Un week end dans le Tarn : détente et châteaux

par Claironyva

Rien de tel pour se dépayser que de filer dans le Tarn le temps d’un week end, en mode château cette fois-ci ! Allez savoir, c’est peut-être mon côté princesse qui ressort !

Pour le coup, je crois que l’on peut dire que l’itinéraire de ce week end sort un peu des sentiers battus. Nous sommes en août et je n’ai croisé que très peu de touristes.

Si vous ne les avez pas encore découverts, allez donc lire mes deux autres articles sur le Tarn : d’Albi à Lautrec et mon premier week end dans le Sidobre ! Et n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire !

Le Sidobre, jour 1 : châteaux et villages de charme

Découverte du château de Montfa

Comment et quand se rendre au château ?

Avant toute chose, le château n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler ouvert au public, il est en cours de rénovation. Il convient donc de contacter l’association via la page du château sur facebook par exemple pour convenir d’un jour de visite !

Un panneau indiquera bientôt l’emplacement du château, il faut dire que Google Maps n’est pas hyper précis !

Une histoire mouvementée !

Le château pourrait dater de 1200 environ, plusieurs aménagements témoignent des époques et des modes qui se sont suivies. Saviez-vous que le père de Toulouse Lautrec en fut propriétaire ? Il y aurait séjourné, notamment pour chasser ! En fait, ce n’est pas si surprenant, les Lautrec sont LA famille noble du coin… J’avais d’ailleurs visité le village de Lautrec lors d’un précédent week end.

Deux guerres mondiales entraînent par la suite des pillages. Ces derniers vont du mobilier à la cheminée, aux linteaux et allons-y franco : aux pierres qui constituent les murs. Un pigeonnier a carrément été dynamité ! Était-ce pour quelque chose qui se trouvait à l’intérieur, ou juste pour les pierres qui le constituaient ? Mystère !!

Une équipe motivée et une rénovation qui avance !

Ce matin-là, Sophie, la nouvelle propriétaire, me fait faire le tour du château, pendant que des bénévoles s’activent avant l’arrivée de la chaleur. La tour devenue une chapelle a déjà été bien restaurée. Pour monter la toiture, point de grue, mais la force brute de quelques volontaires !

Les jeunes apprentis tailleurs de pierre du Centre de Formation des Apprentis (CFA) de Lacrouzette (dans le Sidobre) viennent notamment donner un coup de main dans le cadre de leur cursus. Je trouve que c’est une bonne idée, travailler sur un projet concret, et voir les transformations se faire doit être motivant pour les jeunes.

Si vous souhaitez devenir bénévole, aucune formation spécifique n’est requise ! Aucun engagement sur le nombre de fois où vous comptez venir n’est également demandé.

Des panneaux explicatifs très bien faits avec une reconstruction 3D du château par Laurent Chanal permettent d’en apprendre bien plus sur chaque lieu important découvert. Ils donnent en plus des indications sur les travaux menés et à venir !

J’ai été conquise par l’enthousiasme de Sophie et des bénévoles présents malgré les fortes chaleurs ! Je me note dans un coin de la tête de retourner à Montfa, peut-être dans une petite année, pour voir toutes les avancées qui auront été menées !

Arrêt photo à Roquecourbe

Les petites routes du Tarn sont vraiment agréables, ombragées, et personne à l’horizon alors que ça bouchonne sur les autoroutes des vacances un peu partout en France. En chemin pour Vabre, je m’arrête quelques instants à Roquecourbe. La vue depuis le pont est vraiment super jolie !

Seulement voilà, il est presque midi et mon ventre m’informe qu’il est temps d’aller rejoindre le restaurant que j’ai choisi à Vabre.

Repas et visite du village de Vabre

Comme un signe du destin, une place de parking m’attendait tranquillement devant la mairie. Dans la rue juste à côté se trouve le syndicat d’initiatives, avec une permanence de l’office du tourisme Sidobre et Vallées, où j’ai pu récupérer un plan de la ville.

Une bonne adresse à Vabre pour manger : le Grillon de l’Horloge ! Ici, on mange des produits locaux autant que possible et la cuisine est maison, le tout à un prix abordable.

Le restaurant est accolé au beffroi, construit au Moyen Age ! Impossible de le louper, il est vraiment très bien conservé. Dommage, on ne peut pas y monter !

Pour digérer, rien de tel qu’une balade à la découverte des lavoirs préservés. Le jardin du prieuré juste derrière l’église est un véritable bijou, avec sa petite cabane en son centre.

Le Relais du Grésiers, une maison d’hôtes en or

Lors de l’organisation de mon week end, je voulais dormir aux abords de Lacaze, afin de faire une boucle lors de mes visites. C’est l’office de tourisme qui m’a indiqué le Relais du Grésiers, où Daniel et Bernadette m’ont chaleureusement accueillie.

Ils ont mis tout leur coeur (et plus encore) pour transformer cet ancien corps de ferme en une ravissante maison ! Le jardin est aussi adorable, entre le poulailler, le potager, les biquettes et l’âne… Et puis, il y a aussi la piscine !! Et j’en ai bien profité !

Le matin, c’est la bonne odeur du petit déjeuner qui m’invite à sauter du lit avant même que mon réveil ne sonne ! Déjà la veille en allant me coucher j’avais sentie la bonne odeur du gâteau qui sortait du four… Vous l’aurez bien compris : je me suis régalée !

Lacaze, son château et le restaurant chez Jul’s

Le château de Lacaze et le village

Cette journée dans le Tarn, et plus précisément dans le Sidobre est une vraie bouffée d’oxygène (et je ne suis pas payée pour le dire, vous pouvez me croire !). La journée a été riche en rencontres, du château de Montfa à mes hôtes en passant par mes voisins de table à Vabre, ce qui me rappelle que l’on n’est jamais seule en voyage !

Bref, pour clore cette première journée, je file à Lacaze, visiter le château qui est à présent un musée. Le château était à l’origine deux fois plus grand, on le voit bien depuis l’extérieur, mais il a eu plusieurs vies, et la moitié du bâtiment a été transformé en logements.

Pour la modique somme de 2€ (moins si vous êtes pas du coin), vous pourrez découvrir les expositions de peinture, photo, vannerie et même sculpture sur bois ! Le château dispose aussi d’un amphithéâtre au sous-sol et accueille donc des conférences et autres événements.

Je poursuis par un petit tour en ville, mais la fatigue me gagne car la journée a été longue ! Le village est vraiment agréable, et j’aurais pu l’explorer un peu plus si je n’avais pas été un peu feignante. C’est donc une petite boucle que j’effectue, en traversant deux fois le Gijou pour profiter de la vue sur Lacaze.

Le restaurant chez Jul’s : une bonne table

Ceux qui me connaissent ne seront pas surpris : je suis arrivée très en avance pour dîner au restaurant la Casa Jul’s. Il fait partie du camping de la commune. Celui-ci est d’ailleurs sympa, avec des bungalows modernes, des tentes « en dur » et des emplacements classiques, bonus : une petite piscine et une tente transformée en coin spa !
La cuisine y est magique et l’accueil excellent ! Une très bonne table, et mieux vaut réserver ou arriver tôt en été !

En partant, je ne peux m’empêcher de faire un dernier arrêt photo, alors que le soleil vient de partir se coucher.

A la frontière du Sidobre, jour 2 : du romantique château de GrandVal au mystérieux château de Castelroc

Petit trésor du Tarn : le château de GrandVal a les pieds dans l’eau !

Après avoir largement profité de la matinée au Relais du Grésiers, je prends la route, direction le lac de Teillet. Le point indiquant le château de GrandVal sur Google Maps m’amène sur une petite aire de parking, pourvue d’un grand panneau et d’une vue sur le lac et le château qui a les pieds dans l’eau.

Le panneau est instructif car il indique tous les propriétaires successifs du château !

Pour m’en approcher, je rebrousse chemin et prends la première à ma droite. Je traverse un pont et me gare avant de suivre un petit sentier. De nombreux panneaux rouges indiquent qu’il ne faut pas tenter d’aller explorer le château : les murs risquent de s’effondrer !

J’ai trouvé l’endroit magnifique, plein de charme et de mystère. C’est presque dommage qu’il soit laissé à l’abandon… On l’imaginerait tellement bien, consolidé, avec un petit pont pour y accéder… Enfin bien sûr, c’est facile à dire !!

Le château de Castelroc, un site qui vaut le détour !

Petite précision pour commencer : le nom original du château est le château de la Roque, il a été rebaptisé Castelroc par ses nouveaux propriétaires ! Le site n’est pas encore ouvert au public à jours et heures fixes, il convient donc de prendre contact avec l’association Castelroc pour caler votre visite.

Une entrée qui donne le ton

Pour accéder au site, il vous faudra vous garer en bord de route un peu plus loin en descendant. Le chemin qui grimpe au château est bien voyant avec deux grands panneaux : un en français et un en anglais.

Armez-vous d’une paire de baskets et d’une bouteille d’eau (il faisait bien chaud en cet après-midi du mois d’août !) et c’est parti pour un peu de grimpette. Et oui, au Moyen-Age, on ne cherchait pas à rendre les accès faciles ! Le château aurait été construit il y a plus de 1000 ans, rien que ça ! Imaginez que la forêt qui vous permet de grimper à l’ombre n’existait alors pas…

Une jolie palissade en bois nous met directement dans l’ambiance. C’est Laurent, le propriétaire qui me fait visiter. En 2016, il crée l’association Castelroc en Arifadès, dont son ami Pierre est le président. Grâce aux bénévoles et à des partenariats, le site se transforme radicalement !

Castelroc, un château, des projets

D’entrée de jeu, la tour se dessine, bien droite et lisse. Aucun travail de rénovation n’a été nécessaire pour la consolider ! Il manque juste un petit bout en haut de la tour, mais même ses planchers de pierre à l’intérieur sont en bon état, un vrai miracle ! Laurent m’indique alors que ce que je pense être une grande fenêtre en hauteur est en fait la porte d’entrée !!

Sur la droite en arrivant, des terrasses ont été construites avec les pierres du château, extraites des fouilles et gravats accumulés au fil des siècles. Un projet en partenariat avec le lycée agricole est en place pour aménager ces terrasses. Un parcours qui permettra aux petits et aux grands d’en apprendre plus sur ce que l’on mangeait au Moyen Age.

L’été, les scouts campent sur la propriété et donnent de leur temps pour aider à la restauration ! Grâce à eux, le travail est abattu très rapidement !

Une forge a même vu le jour !

Quel budget pour ce week end « Château » dans le Tarn ?

Où dormir paisiblement ?

Le Relais du Grésiers, une maison d’hôtes où il fait bon vivre : 65€ la nuit avec petit déjeuner. Réservations par téléphone, via le site de l’office de tourisme du Tarn ou sur leur page facebook.

Où bien manger ?

Le Grillon de l’Horloge à Vabre : une entrée généreuse (aussi suffisante qu’un plat) + un dessert + une boisson, 18,50€.
La Casa Jul’s : un plat et une limonade : 18€.
Le dimanche, j’ai tellement bien mangé au petit déjeuner que je n’ai pas eu faim avant de rentrer !

Soit le week end à : 102€ en solo (j’ai arrondi). En couple, vous diviserez le prix de la chambre tomberez donc dans les 70€ le week end par personne.

Vous avez aimé cet article ? Laissez moi un petit commentaire juste après !!

Et si vous voulez l’enregistrer sur Pinterest, voici quelques montages :

Vous aimerez aussi

4 commentaires

Magnet 20 août 2019 - 22 h 59 min

Superbes articles ! Merci pour ta disponibilité et ton engouement ! Je suis ravie de t’avoir donné l’envie de venir explorer ces sites et jespere que tu en gardera excellents souvenirs ! Donc, Nous te donnons rendez-vous dans 1 ou 2 ans, pour évaluer l’avancée des travaux de restauration 😉

Répondre
Claironyva 20 août 2019 - 23 h 10 min

Merci beaucoup Nathalie ! J’en garde en effet un excellent souvenir de ma visite au château de Montfa, merci à toi de m’avoir donné l’idée de le découvrir ! La prochaine fois, j’espère que tu seras là !

Répondre
Roux 27 octobre 2019 - 1 h 35 min

Superbe article … comme toujours 👍
Tu nous donnes envie de visiter ces châteaux, de retourner dans ce beau Tarn et de partager du temps avec toutes les belles personnes que tu as rencontrées.
Merci aussi pour ces belles photos.

Répondre
Claironyva 27 octobre 2019 - 22 h 18 min

Merciii !! Il n’y a plus qu’à !!

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :