• Home
  • /
  • France
  • /
  • Le Sidobre et Castres le temps d’un week end
Tarn Sidobre Roc de l'Oie

Le Sidobre et Castres le temps d’un week end

Envie d’un week end au vert ? C’est parti pour le Parc Naturel du Sidobre, dans le Tarn ! Entre ses petits villages et ses rochers, il y a de quoi faire de belles balades. On y va ?

Jour 1 : découverte du Sidobre, ses villages et ses rochers

Brassac et son vieux pont

Première étape de ce week end : le village de Brassac dont la visite a une valeur sentimentale à mes yeux. Il se situe en plein dans le parc naturel du Sidobre, à 1h30 de Toulouse et 30 minutes de Castres. Je me gare près du Vieux Pont qui est classé monument historique. La vue sur le pont neuf et le château dans lequel est installée la mairie est très jolie. Il est également possible de descendre sur les berges pour profiter de la vue ou même pêcher !

Egalement installé sur le bord de l’Agout, l’Office de Tourisme de Brassac et du Sidobre est tout mignon. Il ouvre à 10h et l’accueil est très sympa. L’employée m’a donné de bons conseils pour organiser le reste de ma visite.

La découverte du village est assez rapide. Je profite des nuages qui se lèvent pour boire un chocolat chaud au Grand Café. Je rigole un peu avec un groupe juste à côté de moi et j’en profite pour demander s’ils connaissent mes grands-parents qui ont été directeur du collège de Brassac et institutrice dans les années 60. Et là, le pur hasard, j’entends un « Ah ben oui, j’ai travaillé pour eux ! ». Une rencontre inattendue et chargée d’émotions avec celle qui fut la nounou de ma mère !

Brassac a beau être un petit village, pour manger au Café de Paris, je vous conseille de réserver ! C’est la meilleure table du village et qui sait, peut-être du Sidobre ! Vous aurez le choix entre un menu ou des plats à la carte, et j’ai fortement hésité avant d’opter pour un risotto aux légumes et une crème brûlée à la carte et c’était tout simplement délicieux.

Les rochers du Sidobre

Si je n’ai pas pris le menu au restaurant, c’était pour ne pas rouler dans la forêt ! Rendez-vous à Crémaussel pour une petite balade digestive. Le sentier est indiqué par des panneaux et il y a un parking juste en face.

Si vous y allez l’été, vous apprécierez de marcher à l’ombre ! Le sentier est d’un niveau facile, j’y avais été en famille quand j’avais une dizaine d’années, ce qui fait 4 ans pour le plus jeune de mes frères et nous en avons un bon souvenir.

Le Roc de l’Oie est le premier à apparaître et de là, vous aurez le choix de le contourner et descendre jusqu’au Rocher des 3 fromages ou de prendre à droite et d’aller voir d’autres rochers, comme le Fauteuil du Diable.

J’ai pris la première option, tout le chemin est en pente, et un arrêt est intéressant. Il y a une sorte de longue vue qui pointe vers des rochers, et permet de découvrir un passage secret ! Plusieurs de ces longues vues sont disséminées sur le sentier, dont une près du Roc de l’Oie.

La star du Sidobre : le Peyro Clabado

Après avoir fait une pause photo et réfléchi au temps qu’il me restait avant de me diriger vers Castres. A à peine 10 minutes en voiture, je suis tombée sur le Peyro Clabado, que vous pouvez voir du parking ! C’est 800 tonnes qui reposent sur un tout petit socle d’un m² !! N’hésitez pas à en faire le tour et à continuer à vous balader.

La jolie cascade du saut de la Truite

Il ne faut pas aller très loin pour tomber sur un autre rocher particulier du Sidobre. Ici vous ferez face à une légende : celle du sorcier et de la truite. Ce n’est pas tous les jours que vous lisez sur un panneau qu’ici vivait un sorcier que personne n’aimait (en particulier les femmes) et qui a fini par tomber amoureux… d’une truite ! Elle non plus n’était pas intéressée la malheureuse, et il la pétrifia alors qu’elle tentait de partir à la découverte du monde.

Le village médiéval de Burlats

Direction Castres, Burlats mérite bien un arrêt. Même s’il est possible d’en faire le tour en 30 à 45 minutes, vous aurez peut-être envie d’y pique-niquer ou de faire une longue pause dans l’herbe au bord de la rivière.

Plusieurs bâtiments vous raviront, comme la porte médiévale, très bien conservée, ou encore la mairie, bâtie à partir des ruines d’une ancienne église.

Le Pavillon Adélaïde, tout rectangulaire, devait être une partie d’un château, il ressemble en effet à un donjon. L’histoire de ce pavillon est écrite sur un petit panneau ! A l’intérieur, vous pouvez profiter d’une exposition photo/peinture/sculpture.

Arrivée à Castres et soirée Chai les Jumeaux

L’Europe Hotel, un hôtel de charme à Castres

L’Europe Hotel est juste magnifique, au coeur de Castres. C’est la deuxième plus grande ville du Tarn après la préfecture, Albi, que j’avais découverte lors d’un précédent week end dans le Tarn. L’accueil est vraiment top, la chambre que j’avais demandée était en travaux et hop j’ai pu choisir ma chambre parmi deux autres disponibles ! L’entrée avec sa cour intérieure et son bel escalier est vraiment pleine de cachet. C’est idéal pour une escapade romantique ou juste un moment cocooning en solo !

L’astuce pour le parking : comme expliqué dans le mail de confirmation de la réservation, il faut se garer dans le parking souterrain pas très loin. L’hôtel, pour 3€, vous remet un ticket à insérer dans la machine au moment de payer après avoir insérer votre ticket. Il couvrira la période de 18h à 10h le lendemain matin, restera à votre charge les périodes avant et après.

Chai les Jumeaux

L’emplacement est idéal pour découvrir le centre ville de Castres. Sur les conseils de l’hôtelier, je suis allée Chai les Jumeaux pour passer la soirée. Les sympathiques Toulousains, proposent le soir des planches de charcuterie/fromage, tapas… Bon comme c’était un peu la journée de la poisse, ils ne pouvaient pas servir de plats chauds, sniff…
La soirée fut néanmoins très agréable, pensez à demander un plaid si vous avez froid dehors !! Si j’y avais pensé avant qu’on ne me le propose, je n’aurais peut-être pas développé une angine dès le lundi !
Si jamais je reviens à Castres, je tenterai sûrement leur brunch !

Jour 2 : visite de Castres et retour dans le parc naturel du Sidobre

Les jardins et monuments

Après mon petit déjeuner, je dépose mes affaires dans le parking et j’en profite pour faire un tour dans les jolis jardins de l’Evêché classés monument historique et déclarés « Jardin remarquable » tout comme celui d’Albi. Les plans de ces jardins sont attribués à Le Nôtre. De là, impossible de manquer l’imposant théâtre et le musée Goya situé dans un ancien palais épiscopal.

Les maisons sur les berges du Tarn

Incontournables, j’avais déjà fait un petit crochet par les berges pour aller les admirer la veille au soir. C’est vraiment plein de charme. Ces maisons datent du XIIème siècle pour les plus anciennes d’entre elles. Vous pouvez voir sur les photos qu’elles ont toutes une sortie sur la rivière. Auparavant, elles abritaient des ateliers de tanneurs ou autres échoppes. Elles sont à présent habitées !

Les hôtels particuliers

Procurez-vous une carte de la ville et baladez-vous de façon à passer devant certains hôtels particuliers, vous ne le regretterez pas ! Le plus impressionnant est l’hôtel de Nayrac, avec sa tour rectangulaire, il est immense ! J’ai également bien aimé l’hôtel Jean Leroy et sa tour qui fait l’angle.

Cette balade est aussi l’occasion de tomber sur de jolies placettes ou rues pleines de charme, c’est agréable de se balader dans Castres.

Pause déjeuner aux Délices d’Asie

Le restaurant est dans une des jolies maisons sur les berges du Tarn. Par contre ne vous attendez pas à manger en terrasse. L’hôte, d’origine vietnamienne est un amour ! J’ai mangé un très bon Bo Bun pour moins de 9 euros !

Retour dans le Sidobre : le Chaos de Saint Salvi

Commençons déjà par une question que j’ai posée à l’office du tourisme de Brassac : qu’est ce qu’un chaos ? C’est tout simplement une rivière de rochers ! Par contre je n’irai pas jusqu’à vous expliquer comment ils sont arrivés là…

Bref, vous allez descendre jusqu’à un tout petit parking, et de là débutera votre balade. J’ai suivi une partie du sentier des légendes. C’est très sympa, car régulièrement, vous tomberez sur des panneaux avec des histoires courtes en rapport avec un élément présent dans l’environnement.

Sur le chemin, vous trouverez plusieurs rochers remarquables, comme le hamburger ou le chapeau de Napoléon.

Le clou du spectacle est tout de même la rivière de rochers. C’est tellement agréable de se balader en forêt, d’avoir un peu de fraîcheur, et au niveau du chaos, on a l’impression d’avoir la climatisation aux pieds. Je vous explique : sous la rivière de rochers, se trouve une vraie rivière et vous pourrez sentir l’air frais remonter !

Au lieu de continuer sur le grand chemin, j’ai longé la rivière de rochers pour finalement rejoindre le parking. Les bonnes choses ont une fin et il était temps pour moi de reprendre la route pour Toulouse, bye le Sidobre !

Bilan Budget du week end dans le Sidobre

Autoroute : 1,5€ x 2

Europe Hôtel : 86€ la nuit avec petit déjeuner + 3€ de parking 

Brassac, Grand Café : chocolat chaud pour 2,5€.

Brassac, Café de Paris : plat + dessert à 17,5€

Castres, Chai les Jumeaux : plateau de charcuterie/fromage 15€ (bien pour 2 personnes), verre de vin blanc 4€ et Spritz à 8€

Castres, Délices d’Asie : Bo Bun délicieux à 8,90€.

Soit le week end à : 148€ en solo. En couple, vous diviserez le prix de la chambre et de l’autoroute (et le plateau de charcuterie), et tomberez donc dans les 100€ le week end par personne.

3 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :