• Home
  • /
  • Europe
  • /
  • En balade chez Sissi à Vienne pendant 3 jours
Vienne Claironyva quartier des musées

En balade chez Sissi à Vienne pendant 3 jours

Trois jours à Vienne en juin 2016 !

A l’occasion de mes 30 ans, ma famille et mes amis m’ont offert : les billets d’avion et l’hôtel pour que je puisse passer un super séjour dans la ville de Sissi : Vienne ! Au menu : des châteaux, des bâtisses impressionnantes, une fête foraine et du street art, je suis aux anges !!

Pour l’avion, il n’y a malheureusement pas de vol direct depuis Toulouse. J’ai donc fait un petit saut par l’Allemagne avec la compagnie Lufthansa. Il faut compter 19€ AR pour le City Airport Train. J’arrive donc sans encombre dans le centre de Vienne pour un grand week end en solo ! Retrouvez toutes les infos sur les prix et quelques liens à la fin de l’article !

Pour l’hôtel, j’étais logée à l’hôtel Urania, qui est vraiment bien placé pour visiter une partie de la ville à pieds, se balader le long d’un petit bras du Danube et par rapport à l’arrêt du train pour l’aéroport. J’avais la chambre au style mexicain… rien de folichon, mais la chambre était spacieuse, la salle de bain propre, bien qu’elle manquait un peu de lumière et l’hôtel était en partie en rénovation.

Un petit Bémol pour la Vienna Card, en regardant le prix par rapport à son utilisation, je ne suis pas sûre de l’avoir rentabilisée. Elle propose le plus souvent des réductions mais pas la gratuité dans les sites, il faut donc être passionné de musées pour y gagner. Si ce n’est pas votre cas, l’achat d’un pass transports est suffisant.

1er jour : découverte de mon quartier, du Prater et des berges du Danube

Le quartier Lanstrasse et ses immeubles colorés !

Après mon installation, il était temps de partir à l’assaut de Vienne ! Le quartier Lanstrasse est marqué par les œuvres d’un disciple de Gaudi : Friedensreich Hundertwasser. Tout d’abord un musée, le Kunsthaus Wien, que je me suis contentée d’admirer de l’extérieur. Les façades sont une sorte de joli mélange de couleurs et de verdure, et ce n’est rien à côté de ce qui m’attend un peu plus loin.

Me voici donc devant le plus intéressant : Hundertwasser Haus. Cet immeuble ressemble à un patchwork et le loyer n’y est que de 5€, la seule contrepartie est pour les locataires de subir le flot de touristes et leurs photos. A défaut de disposer de volets, c’est du coup rideaux obligatoires pour pouvoir vivre en paix !

Retour en enfance dans la célèbre fête foraine le Prater

Cette balade au Prater m’a mise de super bonne humeur, le grand week end commence bien ! Le site est vraiment grand, et c’était vraiment sympa d’admirer tout le parc « depuis le ciel » ! Alors point de vol en hélicoptère, mais je me suis régalée en faisant deux tours de manèges : les balançoires et la grande roue. Cette dernière est un peu l’attraction phare des touristes car elle est l’unique survivante des grandes roues du 19ème siècle. Concernant les balançoires, je n’étais jamais allée aussi haut ! Je déconseille un peu à ceux qui ont le vertige, sensations assurées pour tout le monde !

Vienne Prater Claironyva

Un point non négligeable de l’après-midi : le goûter ! L’occasion de tester l’applestrudel, c’est délicieux et ça cale bien !!

Vienne Prater Claironyva

Changement de décor à Uno City : la ville nouvelle

Encore pleine de forces, je me décide à parcourir les deux kilomètres qui me séparent d’ UNO city à pieds. C’est très facile puisque c’est toujours tout droit depuis le Prater! Sur la route, je passe devant une énorme cathédrale puis traverse le Danube, enfin deux de ses 4 bras : le Danube tout court et le Nouveau Danube.

Vienne Cathédrale Claironyva

Un petit tour au milieu des gratte-ciels construits en 1979 pour accueillir les Nations Unies et je rebrousse chemin. Je traverse le Danube par un chemin différent. J’emprunte un pont flottant qui mène à une île parfaite si vous souhaitez faire la fête : bars, restaurants, animations nautiques… le tout avec vue sur les buildings !

Début de soirée, et je suis un peu fatiguée entre le vol tôt le matin et les kilomètres que j’ai marché, mais je tiens à profiter de Vienne à fond ! C’est donc reparti, et je me dirige tranquillement vers le quartier Stubenviertel en longeant la branche « canal » du Danube, l’occasion de voir quelques œuvres de Street Art, j’adore !

Repas typique pour ma 1ère soirée à Vienne !

Après avoir fait le tour de quelques rues, je trouve finalement un petit restaurant dans lequel je mange un bon goulasch suivi d’une crêpe traditionnelle. Je profite des illuminations des bâtiments sur le chemin du retour.

2ème jour : le Versaille autrichien, le plus grand marché de la ville et le quartier des musées

Sur les pas de Sissi au Palais de Shönbrunn

La journée commence fort, il fait beau, il fait chaud et je suis en route pour visiter Shönbrunn. Pour 18€, j’ai pu visiter le Palais, l’Orangerie (il n’y avait en fait pas grand-chose à voir en ce lieu), les jardins privés du Palais et les labyrinthes. Tout le reste des jardins est en accès libre et c’est immense, prévoyez de bonnes chaussures !

Mon seul regret est d’avoir oublié d’aller voir les jolies serres anciennes près du zoo dans l’Est du parc ! Pour le labyrinthe, ce n’est pas si facile de s’y retrouver, un bon moment !

Déjeuner au plus grand marché de Vienne !

C’est l’appel du ventre qui m’a fait dire qu’il était temps d’y aller. Pour déjeuner, le plus grand marché de la ville, le Nashmarkt est tout indiqué (arrêt de métro Kettenbrückeng.). Il est bordé de Art Nouveau d’Otto Wagner. Une astuce dans ce marché : il va du moins cher vers le plus cher, donc quand vous sentez que votre budget commence à être dépassé, c’est qu’il faut rebrousser chemin car ça ne va pas s’arranger ! Je me suis régalée pour une douzaine d’euros d’un poulet mariné avec oignons et poivrons, entouré d’une bonne dose de houmous et son pain pita.

Des bâtiments plus imposants les uns que les autres dans le quartier des musées !

Je marche ensuite quelques heures dans le quartier des musées (sans pour autant en visiter un). Les bâtiments sont tous plus impressionnants les uns que les autres ! Si vous les visitez tous, il vous faudra bien une journée ou deux !! Quant aux parcs, ils sont bien entretenus et fleuris, parfaits pour se reposer un peu.

3ème jour : street art, autour de Stephansdom, le quartier des Palais et les Belvédères

Pause street Art dès le matin en longeant le Danube

C’est la journée durant laquelle j’ai vraiment usé mes chaussures !

Les œuvres de Street Art le long du canal m’avaient déjà fait de l’œil dès mon arrivée, et rien de tel pour commencer une belle journée que d’aller les voir de plus près, entre l’hôtel et le vieux centre de Vienne.

Vienne Claironyva Street Art

Entrons dans le vieux Vienne !

Après un kilomètre de marche le long du canal, je prends la direction de la grande synagogue Stadttempel. Vu les regards que l’on me lance quand je m’en approche un peu, je n’ose même pas prendre la façade en photo. Il s’agit en fait d’un bâtiment qui n’a rien de spécial par rapport aux autres ! Sans l’adresse dans mon guide un grand week end à Vienne, j’aurais pu passer sans la remarquer. Non loin de là, je vais admirer Ankeruhr, une horloge construite en 1914 et fait défiler des personnages historiques. Il paraît qu’à midi ils défilent tous sur fond de musique, chouette alors ! J’y suis retournée le lendemain à 11h45 et je n’étais pas la seule ! Nous avons attendu, et attendu mais point de musique et point de tour complet de tous les automates : dommage !

Vienne Claironyva Horloge Ankeruhr

 

Le quartier autour de Stephansdom (la cathédrale Saint Etienne) mêle ancien et modernité, et pour le coup, je suis plutôt branchée ancien !

La cathédrale en cours de rénovation est tout de même jolie, elle tire notamment son charme de sa toiture multicolore.

Apparemment, c’est jour de fête ! Je tombe sur des groupes aux airs de bandas traditionnelles, je les suis le long d’une rue qui débouche sur l’école d’équitation de Vienne : une bâtisse blanche immense. En chemin, je passe devant la célèbre pâtisserie Demel (chic et chère) mais pour une fois je n’ai pas faim du tout et je passe mon tour.

Après un petit tour rapide autour de la place Am Hof et un break au soleil pour écouter un orchestre classique, je me rends dans le quartier des Palais. Tout ici est grand et majestueux, je me demande toujours comment devait être certains endroits il y a 100, 200, 300 ans…

Vienne Claironyva Quartier des Palais

La randonnée urbaine continue l’après-midi : grimpette jusqu’aux belvédères

Après un hamburger bien mérité (même si ce n’est pas trop local), je repars de plus belle vers les belvédères en passant par Karlsplatz où Otto Wagner a construit deux pavillons jumeaux.

Vienne Claironyva Karlsplatz

 

Je décide de visiter les parcs des belvédères en entrant par le belvédère supérieur, et qui dit supérieur, dit : ça grimpe ! J’ai marché un bon bout de temps et je l’ai bien senti dans mes jambes ! Je n’ai pas visité le palais, mais cela est possible.

Les jardins sont assez sobres si on omet tous les sphinx aux bustes de femmes, très originaux comparés aux bâtiments classiques.

Et re-pause street art !

Il me reste encore du temps et comme je ne m’en lasse pas, je retourne parcourir le canal pour voir encore plus de Street Art. Certains graffs sont très engagés et porteurs de messages très clairs !

Les berges du canal sont bien aménagées, on y trouve même une fausse plage et après les 10km de marche depuis le belvédère supérieur, c’est juste parfait pour m’accorder une pause avant de rentrer.

Le dernier jour, je profite de ma chambre d’hôtel et fait une dernière balade dans le coin, notamment un peu de shopping et une pause repas au centre commercial du coin.

Prochain voyage : Berlin !! L’occasion de revoir Ina, que j’ai rencontrée l’année précédente à Amsterdam !

Mais avant de vous souhaiter un bon grand week end à Vienne, je vais vous donner quelques prix ! Même si c’était un cadeau, un petit bilan budget s’impose pour vous aider dans votre planification !

 

Bilan Budget

Les vols : Toulouse Vienne avec une escale  : Lufthansa A/R 225€ / Easyjet propose un vol direct depuis Lyon / Volotea propose 2 vols directs, depuis Nantes et Marseille.

Transferts aéroport : 19€ A/R avec le City Airport Train (+2€ en 2018 par rapport à 2016)

L’hébergement : hôtel Urania, entre 350€ et 420€ les trois nuits du jeudi au dimanche, l’emplacement est idéal pour parcourir une bonne partie de la ville à pieds. Vous trouverez également des hôtels pour 200€ environ les 3 nuits en vous éloignant un peu du centre, la ville reste assez chère.

La Vienna Card : elle inclut un pass transport publics en mode « red » pour 29€

Visites :

  • Le Palais de Shönbrunn, le CLassic Pass côute 24€, il permet de visiter le château et certains endroits du parc, j’y ai gagné quelques euros avec la Vienna Card.
  • Tours de Manèges au Prater : 5€ les balançoires et 9,5€ la grande roue avec son petit musée.

Repas : malheureusement, je n’ai pas tous les prix exacts en tête, un sandwich à l’aéroport pour 5 ou 6€, le restaurant le 1er soir dans les 20€, au marché 12€, le fast food 8€, des makis dans la partie restauration du centre commercial où arrive le train express de l’aéroport pour environ 10€, quelques fruits un soir ou je n’avais pas faim… soit une moyenne de 15€ par repas soit 105€ pour 7 repas.

Soit un total de 615€ environ par personne pour un grand week end à Vienne au départ de Toulouse à l’hôtel Urania, 515€ dans un hôtel un peu plus éloigné.

 

5 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :