Itinéraire de 3 jours autour de Villefranche de Conflent, au pied des Pyrénées

par Claironyva

Autour de Villefranche de Conflent, on ne manque pas d’activités ! Trois jours, c’est le minimum pour profiter des jolis villages, de la grotte des Canalettes, des gorges de la Carança… Tout un programme au pied des Pyrénées !!

Itinéraire de ces 3 jours

Pour une fois, j’ai tout planifié la veille du départ ! Enfin, je connais quand même un peu le coin puisque je suis originaire de Perpignan et que je vais plus ou moins régulièrement aux Angles !

Jour 1 :
Visite d’Evol, classé parmi les plus beaux villages de France
Arrêt à l’ancienne forteresse d’Olette
Visite des remparts de Villefranche de Conflent
Visite de la grotte des Canalettes
Détente au bord de la piscine

Jour 2 :
Visite de l’Abbaye de Saint Martin du Canigou
Randonnée dans les Gorges de la Carança (petite boucle de 3 heures)

Jour 3 :
Visite du Fort Libéria
Petit train jaune jusqu’à Mont Louis
Retour

Astuce pratique pour les visites : il existe un pass découvertes valable dans 65 sites des Pyrénées-Orientales, j’ai obtenu le mien lors de la visite des remparts de Villefranche de Conflent, pensez à le demander !

Et voici une petite carte pour vous afin de mieux vous repérer. N’hésitez pas à zoomer dessus pour mieux faire apparaître chaque point !

Voir en plein écran

Voir en plein écran

Coup de coeur : la maison d’hôtes « A l’ombre du fort » à Villefranche de Conflent

Cette année, les vacances, c’est plutôt à l’arrache ! Je me suis décidée la veille pour le lendemain… En cherchant sur booking, je suis tombée sur la maison d’hôtes « A l’ombre du fort ». En tout, ils disposent de 4 chambres joliment décorées et d’un gîte.
Au moment de cliquer pour réserver sur booking, voilà que Ô malheur, il n’y a plus de chambres disponibles !
Mais j’ai tenté ma chance en téléphonant et il leur restait bien une chambre qui ne figure pas sur la plateforme.

J’ai vraiment adoré mon séjour à l’Ombre du Fort ! On y dort bien, le petit déjeuner à base de produits faits maison est délicieux et les aménagements extérieurs plairont autant aux petits qu’aux grands !
Côté pratique, vous pourrez visiter Villefranche de Conflent à pieds, de même pour les grottes des Canalettes et le Fort Libéria. La maison d’hôtes est juste devant la gare d’où par le petit Train Jaune. Donc une fois encore, sans déplacer votre voiture, vous pourrez profiter des alentours !
Pour info, le parking de Villefranche de Conflent est payant de 9h à 19h : 7€ les 10 heures et en cas d’absence ou insuffisance de paiement ce sera 14€.

Le soir, profitez de la table d’hôtes pour 22,50€ par personne !

Jour 1 : Evol et Villefranche de Conflent, deux plus beaux villages de France et la fraîcheur des grottes des Canalettes

Arrêt à Evol et Olette

Evol, classé parmi les plus beaux villages de France

Le village d’Evol est assez surprenant car il est plutôt étalé. La première étape est de se garer. Je suis arrivée plutôt de bonne heure et je trouve de la place dès l’affichage du premier emplacement de parking. S’il est plein, vous en trouverez deux autres en continuant à longer la route.

Je suis revenue jusqu’à l’entrée du village où j’ai commencé la grimpette. C’est mignon tout plein et j’arrive devant un double panneau qui m’invite soit à faire un tour sur les toits d’Evol pour 30 minutes soit à faire une balade plus longue.

Vous l’aurez compris, j’ai choisi la balade courte, surtout que je n’avais pas vraiment prévu de randonner donc, je n’avais pas d’eau avec moi. Au bout de quelques minutes, je tombe sur un second panneau qui me propose de continuer ma balade initiale ou de faire le chemin de ronde.
J’ai pris l’option chemin de ronde jusqu’à tomber sur un joli point de vue sur le château d’Evol, mais comme il n’y avait aucune indication sur le temps de randonnée, j’ai préféré revenir sur le sentier initial.

Pour sortir du sentier, il faut passer à travers un gros trou dans le grillage. Je reviens ensuite en longeant la route et rentre à nouveau dans le village. J’y découvre un écriteau expliquant l’existence des fours à pain, qui « dépassent » du mur des maisons.

Je suis restée environ 1h à Evol, c’est mignon, vous y trouverez de nombreux petits lavoirs et points d’eau qui donne beaucoup de charme au village.

L’ancienne forteresse d’Olette

Depuis la route, vous apercevrez une, puis deux tours au niveau d’Olette. Elles semblent sorties d’un conte de fées. Je décide donc au pied levé de faire un petit arrêt. Il se trouve que le site a été aménagé afin de partager l’histoire de cette forteresse. Le parking est récent, alors profitez-en pour faire un arrêt de 10 minutes !

La cité fortifiée Villefranche de Conflent

Où manger à Villefranche ?

C’est la première question que je me suis posée ! Le Patio est une bonne référence, mais mieux vaut réserver, notamment si vous souhaitez être placés dans le patio. Au menu, du choix, mais pas trop, j’ai opté pour le menu à 17,90€ : rillettes de maquereau, dos de cabillaud crème de poivron et pommes de terre à l’aïoli et un fromage blanc avec du miel.
Le service a été vraiment long, d’autant plus que je mangeais seule et que je n’avais aucun réseau sur le téléphone, mais l’essentiel est que j’ai bien mangé !

J’ai eu l’occasion de tester le Relais, quasiment en face, et c’est clairement un attrape touriste. La sangria maison sent le cubis à plein nez auquel on a ajouté deux morceaux d’orange, le plat était tout de même pas mal mais la crème catalane était complètement loupée, pas faîte…

Avant d'avoir goûté la sangria - Villefranche de Conflent
Avant d’avoir goûté la « sangria maison » !

Visite de Villefranche de Conflent et ses remparts

Le tour de la ville et plutôt vite fait, vous trouverez deux rues principales, bordées de petits commerces. N’oubliez pas de lever les yeux pour admirer toutes les enseignes en fer forgé !

Je me suis arrêtée à l’Office de Tourisme en entrant dans Villefranche et j’ai trouvé l’accueil très bon, tout comme la qualité des informations et les prospectus remis.

L’entrée des remparts de Villefranche de Conflent est à l’opposé complet de l’Office du Tourisme. Je mets mon petit masque pour entrer, la visite coûte 4,50€ et on me remet le Pass Découvertes dont je vous parlais plus haut.

La visite des remparts est fléchée et bien documentée. J’ai beaucoup aimé le petit soldat qui accompagne toutes les consignes sur les affiches.
Regardez bien à travers toutes les meurtrières, certaines offrent vraiment de jolies vues sur la ville !
Dans un long couloir, de grandes affiches vous donnent plus d’infos, j’ai particulièrement aimé celle sur l’humour de Vauban, à qui nous devons toutes ces belles cités fortifiées.

Direction la fraîcheur dans les grottes des Canalettes

Pas la peine de prendre la voiture si vous êtes déjà garés à Villefranche (sauf si vous trouvez que les euros s’envolent dans le parcmètre). Il faut juste longer la route pendant un peu moins de 10 minutes.

L’entrée coûte 11€ et vous êtes au frais par 14°. La visite dure environ 1h pour se terminer par un spectacle son et lumière d’une vingtaine de minutes que j’ai trouvé réussi.
Plusieurs écriteaux aideront votre imagination quand à la forme de certaines stalagmites comme la Tour de Pise ou la Sagrada Familia.

Retour à la maison d’hôtes : repos bien mérité

Tout est dans le titre : n’oubliez pas de vous prévoir des moments de repos dans vos plannings. Vu la jolie piscine de la maison d’hôtes, il fallait absolument que je m’accorde des breaks pour en profiter !!

Jour 2 : l’abbaye de Saint Martin du Canigou et les Gorges de la Carança

En vacances, je ne sais pas vous, mais je me lève tôt moins difficilement que pour aller au travail !! Le petit déjeuner est réservé pour 7h30, Marina a confectionné des brioches maison !! Bref je suis prête pour une belle journée de marche, à commencer par l’Abbaye de Saint Martin du Canigou.

Visite de l’Abbaye de Saint Martin du Canigou

Depuis le temps que j’avais vu passé de belles photos de ce lieu perché au coeur de la montagne, j’étais fin prête pour y grimper.
Grimper, c’est bien le mot ! Je vous conseille d’y aller comme moi le matin, plutôt vers 9h, comme ça vous profitez de l’ombre sur le chemin ! N’oubliez pas votre bouteille d’eau et lancez-vous, le dénivelé est assez fort au début, mais ensuite ça s’atténue un peu et on se retrouve en forêt, c’est très agréable.
En bas, on vous situe la durée de trajet jusqu’à l’abbaye entre 25 et 50 minutes.

Pour atteindre le joli point de vue, il faut continuer via des marches puis un petit sentier pendant 5 minutes.

A 10h, la visite de l’Abbaye de Saint Martin du Canigou commençait, j’ai pu faire usage de mon Pass Découvertes : 5.50€ l’entrée au lieu de 6€ (le Pass peut s’utiliser pour 5 personnes d’un coup sur chaque site). La visite dure environ une heure et nous en apprend beaucoup sur l’histoire de ce lieu.

Après-midi sportif aux Gorges de la Carança !!

Bon le matin c’était déjà un peu sportif ! Je me suis requinquée en prenant une quiche et une tartelettes aux framboises à la boulangerie de Villefranche de Conflent (ils ne vendent pas de sandwichs).
J’ai ensuite tranquillement digéré en attendant Solenne, venue de Perpignan avec le bus à 1€ !

Nous filons toutes les deux à Thuès où se trouvent les Gorges de la Carança. Le parking est payant : 4 €. Vous avez ensuite le choix pour le départ de la randonnée, soit par le bas du parking soit par le haut… Bon nous étions en bas.

La randonnée a débuté vers 15h, et le soleil tapait fort sur le flanc de colline que nous devions grimper en guise de première étape !

La corniche

A partir de là, nous avons commencé à vraiment apprécier les Gorges de la Carança. Nous passons le chemin assez large, creusé dans la roche, puis enchaînons avec un chemin plus étroit, d’où l’apparition d’une main courante afin de prévenir tout faux pas !

Arrivent ensuite des passages sur des structures métalliques. La première n’avait de garde fou que d’un côté.

Rapprochons-nous de l’eau

Après la grimpette, nous descendons ! L’occasion d’apercevoir de temps à autres des cascades à travers les arbres, et de sentir un peu de fraîcheur.

Un passage nous emmène près de l’eau limpide. Par cette chaleur estivale, on y tremperait bien les pieds… Sauf que juste d’y mettre la main, c’est bon je suis rafraîchie : elle est gelée !!

Le pont de singe est super sympa à passer et marque le tournant de la randonnée puisque juste après, nous tournons de façons à prendre le sentier qui monte vers la forêt afin de retourner au parking.

Cette partie fut celle qui nous parut la plus longue mais qui nous a aussi offert une belle vue sur la corniche ! Il faut néanmoins grimper, puis redescendre longtemps dans les cailloux.

En conclusion de cette randonnée dans les Gorges de la Carança, je vous conseille :
– de porter de bonnes baskets,
– de prendre au moins 1L d’eau par personne,
– de ne pas y aller avec des enfants de moins de 10 ans (ou pouvant avoir le vertige),
– de ne pas commencer la randonnée trop tard car la petite boucle dure 3h !

Jour 3 : le Fort Libéria et le petit train jaune

Encore une fois, c’est à 7h30 que nous décidons de prendre le petit déjeuner et nous avons droit à des pancakes : top !!
Et oui, se lever tôt est impératif pour la petite mise en jambes du matin : la grimpette au Fort Libéria, qui surplombe Villefranche de Conflent.

Villefranche de Conflent : visite du Fort Libéria

Il existe deux façons d’accèder au Fort Libéria :
– par le chemin extérieur,
– par l’escalier de 734 marches souterrain accessible depuis le centre-ville de Villefranche de Conflent.

De bonne heure, c’est toujours sympa de passer par le chemin pour profiter de la vue. L’entrée avec le pont est super jolie. Le Fort Liberia est ouvert à partir de 9h et nous y étions à 9h15, les premières arrivées.
Avec le Pass Découvertes le ticket est vendu 6€ au lieu de 7€.
Un café/restaurant est installé sur la place intérieure. Du coup, nous en profitons pour nous désaltérer avant de nous lancer dans la visite libre avec notre fascicule. Vous trouverez des reconstitutions plutôt sympas de scène de vie de l’époque avec des mannequins.

Nous étions bien tranquille pour la visite, que j’avais déjà faite il y a deux ans, dans les mêmes conditions. Un escalier était encore plongé dans le noir, l’occasion de rigoler en descendant avec le téléphone en mode lampe torche.

C’était l’échauffement pour quitter le Fort Libéria par les 734 marches du souterrain, avec quelques pauses pour admirer la vue.

Acheter son ticket pour le petit train jaune

Le petit train jaune est une attraction touristique bien connue des Pyrénées-Orientales. La ligne part de Villefranche de Conflent pour aller jusqu’à la Tour de Carol.

Nous avons décidé d’aller à Mont Louis, le meilleur choix à ce moment de la saison et la période de la journée. En effet, pour Font Romeu par exemple, la gare est à plus de 6km du village et la navette n’est pas encore mise en place.

L’achat du billet a été un vrai parcours du combattant. Nous avons voulu acheter nos tickets la veille, réponse : « Revenez demain ». Ok, le lendemain matin, en partant pour le Fort Libéria, nous tentons notre chance : « Ah… oui mais non, faudrait revenir après 10h ». La Sncf n’a apparemment pas de logiciel pour gérer le nombre de tickets vendus. Ils préfèrent donc vendre les billets de train au fur et à mesure des départs.

Le trajet en train jaune de Villefranche de Conflent à Mont Louis

Le choix du wagon est important ! La question est : fait-il beau ? Si oui, avez-vous de la crème solaire, de l’eau… ?
La plupart des gens se ruent vers les wagons ouverts, sans toit, c’est aussi le moyen de prendre un gros coup de soleil ou de chaud. Il faut savoir que le train s’arrête parfois quelques longues minutes en plein soleil pour attendre le croisement d’un autre train.

Nous sommes montées dans des wagons « coupés en deux » avec comme un couloir extérieur avec une porte assez haute pour éviter les accidents. Du coup, il était possible de prendre l’air et d’admirer le paysage tout en restant à l’ombre !

Le port du masque est obligatoire, à l’aller nos compagnons de wagons respectent la règle mais au retour c’est la cata ! Les gens sont sans gêne et c’est valable pour toutes les classes d’âge.

Arrêt rapide à Mont Louis

Nous avions pris le train de 13h50 qui était sensé arriver à 15h05 en gare de Mont Louis la Cabanasse. Mais nous somme arrivés avec 20 minutes de retard. La gare est à 800m de Mont Louis en montée, soit une vingtaine de minutes.
Notre train de retour était à 17h15.

Cela nous a donc laissé le temps de boire un verre dans le café à l’entrée du village et d’aller jusqu’à la forteresse militaire. Les visites de celle-ci se font sur inscription en avance à l’office du tourisme. Il est tout de même possible de faire le tour des remparts en toute liberté.

Ce qui est dommage, c’est que toute la route dans Mont Louis est défoncée et les 3/4 des commerces sont fermés, ce qui ne donne pas un ton joyeux à cette cité fortifiée.

Budget de ces 3 jours à Villefranche de Conflent

Le budget hébergement : 65€ la première nuit en solo à l’Ombre du Fort et 75€ la deuxième nuit (prix pour deux) avec petit déjeuner. J’en ai donc eu pour 102,50€, mais si vous partez à deux sur les deux nuits, vous tombez à 75€ par personne.

Le budget repas : j’ai mangé à la maison d’hôtes pour 22,50€, au Patio pour 17,90€, au Relais pour 14,90€ et deux fois une quiche/part de pizza et une tartelette aux framboises pour 6€. Ajoutez à cela une petit budget pour boire un verre ! Soit un budget de 67,30€

Le budget visite : n’oubliez pas de réclamer le Pass Découvertes 66 pour faire des économies ! J’ai visité les remparts de Villefranche de Conflent (4,50€), les grottes des Canalettes(11€), le Fort Libéria(6€ au lieu de 7€ avec le pass) et l’Abbaye de Saint Martin du Canigou (5,50€ au lieu de 6€ avec le pass). Soit un budget pour les visites de 27€.

Le petit train jaune est un peu hors catégorie, à la fois sur le budget visite et le budget transport : 21,80€ l’aller-retour de Villefranche à Mont-Louis en tarif adulte.

Le budget total de ces trois jours est donc d’environ 200€ par personne sur une base de deux personnes !

Si vous cherchez d’autres idées dans les Pyrénées-Orientales :
– direction Collioure via le sentier Littoral,
du château d’Opoul aux Gorges du Gouleyrous (journée nature),
des Orgues d’Ille sur Têt à Castelnou et Eus : deux plus beaux villages de France.

Vous n’avez pas le temps de tout lire en détail ou vous souhaitez y revenir plus tard ? Epinglez l’article sur Pinterest !

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Des Orgues d'Ille sur Têt à Castelnou et Eus : plus beaux villages de France - Claire, on y va ! 26 juillet 2020 - 20 h 28 min

[…] itinéraire peut aussi s’intégrer dans un séjour du côté de Villefranche de Conflent. En effet, site après site, vous vous rapprocherez de la célèbre cité […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :