Lot : visite de Montcuq et ses alentours en 2 jours

par Claironyva

Un week end dans le Lot ou même des vacances ? Rendez-vous du côté de Montcuq, je vous le promets, vous allez vous régaler ! Je vous propose ici un itinéraire sur 2 jours de visite, avec de belles balades dans les villages, des points de vue, et une belle expérience gustative !

Programme de deux jours de visite à Montcuq et ses alentours

Voici ici, une proposition d’itinéraire de deux jours de visite à Montcuq à modeler selon vos envies.

Jour 1 :
Visite de Castelnau Montratier
Découverte du Moulin de Boisse

Jour 2 :
Visite de Montcuq (marché le dimanche matin)
Découverte de la truffière « Les truffes noires de Montcuq »
Balade au lac de Montcuq

Bonus : vous êtes plutôt branchés nature ? Rendez-vous au nord de Montcuq pour découvrir les gorges de Landorre. Par de fortes chaleurs, c’est particulièrement agréable car vous serez plus au frais !!

Comme d’habitude, je vous ai réalisé une carte dynamique pour mieux situer ces lieux :

Voir en plein écran

Montcuq : on prononce le Q ! Un village de caractère à visiter absolument

Le village est perché sur une colline. La première fois que je suis venue, c’était un dimanche matin : jour de marché. Je me suis garée au parking de la salle des fêtes, que j’avais repéré sur Google Maps en vue satellite (je fais souvent ça pour repérer les parkings). De là, j’ai rejoint le centre de village en empruntant d’abord un chemin ombragé depuis le fond du parking.

Le marché est très animé ! C’est l’occasion de faire des emplettes, profiter de l’ambiance et déjeuner sur le pouce.

J’ai beaucoup aimé découvrir les jolies petites rues fleuries de Montcuq. Ma préférée est la rue de l’Aste qui a vraiment un charme fou. Il m’a fallu un petit moment avant de découvrir quelques détails tout mignon sur les volets d’une maison.

Lors de mon 2ème passage, Léa, de l’office de tourisme Cahors Vallée du Lot m’a accompagnée. Elle m’a livré une anecdote assez sympa sur le nom des rues ! Toutes les rues perpendiculaires à la rue de la Promenade (où se situe l’office du tourisme) portent des noms qui représentent le fait qu’elles sont pentues. Vous pourrez donc voir les rues du Pendillou, du Raidillou, du Grimpadou, du Tiradou….

La Tour de Montcuq pour admirer la vue !

C’est une des premières choses que j’ai vues en passant devant Montcuq en voiture : sa haute tour de 24m. Elle détonne vraiment !

Préparez-vous à grimper quelques volées de marches dans un escaliers bien étroit. Pour seulement 5€, vous pourrez profiter des différentes expositions présentes à chacun des niveaux. J’ai bien aimé celle des photos représentant des expressions, tout le monde peut jouer !

Enfin, après l’effort, c’est le réconfort, avec une vue magnifique sur le village et les alentours.

Le petit Montcuquois : un symbole récent !

J’ai été très déçue de louper la statue de ce petit garçon les fesses à l’air lors de ma première visite. Il faut dire qu’elle se fond bien dans le décor. La statue a été créée en 2014. Touchez-lui les fesses, ça porte chance !

Pour ne pas passer devant sans le voir, je vous conseille de faire un tour à l’office du tourisme pour récupérer un plan de Montcuq et de demander à ce qu’on vous l’indique (il n’y a pas encore le point sur la carte).

Montcuq : un village affectionné par Nino Ferrer

Vous avez certainement entendu « le Sud », « la maison près de la fontaine » ou encore « Mirza », de Nino Ferrer. C’est à la suite de ces succès que le chanteur s’installe dans le Lot, tout près de Montcuq, en 1977.
Ayant toujours aimé la peinture, Nino Ferrer offre à la commune une de ces œuvres : une vue de Montcuq. Pour l’admirer, rien de plus simple : rendez-vous à la mairie ! Elle était tout d’abord exposée dans le grand escalier avant d’être déplacée au premier étage.
Des expositions ont d’ailleurs lieu régulièrement et le tableau de Nino Ferrer est donc souvent bien entouré !

Le lac de Montcuq : une merveille

J’espère pouvoir très vite mettre à jour cette partie de l’article ! Pour le moment, je n’ai fait que prendre la route qui longe ce lac dont la couleur est à tomber. Il est d’ailleurs labellisé Pavillon bleu pour sa qualité environnementale exemplaire.

En attendant de vous le prouver en photos, voici quelques informations pratiques concernant le lac de Montcuq.

Le parking est payant en été de 10h30 à 18h au tarif unique de 7€.
La baignade est surveillée en juillet/août tous les jours de 12h à 18h. Vous trouverez aussi l’Aquazone en été : un parc aquatique gonflable privé, idéal pour se dépenser.

Si vous aimez marcher un peu, le tour du lac est d’un peu plus de 1km.

Où manger à Montcuq ?

Comme je vous en parlais un peu plus haut, la première fois que je suis venue c’était jour de marché ! J’y ai mangé de très bons accras de morue et une crêpe (c’est pas diet du tout ahaha mais que voulez-vous !).

Lors de mon 2ème passage, j’ai découvert la librairie et salon de thé Books and Company. On peut y manger plein de bons petits gâteaux et ils proposent aussi du salé : une tartine gratinée du jour (9€) ou l’assiette de la librairie (15€). Le circuit court est privilégié et vous ne mangerez donc que des produits du coin.

Personnellement, je me suis régalée avec la tartine accompagnée d’une salade et puis salon de thé oblige, j’ai pris un thé à la menthe avec 3 des 5 biscuits au choix (environ 0.80€ pièce) : ils étaient délicieux !!

En plus de bien manger, la librairie est aussi très jolie avec plusieurs salles, une exposition photo et un jardin ombragé : une vraie invitation à la détente ! L’été, des concerts ont lieu dans la partie jardin, ça doit être vraiment sympa !

Si vous allez au lac, vous pourrez manger à l’Oustal du lac. Le restaurant est ouvert 7/7j en juillet/août et les autres mois il est fermé le mardi et mercredi midi.

Où dormir à Montcuq ?

Une fois n’est pas coutume, je m’y étais pris à la dernière minute et il ne restait plus beaucoup de logements disponibles à Montcuq.

C’est sur Airbnb que j’ai découvert la chambre dans la maison de Sylvie et Yann, pour 67€ la nuit petit déjeuner inclus. Ce sont des hôtes très accueillants, j’ai passé un excellent séjour chez eux. Ils sont à Saint Pantaléon, un petit village à 5 minutes en voiture de Montcuq.

Nous avons papoté tard le soir, c’était un peu comme si je passais la soirée avec de la famille éloignée. A noter qu’ils ne louent la chambre qu’occasionnellement.
Un détail qui peut gêner certains : la salle de bains partagée avec les hôtes est une pièce de passage entre le salon et leur chambre. Cela n’a pas du tout été un souci pour moi, il suffit de communiquer un peu sur l’heure de la douche !

Si vous souhaitez plutôt loger dans un hôtel, je vous propose l’hôtel la Barguelonne pour un budget équivalent avec un petit déjeuner à 5.50€, il est noté 8/10 sur booking.

J’ai également découvert lors de mes recherches « La cabane du pêcheur« . Pour environ 100€ la nuit, vous disposez d’un petit chalet entier au bord du lac, avec une terrasse sur l’eau. Le dépaysement est garanti ! Les commentaires sont élogieux tout comme la note de 9.5/10.

Découverte des Truffes noires de Montcuq

La truffe est une des spécialités du Lot et c’est un champignon que je ne connais que très peu. Dans mes souvenirs j’en avais goûté une fois lors d’un réveillon.

Me voici donc dans la truffière de Jean-Paul et je vais commencer par vous donner quelques informations pratiques :
– la visite est au prix de 10€ (+8€ pour la dégustation)
– comptez 2h de visite (+45min pour la dégustation).

Nous avons commencé par la dégustation ! J’avais un peu peur de ne pas aimer, et au final, je me suis régalée ! Jean-Paul est un expert, et pendant la dégustation, il a pu m’expliquer comment naît une truffe, ce n’est pas si simple ! Comme nous étions en été, c’est donc de la truffe d’été que j’ai goûtée, mêlée à de l’huile d’olive et accompagnée d’un peu de vin blanc : un régal. Mais ce n’est pas tout, j’ai pu comparer truffe d’été et truffe noire en mangeant de petits toasts de beurre truffé. La différence était énorme !

En plus de la truffière, vous pourrez voir un peu de lavande, ça me donne envie de revenir en juin ! Le domaine est superbe avec une magnifique vue depuis le haut de la colline, en zoomant avec l’appareil photo j’ai pu bien voir le village de Lauzerte qui vaut lui aussi le détour !

Le Moulin de Boisse à 20 minutes de Montcuq

Ce moulin n’est pas tout jeune, il est mentionné dès le 17ème siècle. Il faut savoir que les moulins à vent étaient très nombreux à l’époque. Ils étaient des compléments aux moulins à eau ! Dès qu’il y avait moins d’eau, on allait au moulin à vent.

Ce moulin en particulier a été touché de nombreuse fois par la foudre. Il a donc été déplacé pierre par pierre avec ses mécanismes pour être reconstruit à l’identique sur la butte de Boisse ! Il est inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques depuis 1979 et est la référence pour les moulins de type quercynois.

La particularité du Moulin de Boisse

Sa construction est très ingénieuse et permet de maximiser le rendement. En effet, il dispose d’une toiture conique à calotte tournante pour orienter l’arbre moteur en fonction de la direction du vent. Au rez-de-chaussée, deux portes opposées permettent d’y entrer quelle que soit la position des ailes.

L’animation est gérée par l’association des Amis des Moulins de Boisse et du Canton de Castelnau-Montratier. Vous pouvez contacter l’Office de Tourisme de Castelnau-Montratier pour réserver une visite pour les groupes.
L’AMBC fait 4 mises au vent par an avec une visite commentée, tout le monde peut venir à ces dates.

Merci beaucoup à Thérèse pour la visite du moulin !!

Castelnau-Montratier à un peu plus de 20 minutes de Montcuq

Je ne peux que vous conseiller de venir à Castelnau-Montratier. Arrivée de bonne heure le matin, je me suis facilement garée sur le grand parking près de l’Office du Tourisme.

Après avoir récupéré un plan du village, je me suis lancée dans une chouette promenade. J’ai suivi la balade de Friton le Canneton : un circuit de 4km pour une durée d’1h30 environ. Je ne l’ai en fait pas tout à fait suivie en entier.

Pour bien débuter, rendez-vous au Pech d’Antignac pour une vue sur le village perché. C’est vraiment joli !! Il y a même des tables de pique-nique au niveau du point de vue.

Je poursuis en suivant les panneaux très explicites : même si vous n’avez pas le sens de l’orientation, vous ne vous perdrez pas ! Et comme d’habitude, je papote avec les personnes que je croise. En l’occurrence, un retraité lors de sa balade matinale, curieux de me voir prendre autant de photos. Nous partageons une partie de la balade. Et le plus drôle est que je l’ai recroisé plus tard dans la journée… à Montcuq : le monde est petit !

Castelnau-Montratier a conservé 3 moulins à vent. Ils marquent la fin de mon escapade avec Friton le Caneton.

Pause street art !

De retour dans le centre ville, je me laisse porter en direction de l’église. Tous les ans, la commune organise un événement autour du street art : le chemin des Arts’cades. L’évènement signe sa 4ème édition en 2021, du 1er juillet au 30 septembre. Sachez que plusieurs œuvres perdurent bien plus longtemps !

Vous pourrez voir de nombreux collages, principalement sur la place mais aussi dans les petites rues tout autour, n’hésitez pas à explorer !!

Près de l’église, une œuvre permanente en fer forgé : le lièvre et la tortue !

Les gorges de Landorre : un randonnée au frais

Je vous en parlais en début d’article, en guise de bonus, je vous propose de randonner dans les gorges de Landorre. Vous pouvez télécharger la fiche de la rando sur Internet.

C’est Johanna, avec qui j’avais sympathisé lors d’une journée découverte à Gramont dans le Tarn et Garonne, qui m’a fait connaître ces gorges. Nous y avons passé un bon moment sans pour autant parcourir l’ensemble du circuit.

Il faisait bien chaud et puis d’un seul coup, en nous enfonçant dans la forêt, nous avons été soulagées de perdre quelques degrés ! Le parcours est ombragé tout le temps. Prévoyez de bonnes chaussures car quelques passages sont caillouteux. Vous marcherez en fait dans le lit d’anciennes rivières. Il peut d’ailleurs arriver qu’il y ait un peu d’eau à un passage en particulier.

J’en retiens quelques panneaux d’indications assez drôles comme « la fin du monde » ou « la raie du cul ». Nous avons traversé un petit pont de bois qui craque légèrement sous nos pieds mais qui reste bien solide : pas d’inquiétude. Ce pont nous mène à un lavoir, mais la période fait qu’il n’y avait pas d’eau !

Nous avons exploré un chemin pentu qu’il n’est pas possible de prendre toute l’année afin de laisser les oiseaux tranquilles. Il mène notamment à une falaise utilisée pour faire de l’escalade.

Vous restez un peu plus longtemps dans le Lot ou les environs de Montcuq ?

Si vous avez décidé de rester quelques jours de plus dans le coin ? J’ai plusieurs suggestions à vous soumettre :
la visite de Cahors en une journée,
la découverte de Saint Cirq Lapopie et ses environs,
la visite de Lauzerte et Montjoi,
– une balade à Puy l’Evêque et ses alentours (bientôt en ligne).

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest !
Vous pouvez aussi me laisser un commentaire un peu plus bas !!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: