Mexique Tulum Claironyva

Mexique : une semaine dans le Yucatan

En 2017, je voulais voir une merveille du monde. La seule que j’ai vue jusqu’ici est le Colisée de Rome. Après quelques hésitations, c’est le Mexique, avec sa pyramide Chichen Itza, qui l’emporte ! N’étant pas une globe-trotteuse aguerrie, j’ai préféré cette fois-ci me laisser guider par le programme des Nouvelles-Frontières : les merveilles du Mexique (ok c’est un poil pompeux). D’ailleurs, je ferai très bientôt un article consacré à cette 1ère expérience du voyage organisé.

C’est donc dans un groupe de 12, mené par Marco, que je suis partie une semaine dans la région du Yucatan, je crois que je peux le dire : la région la plus touristique du Mexique.

Nous arrivons le soir à Cancun et filons directement à l’hôtel.

Mexique-Cancun-Hotel Claironyva

1er jour : le Mexique enchanteur avec Coba et Tulum

Le site archéologique de Coba

Notre 1er arrêt est Coba ! Objectif de la visite : voir quelques pyramides et un peu de sport avec les vélos mis à disposition pour aller de site en site, sans oublier la grimpette ! Bon, si vous êtes dans une petite forme ou si vous ne savez pas faire de vélo, vous avez la possibilité de vous faire emmener dans des cyclos pour quelques billets de plus.

La toute première pyramide, bien que pas mal abîmée reste impressionnante. Ici au Mexique, c’est la terre des Mayas, il existe des milliers de sites à visiter !

Juste à côté se trouve un jeu de pelote ! Alors attention rien à voir avec la pelote basque !

Ici vous avez un chemin séparant les deux camps et un anneau est sculpté en haut de chaque pente. Au cours des différentes visites que nous ferons, nous nous apercevrons qu’aucun terrain de pelote n’est identique.

Pour ce qui est des règles, elles peuvent différer (notamment du dessin animé Cuzco), pour gagner il faut faire passer la balle soit une fois soit plusieurs fois dans l’anneau du camp adverse. Le plus difficile, c’est qu’il ne fallait pas utiliser les mains ni les pieds ! En ce qui concerne la sentence finale, là aucun changement, elle reste la même : la mort pour les perdants (ou le chef d’équipe) !

La mort, OUI nous dit Marco, mais ils étaient contents car se sacrifier pour les Dieux c’est une belle mort ! Moue…

La 2ème pyramide que nous avons vue, Xay-be, était de forme circulaire en hommage au Dieu du vent car les ouragans n’étaient pas rares.

Mexique-Coba Claironyva

La 3ème pyramide était assez intéressante avec un grand nombre de colonnes en ruines juste devant et de son toit protégé, bon après, je l’avoue j’ai du écouter le guide sur le coup, mais comme je n’avais pas encore idée de faire un blog, je n’ai pris aucune note et j’ai tout oublié !!

La 4ème pyramide, celle là je m’en souviens : Nohoc Mul haute de 42 mètres avec une corde au milieu pour s’aider à la descente. Il était près de midi et il faisait bien chaud ! D’autant plus chaud que les marches bien abîmées par endroit n’était pas toutes à la même hauteur et m’ont bien fait travailler les fessiers ! Depuis le haut de la pyramide on surplombe tout le site et sa jungle, c’est magnifique !

Vous imaginez en regardant les photos qu’à peine redescendue, il s’est mis à pleuvoir ? J’imaginais à peine les gens qui venaient d’arriver au sommet et qui allaient descendre les marches sur les fesses par peur de tomber…

Tulum, sa plage et son site archéologique

Arrêt rapide à la plage

Notre pause déjeuner était dans un restaurant proche de la plage et l’orage était déjà loin ! Ca a d’ailleurs été notre seule occasion de baignade dans les eaux claires de Tulum, un coup de cœur éclair !

Du coup, ni une ni deux, avec une nenette du groupe, on a mangé en vitesse et nous avons couru à l’eau ! Le sable est tellement fin, c’est super agréable ! Et nous n’avons pas besoin de réfléchir trop longtemps pour nous jeter dans les petites vagues !

Et là me vient une pensée pour toute ma famille et tous mes amis qui se les pèlent en France !! Bon rapide la pensée parce qu’avec un paysage pareil, je préférais penser au moment présent !

Le site archéologique de Tulum : un incontournable du Yucatan

La suite de cette première journée au Mexique se passe au site archéologique de Tulum, il est immense et MA-GNI-FI-QUE !

Tulum était auparavant appelé Zamà : lever du soleil, Tulum signifie enclos/rempart, et effectivement, je me rappelle être passée par une sorte de brèche dans les remparts bien épais (5m). Le site est verdoyant et sous l’impulsion de notre guide Marco, nous nous dirigeons vers la mer.

J’en prends directement plein la vue avec le mélange pierre/verdure/bleu turquoise de la mer, un régal ! Et il me suffit de tourner la tête pour voir le bâtiment qui est quasiment sur toutes les photos carte postale de Tulum : le temple du Dieu Descendant.

Nous passons devant le Castillo, le bâtiment le plus important du site qui servait également de phare pour que les bateaux évitent de s’écraser contre le récif.

En revenant un peu dans les terres, il ne faut pas manquer le temple des fresques, qui est très bien conservé. Des visages d’êtres surnaturels sont gravées sur les murs extérieurs. Vous pouvez le voir sur une des photos ci-dessous sur un des coins du bâtiment.

L’orage approche et nous sommes libres de nous balader pour faire quelques photos, retour vers la mer des Caraïbes pour moi ! Si le temps avait été plus clément, je serais certainement descendue sur la magnifique plage en contrebas du site. C’est d’ailleurs assez étrange de se dire que l’entrée du site archéologique vous donne aussi accès à la plage pour un moment baignade !

Il se mit ensuite à pleuvoir des cordes, le but du jeu fut de retrouver le groupe et de remonter dans notre minibus direction Chetumal ! En route, Marco nous arrête dans un village où j’ai pu changer mes euros, je n’ai vu nulle part ailleurs de meilleur taux !

2ème jour : le Mexique surprise avec la visite de Chicanna !

Après une bonne nuit dans mon hôtel préféré du séjour, nous partons donc visiter Kohunlinch et sa célèbre pyramide des masques !! Ca avait l’air super, sauf que… euh Marco on l’a passé non le croisement pour Kohunlinch ?

Oui mais c’est normal, pour éviter les détours et être dans les temps du programme, ça fait en fait trois ans que l’on va visiter Chicanna ! On l’a dit à Nouvelles Frontières encore il y a peu quand quelqu’un est venu…. Bref nous allons à Chicanna !

C’est un joli petit site que j’ai personnellement bien aimé, même si du coup ben nous n’avons pas vu de superbes masques. En contrepartie, nous avons quand même pu grimper dans un petit temple dont quelques sculptures murales sont encore en très bon état. Ca m’a un peu surprise que l’on puisse faire à peu près tout ce que l’on veut, aucune sécurité…

Mexique Chicanna Claironyva

Petite parenthèse : si vous êtes en voiture et libre de vos visites, vous verrez un nombre impressionnants de panneaux pour des sites mayas, des bouts de pyramides qui sortent de la jungle, bref, vous aurez l’embarras du choix ! De plus, il me semble que nous étions dimanche et de nombreux sites sont gratuits !

Donc après le premier bâtiment, nous empruntons un petit chemin bétonné dans la jungle pour aller voir la suite du site. Nous tombons alors sur la maison de notables, car oui, il fallait bien être un notable pour s’offrir une maison en pierre ! Pour les autres, c’était des petites huttes !

Marco nous explique un peu leur vie et attire notre attention sur le pilon et son « marteau » utiliser pour moudre le maïs, je vous le confirme tout de suite : oui c’est lourd !

Mexique Chicanna Claironyva

Nous filons enfin voir The clou du spectacle !! J’ai envie de dire que c’est mieux qu’un masque, c’est le mur entier qui fait office de masque ! Vous voyez les dents en haut de la porte et sur la première marche au 1er plan ? Des yeux en colère et de bonnes joues aussi ?

Le Dieu attend son sacrifice !!

Mexique Chicanna Claironyva

Nous nous attardons un peu près du grand bâtiment suivant avant de filer pour Palenque une étape qui a réellement marqué ce voyage au Mexique !

Fin de journée : arrivée à Palenque

C’est le seul moment de la semaine du circuit où nous allons dormir plus d’une nuit dans le même hôtel. Malheureusement, vu le positionnement de l’hôtel et notre emploi du temps, je n’ai vu de Palenque que le supermarché d’à côté. Les sites sont en revanche fantastiques !

Un ptit mot sur l’hôtel :

Les chambres sont séparées par un couloir d’air de 30cm. L’aération dans la salle de bain consiste en une petite fenêtre ouverte sur cet espace de 30 cm… pile en face de la fenêtre de la salle de bain des voisines ! Un matin quand je prenais ma douche, ça a donné : « Hey Claire, super ta musique, c’est quoi le titre déjà ? ». Vous me direz que ça vaut mieux que : «  Alala, Claire, on dirait que tu as mangé un truc avarié hier ! ». Il restait quand même la possibilité de fermer la fenêtre !

Nous avions eu un temps un peu frais et du coup la piscine n’a pas eu un franc succès ! C’est bien dommage !

3ème jour : de Palenque à Yaxchilan le paradis  perdu

Pas de risque de s’endormir sur les routes du Mexique !

C’est une grosse journée sur la route qui s’annonce, quelque chose dans les 6 heures ! Nous partons assez tôt le matin de Palenque et je vous le dis, bossez vos lombaires ! Le Mexique, c’est tout un tas de petits dos d’âne qui sont terrrribles, en particulier parce que j’étais assise sur la roue je pense !! A noter que nous avions un chouette minibus Mercedes pour 15 personnes.

Notre chauffeur était aussi téméraire qu’adorable (il était super adorable). Nous nous retrouvons à doubler une voiture dans une côte, sans aucune visibilité. J’ai croisé très fort les doigts pour qu’aucun véhicule n’arrive en face et YES nous nous rabattons enfin… MAIS pas le temps de dire OUF que voilà que nous sommes en train de déraper… sur du gravier ! Nous arrivons à nous arrêter sans écraser les gens au bord de la route et là nous comprenons ce qu’il s’est passé. En haut de la côte, aucun panneau, personne, nous sommes un dimanche et en fait, il n’y a plus de route !! Elle est en travaux !!

Nous continuons de rouler un moment sur la partie basse de la route jusqu’à ce que le chauffeur comprenne qu’il fallait passer sur la partie haute qui sera la future route ! Heureusement, notre véhicule en a dans le moteur et il nous emmène à bon port sans aucun souci.

Début de l’aventure : la pirogue

Le minibus s’arrête près du fleuve Usumacinta qui est la frontière naturelle entre le Mexique et le Guatemala.

C’est parti pour 40 minutes à la fraîche sur notre pirogue : la numéro 13 ! Elle nous a porté chance dans le sens où notre capitaine nous a fait approcher les crocodiles. C’est assez impressionnant de les voir dans leur milieu naturel. Ca nous pousse également à ne pas tenter de voir si l’eau est fraîche du bout des doigts. Tout autour de nous, c’est la jungle ! Enfin nous avons vu quelques mexicains ayant des activités mystérieuses… il faut dire que pour le coup, mes yeux scrutaient plutôt les alentours pour être sûre qu’ils ne finissent pas dans l’estomac d’un croco ! Le pique nique sur le bord du fleuve Usumacinta, je ne le conseille pas trop !

Mexique Palenque -- Direction Yaxchilan - Usumacinta

Découverte du paradis perdu : Yaxchilan

Le débarquement se fait en douceur, et mis à part une petite maison d’accueil (et des WC), nous sommes seuls dans la jungle. C’est plutôt un soulagement, tomber sur une horde de touristes aurait enlever un peu de la magie du lieu.

Comme nous avons déjà pu le voir lors de nos visites précédentes, un panneau explicatif en espagnol et en anglais figure à l’entrée du site. Nous y apprenons par exemple que les mayas ont vécu ici entre l’an 250 et l’an 900 ! Un sentier à travers la jungle nous met l’eau à la bouche quant à ce que nous allons trouver.

J’entends un bruit bizarre, comme si on était en train de creuser un forage dans le coin (je ne sais pas pourquoi c’est à ça que j’ai pensé). Et je me suis alors demandé si en fait, la jungle ne s’arrêtait pas juste quelques mètres plus loin. C’est Marco, notre guide, qui m’a gentiment expliqué que ce que j’entendais, c’était des singes hurleurs ! La jungle est plutôt dense dans les alentours. Marco nous précise même que sans boussole, en marchant quelques dizaines de mètres, nous pourrions nous perdre (il en avait lui-même presque fait l’expérience dans sa jeunesse).

Tout d’un coup, la lumière devient plus forte et le chemin débouche sur une sorte de pyramide. C’est un peu comme un de ces films d’aventures quand les héros viennent de découvrir un trésor, une sensation magique ! Nous foulons le sol du site de Yaxchilan !!

 

Marco nous explique que nous pouvons entrer dans le bâtiment pour rejoindre le cœur du site. Deux choix : le passage court et le passage long. Bon je vous tue le suspense, j’ai pris le court ! Pour le long, il vaut mieux avoir le mode lampe torche sur le téléphone, aimer les chauve souris et les grosses araignées ! Je me suis donc contentée des photos de mes compagnons de voyages qui n’ont pas retenté l’expérience au retour. Et là une fois dehors, je me dis WAW WAW WAW WAAAAOUUUW.

Une clairière qui a l’air d’avoir été tondue la veille, parsemée d’énormes arbres,  se dresse juste devant moi. Et il y a ces ruines posées là qui témoignent d’une vie animée à l’époque où les mayas y vivaient.

Certains bâtiments sont magnifiquement bien conservés, notamment un masque gravé sur le mur d’une maison.

Grimpons un peu pour nous rapprocher des Dieux !

C’est ensuite l’heure de la reprise du sport pour aller voir de plus près le temple en haut de la colline. Quelques singes hurleurs se sont montrés dans les arbres, nous étions tous ravis. C’est vraiment agréable de voir un site archéologique en plein milieu de la nature, et se sentir libre de le visiter à notre guise !

La route du retour est plutôt silencieuse ! Il faut dire que les journées sont bien remplies, tant en trajet et visites qu’en émotions ! Direction Palenque pour une bonne nuit de sommeil et cette fois-ci sans se laisser surprendre par la portion de route en travaux !

4ème jour : le site archéologique de Palenque

Un autre coup de cœur au Mexique est en route : le site archéologique de Palenque ! Et en plus, il est à moins d’une heure de route de l’hôtel : YES !!

La partie basse du site

Dès l’entrée, on en prend plein les mirettes ! Trois énormes pyramides, les unes à côté des autres nous accueillent. La première semble être la plus abîmée, mais elle reste pleine de charme et il est possible de distinguer un crâne gravé sur l’un des murs. Ce bas relief donna le nom de Temple du Crâne à cette pyramide.

Palenque - site archéologique Claironyva

L’escalier de la pyramide du milieu est protégé par un toit ! Vous avez le droit d’entrer à l’intérieur pour observer sa crypte, c’est assez exigu et humide. C’est ici que se trouve le sarcophage d’une femme dont l’identité reste incertaine. Il se pourrait que ce soit l’épouse du Roi Pakal. Elle reçut dans tous les cas le surnom de reine rouge à cause de la couche de cinabre (minerai de mercure) recouvrant ses ossements.

Palenque - site archéologique Claironyva

A l’entrée du site, vous pouvez visiter un musée dont la pièce maîtresse est une reconstitution du tombeau du roi Pakal, le plus célèbre des rois mayas. Cette tombe se trouve dans le Temple des Inscriptions, le 3ème et le plus majestueux des trois temples. C’est tout simplement incroyable de voir à quel point il est bien conservé.

Impossible ensuite de manquer le Palais !! Nous grimpons les quelques marches et nous baladons à notre guise !

La Palais est longé par un aqueduc ! Lui-même est bordé par de nombreux marchands de souvenirs. N’hésitez pas à négocier !

La partie haute du site pour profiter de la vue !

La visite ne s’arrête pas là ! Il serait dommage de manquer les trois temples en haut de la colline, qui vous donne une magnifique vue sur les bâtiments que nous venons de voir. Je suis un peu KO mais la curiosité et l’expectative d’une jolie photo l’emporte : je grimpe en haut du plus grand temple et je ne le regrette absolument pas !!

Il est l’heure de continuer sur les routes du Mexique : bye bye Palenque, direction Campeche, connue pour ses jolies maisons aux couleurs pastel.

 

Direction l’une des rares villes fortifiées du Mexique : Campeche

C’est parti pour une longue route jusqu’à Campeche, je crois que j’ai du passer 5 à 6 heures par jour sur la route, ce circuit dans le Yucatan n’était pas de tout repos !

Nous arrivons pour le coucher du soleil. C’est une magnifique petite ville fortifiée sous le joug des Espagnols entre 1686 et 1704, et c’est un Français qui en est l’architecte.

Située dans le Golfe du Mexique, Campeche est devenue un port de commerce. Et qui dit port de commerce dit, beaux bateaux à la cale pleine de marchandises et trésors, ce qui attira bon nombre de pirates dans le coin !!

Mais en plus de ses remparts, ce qui fait son charme, ce sont ses maisons aux couleurs pastel. J’ai beaucoup aimé m’y balader !

Le soir venu, alors que nous nous dirigeons vers le restaurant, nous tombons sur un spectacle traditionnel. C’était totalement imprévu mais vraiment bienvenu !

claironyva-mexique Campeche

5ème jour : le site archéologique d’Uxmal, l’un des plus impressionnant du Mexique

Un arrêt imprévu à la rencontre de fabricants de Panamas à Becal

Encore une bonne surprise qui n’était pas au programme, la visite d’une fabrique de Panamas dans la petite ville de Becal. Le fameux chapeau en est même devenu l’emblème ! Bien que comme son nom l’indique le Panama n’est pas originaire du Mexique, mais c’est tout de même une institution dans le coin !

claironyva-mexique Becal

Et le panama est une affaire de famille, les enfants apprennent assez jeune à tisser. On nous y explique quelles sont les plantes utilisées, les différentes qualités de chapeau en fonction de la finesse du tissage. Pour bien tisser et avoir moins mal aux doigts, ils ont une sorte de petite grotte souterraine dans laquelle il fait frais et un peu humide.

C’est l’occasion d’acheter des souvenirs, c’est un des rares endroits, voir en fait le seul dans lequel j’ai trouvé des petits souvenirs qui me plaisaient, ce sera donc un chapeau, des petits portes monnaie, un éventail et quelques vide-poches qui me sont bien utiles !

Encore un coup de cœur au Mexique : Uxmal

Avec le site de Yaxchilan, le site archéologique d’Uxmal est celui qui m’a le plus marqué ! Même plus que Chichen Itza, comme quoi je me suis surprise moi-même !

A l’arrivée, c’est directement une très imposante pyramide : la pyramide du Devin. Il est absolument interdit de l’escalader. Les marches sont petites et la pente très drue, un accident est vite arrivé !! Imaginez en plus lors de pluies, l’escalier doit beaucoup glisser ! Suite à de mauvaises chutes, il est maintenant interdit d’y grimper !

claironyva-mexique Uxmal

Nous en faisons le tour et je suis impressionnée par la bonne conservation des sculptures et gravures. Sur un toit, ce sont des oiseaux en pierre qui sont posés !

L’escalier qui mène au temple est bordé de masques Chaac qui si vous regardez bien tournent légèrement la tête au fur et à mesure des marches, pour toujours regarder le soleil.

Tout comme nous avions pu le voir à Chicanna, l’entrée du temple a en fait la forme d’un visage et l’escalier en serait la langue déroulée.

claironyva-mexique Uxmal

Nous continuons ensuite la visite en allant vers un carré de bâtiments exceptionnellement bien conservés. Ils sont nommés le Quadrilatère des Nonnes. C’est encore une fois impressionnant : les frises, les sculptures du dieu serpent tenant dans sa gueule la tête d’un maya sacrifié…

Pour rejoindre la Grande Pyramide, il faut passer par le terrain de pelote maya. Je vous en avais déjà parlé dans mon premier article sur le Mexique, lors de ma visite du site de Coba. Comme vous pouvez le voir, ce terrain est différent de celui de Coba !

claironyva-mexique Uxmal

Et comme vous le devinez, j’ai pris mon courage à deux mains avec la chaleur, et j’ai grimpé tout en haut de la pyramide. En prenant une photo des marches, je me suis rendue compte à quel point la pente des marches était rude, une marche de loupée pourrait entraîner une grande chute !

Le site est immense mais nous ne pouvons pas tout visiter d’un coup et finissons par une pause devant le palais du gouverneur, d’où nous avons une belle vue  sur la Pyramide du Devin.

claironyva-mexique Uxmal

Fin de cette journée maya avec un arrêt au … cimetière avant une nuit à Mérida.

Les cimetières mexicains sont colorés et même fantaisistes ! Marco souhaitait en particulier nous montrer la sépulture d’un passionné de maya qui a fait construire une représentation de Chichen Itza !

La journée touche à sa fin à Mérida, où nous passons la nuit. Avant de nous rendre à l’hôtel, le minibus s’arrête sur la place principale et nous profitons des dernières lumières. Nous n’aurons hélas pas le temps d’en voir beaucoup plus…

6ème jour : en route pour voir la Merveille du monde à Chichen Itza : la pyramide Kukulkan

Joli point d’étape : Izamal

Et parce que tout à une fin, il s’agit en effet de notre dernière journée en groupe avec Marco.

Avant de nous rendre à Chichen Itza, nous nous sommes arrêtés à Izamal : la ville ôcre.

claironyva-mexique izamal

Conquise par les espagnols, Izamal est maintenant un lieu de pèlerinage. A l’époque, vu l’ampleur du travail, ils n’ont pas eu envie de détruire les pyramides aux alentours mais ont construit un charmant monastère sur une colline. C’est un peu la pièce maîtresse de la ville.

J’aurais adoré prendre le temps de me balader un peu plus à Izamal ! Mais bon le timing a fait qu’il était déjà l’heure de remonter dans le minibus.

claironyva-mexique izamal

Le site archéologique de Chichen Itza

Une chose assez surprenante quand nous arrivons est de nous apercevoir que le site est une sorte de marché aux souvenirs gigantesques. Et je vous le dis, ne vous arrêtez pas au prix d’un vendeur, ils vendent tous la même chose mais pour un même magnet, le prix varie du simple au triple.

La pyramide de Kukulcan est jolie, mais finalement vu la visite de la veille, pas si impressionnante à mon goût. Mais Marco va nous expliquer ce qui la rend si spéciale. Spéciale au point que des milliers de personnes viennent la contempler le jour des équinoxes.

claironyva-mexique Chichen Itza

Et oui, en regardant sur Wikipédia, j’ai pu voir que 30 000 personnes ont fait le déplacement le 21 décembre 2012 !!

Alors que je vous explique, quand j’ai dit à Marco : « Oui bon elle est jolie comme pyramide, mais au final je trouve qu’Uxmal est plus impressionnant, alors pourquoi Chichen Itza ? ». Il m’a expliqué que l’on voyait descendre le dieu serpent à plumes (KukulKan) lors des équinoxes. Bon pendant une seconde je me suis imaginée tout le monde en train de fumer des joints…

Et puis il a explicité un peu en expliquant que la structure avait été construite de sorte qu’une ombre ressemblant à une ondulation de serpent se projetait sur le grand escalier !

Outre cette pyramide, j’ai apprécié le terrain de pelote. Il est encore une fois différent de ceux que j’avais pu voir ailleurs au Mexique. Celui-ci est immense, on imagine même des spectateurs sur les bâtiments qui jouxtent le terrain. Nous y verrons une gravure très parlante : un perdant à genoux, sa tête tranchée en l’honneur de Kukulkan le Dieu Serpent à Plumes, c’est pour cela que des serpents jaillissent du du cou et un arbre pousse tout autour, synonyme de vie.

Nous avons ensuite été jusqu’à un Cenote, dans lequel des mayas étaient sacrifiés, jetés depuis le bord, harnachés de trésors pour les dieux. C’était aussi l’occasion de se poser 5 minutes à l’ombre car le soleil tapait fort !!

claironyva-mexique Chichen Itza

Finalement, nous revenons vers le centre pour nous approcher du temple des guerriers entouré de centaines de colonnes et au sommet un Chaac Mool, sculpture destinée à recevoir des offrandes.

Légère déception au cenote Ik Kil

Après un peu de shopping, c’est l’heure d’aller manger puis de terminer la journée par la visite du Cenote Ik Kil. J’attendais énormément de ce site, mais le timing a été mal choisi par l’agence : lumière déjà basse et de nombreux cars déjà sur place.

claironyva-mexique Ik Kil

 

Cette semaine au Mexique, et plus précisément dans le Yucatan, se termine par une journée de libre avant de repartir et c’est à Playa del Carmen que je suis partie me détendre ! Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures !

claironyva-mexique Playa del Carmen

3 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :