Gananoque Cover Claironyva

Une journée à Gananoque et ses Mille Iles

Partie 2.b : Gananoque et ses îles

Après 4 jours passés avec mes amis d’Orillia près de Toronto, à visiter les Chutes du Niagara, Toronto et la région des lacs Muskoka, j’avance cette fois-ci en solo à Gananoque !

Le transport : pour me déplacer au Canada, j’ai utilisé le train. Voyageant en solo, louer une voiture revient cher, et passer des heures seule à conduire, c’est aussi un peu déprimant, sans compter la fatigue !

Pour acheter les billets depuis la France, vous ne pouvez pas payer directement sur le site canadien Via Rail qui n’accepte que les cartes bancaires canadiennes ou américaines. Il vous faut donc passer par une agence en France.

J’ai acheté les billets suivants : Toronto/Gananoque, Gananoque/Ottawa, Ottawa/Québec et Québec/Montréal pour environ 120€. Attention, il y a une limite en bagage ! Vous avez le wifi à bord.

1er et dernier jour : 24h à Gananoque pour voir les Mille Iles

Gananoque est une toute petite ville et j’ai également hésité avec Kingston, plus grande et accessible.

Si j’ai fait ce choix, c’est suite aux commentaires de personnes dans des blogs ou forums qui ont eu l’occasion de faire les deux croisières + Google Maps qui donne un aperçu des îles. En effet, au départ de Gananoque vous êtes déjà plus ou moins au milieu des îles, ce qui n’est pas le cas depuis Kingston, vous profitez donc plus vite d’une vue sympa !

L’hôtel : il n’y en a pas beaucoup dans le coin ! J’ai réservé un B&B chez Esther et Bruce (West Gate B&B), ils louent deux chambres avec salle de bains dans leur adorable maison. Pour le petit déjeuner, ils vous font tout choisir la veille et c’est vraiment bien !

Le plus : ils ont le cœur sur la main et sont très arrangeants, ils sont venus me chercher à la gare à mon arrivée car elle est à quelques kilomètres en dehors de la ville et m’y ont ramenée à mon départ.

Le moins : peu de choix dans les prix et j’en ai eu pour 90$ canadiens, vu le calme de la maison et la gentillesse des hôtes, ça les valait tout de même entièrement !

La croisière : j’ai choisi Gananoque Boat Line, qui propose une croisière de 5h avec un arrêt de deux heures sur l’île de Boldt pour 48.8$. N’oubliez pas votre passeport ! En effet, l’île de Boldt est au USA, remplissez aussi le formulaire ESTA en ligne.

Le départ du bateau est à 10h, vous avez le choix de vous emporter un sandwich ou d’acheter quelque chose sur l’île de Boldt (ou tenir jusqu’à 15h).

Bateau Gananoque Canada

 

Les îles sont adorables, certaines sont minuscules. Pour prétendre au titre d’île, il existe tout de même certaines conditions à remplir :

  • être au-dessus du niveau de l’eau pendant 365 jours,
  • abriter au moins 2 arbres ouarbustes,
  • faire au minimum 6 pieds carrés soit un peu moins de 2m².

Certaines îles abritent des demeurent de millionnaires, de véritables petits châteaux, le genre de demeure que l’on voit dans les séries américaines….

…mais rien n’est comparable à l’île de Boldt et son château qui est au moins 3 fois plus gros que les demeures ci-dessus.

L’histoire de Boldt : parti de rien,  George Boldt fut le directeur général du Warldorf-Astoria de New York et voulut construire un château sur Heart Island par amour pour sa femme, Louise. Malheureusement, cette dernière mourut en 1904, bien avant la fin des travaux et Boldt, fou de chagrin, laissa l’île à l’abandon.

 

Après 73 ans, l’île entière fut acquise pour 1$ symbolique par l’administration du pont des Mille Iles avec pour accord d’utiliser les revenus du tourisme afin de rénover les bâtiments et poursuivre leur achèvement selon les plans d’origine. Des millions de dollars ont alors été dépensés depuis !

Canada Gananoque Claironyva

 

Pendant les deux heures d’arrêt, vous avez le temps de visiter le château et de nombreuses pièces ont été terminées et d’autres pas du tout au dernier étage et au sous-sol qui comprend entre autres une piscine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’orage commence à menacer sur la fin de la visite, j’admire de loin le hangar à bateaux gigantesque qui appartenait également à Boldt et qu’il est possible de visiter en payant un supplément pour la navette.

Sur le chemin du retour, notre attention est attirée par une île en particulier : la maison est sur le sol canadien et le jardin sur le sol américain !

Je passe toute la fin de journée chez Esther et Bruce à papoter avec eux, trier des photos, skyper avec les parents. Ils m’ont invitée à dîner avec eux plutôt que j’aille me chercher quelque chose à l’extérieur. Je me suis un peu cru dans un film quand ils ont dit les grâces !

La « mésaventure » : me retrouver seule au milieu de nulle part dans une gare déserte la nuit sans qu’aucun train de s’arrête… Heureusement, contactés par textos, Esther et Bruce se sont renseignés auprès de la compagnie ferroviaire et comme le train affichait 2 heures de retard, ils sont revenus me chercher !

Ce retard aura aussi de petites conséquences sur mon arrivée à Ottawa, je me suis dit encore une fois que les Canadiens étaient vraiment adorables ! Je vous raconte ça dans le prochain article sur la capitale du Canada !

6 Comments

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :