquer durant votre week end en Dordogne

Après avoir grimpé dans tous ces beaux villages construits à flanc de falaise, vous aurez certainement besoin de vous détendre un peu ! Je vous propose de découvrir les 3 jardins que j’ai visités lors de mon week end. Pas de suspense, mon coup de cœur est pour les jardins suspendus de Marqueyssac !

Les jardins suspendus de Marqueyssac, site classé Belvédère de la Dordogne

Commençons par des informations pratiques :
– Les jardins sont ouverts tous les jours de l’année !! Les horaires changent tout de même selon les mois.
– Le tarif du ticket d’entrée est de 9.90€ du 15 novembre au 31 mars et de 10.90€ du 1er avril au 14 novembre.

Combien de temps faut-il prévoir pour visiter les jardins de Marqueyssac ?
Bien que leur prospectus indique 1h30 environ, je vous conseille de prévoir 2 bonnes heures.
Le jardin est immense ! Si vous voulez emprunter tous les chemins possibles pour cocher les 26 points de la carte et pourquoi pas vous détendre dans un des filets tendus à cet effet ou encore manger une petite crêpe en profitant de la vue, 2h ne seront absolument pas de trop.
Si vous avez des enfants, emportez un pique-nique et profitez d’une demi-journée complète ou pourquoi pas de la journée !

Un peu d’histoire
Les Jardins de Marqueyssac sont l’œuvre de plusieurs générations (rendez-vous compte que je les ai visités il y a déjà une bonne vingtaine d’années). Le domaine est dans la famille des propriétaires depuis 1692.
Au 19ème siècle, Julien de Cerval décide de planter des dizaines de milliers de buis. Ils deviendront l’emblème des jardins, il faut avouer que le rendu est tout simplement magique.

Les buis sont minutieusement taillés deux fois par an à la main.

Alice au Pays des Jardins de Marqueyssac

En sortant de l’accueil, vous aurez certainement envie d’aller voir le château ! Celui-ci a été rénové et quelques pièces sont entièrement meublées dont le salon avec du mobilier Empire. Traversez-le pour sortir de la demeure et saluer les paons qui vivent en liberté sur le domaine.

J’avoue qu’ils m’ont un peu surprise ! J’en avais un en ligne de mire, face à la porte et pendant que je le prenais en photo, j’ai sursauté en entendant bouger derrière moi : il y en avait un sur un rebord de fenêtre.

Le dédale des buis me rappelle le jardin de la reine de cœur dans Alice au Pays des Merveilles. Il existe même une partie intitulée le chaos de buis ! On pourrait croire à une avalanche de blocs verts, c’est vraiment bien réalisé.

Les points de vue magiques sur les châteaux de la Vallée de la Dordogne

Ce n’est pas pour rien que les Jardins de Marquessac sont classés Belvédère de la Dordogne. Rien qu’en vous y rendant, vous aurez envie de vous arrêter pour photographier Beynac Cazenac (je me suis vraiment arrêtée).

Une fois dans les jardins, le premier chouette point de vue sur Beynac est depuis la terrasse du salon de thé à côté du château. Manger une glace avec cette vue, ça n’a pas de prix ! C’est d’ailleurs un des bons souvenirs que j’avais des jardins de Marqueyssac.

En choisissant la promenade des falaises, vous en prendrez encore une fois plein les mirettes. Le belvédère est le point qui vous permettra de voir à la fois Beynac, Castelnau la Chapelle, La Roque Gageac et le château de Fayrac, sans oublier la Dordogne !

Des activités pour les petits, les grands et les grands qui se sentent toujours petits !

Cabanes, balançoires, labyrinthe, via ferrata et ce merveilleux parcours-filet (mon préféré) sont autant d’activités qui vous feront repartir le sourire aux lèvres et de bons souvenirs en tête. Vous voulez vous la couler douce ? Les Jardins de Marqueyssac vous proposent de vous prélasser dans des filets tendus !

Personnellement, j’ai adoré le parcours-filet à travers les bois ! Et la chance et le calme ayant été de mon côté j’ai même pu faire la charmante rencontre d’un chevreuil… Je devais être en train de regarder les photos que je venais de prendre quand j’ai levé les yeux : hello you !!

Une expérience que j’aimerais vivre est Marqueyssac aux chandelles. Il faut pour cela investir dans un billet spécial au tarif de 19.80€ pour un adulte. Imaginez ces fabuleux jardins au coucher du soleil, illuminés par 2000 bougies ! Bougies que les enfants peuvent apprendre à fabriquer le temps d’un atelier. De la musique live et des déambulations sur échasses finissent de parfaire une ambiance digne d’un conte de fée.

Eyrignac et ses jardins, à 20 minutes au nord est de Sarlat la Canéda

En deuxième position sur les 3 jardins que j’ai pu visiter durant mon week end en Dordogne : Eyrignac ! Debout de bonne heure le samedi, j’étais même arrivée la première pour l’ouverture à 9h30. Cela m’a permis de visiter tranquillement en étant quasiment toute seule (cela doit être moins probable en haute saison).

Quelques informations pratiques sur Eyrignac et ses jardins :
– Les jardins sont ouverts tous les jours de l’année mais les horaires différent selon les saisons.
– Le tarif du ticket d’entrée est de 12.90€ l’été et 10.90€ l’hiver pour un adulte.

Combien de temps faut-il prévoir pour visiter les jardins d’Eyrignac ?
La visite complète libre dure 1h30 environ. Vous pouvez également choisir de vous installer dans un des transats présents sur le site pour une petite sieste ou bouquiner sur un banc à l’ombre !

Un peu d’histoire !
Au 17ème siècle, Gauthier de Costes de la Calprenède vécut à Eyrignac. Le nom ne vous parle peut-être pas, mais l’expression « Fier comme Artaban » vient de lui !

Visite paisible des jardins d’Eyrignac

Les jardins sont l’œuvre d’une belle réflexion et du travail minutieux de 6 jardiniers. J’ai apprécié les panneaux explicatifs. Ces derniers vous informent à la fois sur le pourquoi du comment de l’architecture végétale en face de vous, mais en plus, vous y trouverez l’astuce des jardiniers !

Mon passage préféré est en début de visite, sur un gazon tellement joli, qu’on se déchausserait presque. J’ai profité d’être vraiment seule pour poser le trépied et m’immortaliser devant la tour. Je vous parle de se déchausser, et ce n’est pas par hasard ! Sachez que la programmation estivale des jardins comprend notamment des visites pieds nus !

La petite place devant le manoir est ratissée tous les matins. On aurait dit un jardin japonais, si bien que je me suis demandée si j’avais le droit de passer par là ! Le manoir est actuellement habité. Les autres bâtisses présentes sur le site peuvent accueillir les chanceux qui feront leur réception de mariage à Eyrignac.

Le coup de cœur mignonnerie est attribué à la basse-cour de topiaires où se côtoient poules et lapins !

Deux sentiers botaniques de 2.5km et 4.5km sont également accessibles depuis l’entrée des jardins d’Eyrignac, il faudra donc prévoir un peu plus de temps sur place si vous voulez les emprunter.

Les Jardins d’eau de Carsac : jardin remarquable du Périgord

Dernier jardin de cette trilogie mais pas des moindres : les Jardins d’eau, situés à 8km de Sarlat, à Carsac-Aillac. Les Jardins d’eau ont été créés en 1999 sur les berges de la Dordogne. Ils vous proposent un voyage à travers les plantes aquatiques du monde.

Quelques informations pratiques sur les Jardins d’eau :
– Les Jardins d’eau sont ouverts du 1er mai au 30 septembre.
– Le tarif d’un ticket est de 8.50€ pour un adulte.
– Prévoyez 1h à 1h30 de visite, plus si comme moi vous prenez une boisson au distributeur dans l’accueil pour la déguster tranquillement sur la terrasse couverte.

Le carnet remis à l’accueil vous présente un plan du site avec une vingtaine de point d’intérêt. J’ai fait le circuit à l’envers en commençant par le labyrinthe aquatique où j’ai pu voir de nombreuses libellules et débusquer les grenouilles qui se la jouaient caméléons sur les feuilles de nénuphars. Le bonus fraîcheur est qu’il est possible de se faire légèrement asperger par un jet d’eau.

Les jardins sont apaisants, avec pas mal de bancs à l’ombre ! J’ai aussi beaucoup aimé un autre passage sur l’eau en zigzag, top et photographier quelques nénuphars en plein soleil.

Pour les enfants ne cherchez pas, leur endroit préféré c’est la piscine à Carpe Koï à l’entrée !

Le mot de la fin sur ce week end en Dordogne Périgord

C’est bien bien bien !! Même si les châteaux étaient fermés lors de ma venue, vous avez pu voir que je ne me suis pas ennuyée. Après, j’aime tellement les châteaux et j’ai ce souvenir de visite avec des comédiens costumés fantastiques dans certains châteaux que je suis capable de revenir faire presque le même trajet pour un week end châteaux de la Dordogne !
Il faudra donc que je revienne, car je n’ai également pas pu manger au restaurant !

Si vous arrivez du sud de la Dordogne, pourquoi de pas faire un arrêt dans le Tarn ou le Tarn et Garonne ?
Vous pourriez par exemple visiter Bruniquel ou les cités perchées du Tarn (Puycelci, Cordes sur Ciel).

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :