Grand week end de 3 jours en Terres d’Aveyron

par Claironyva

Les Terres d’Aveyron regorgent d’assez de trésors pour vous occuper une semaine entière (peut-être même plus ) ! En bonus, même si c’est en dehors du territoire, je vous propose de découvrir Conques, un des plus beaux villages de France et étape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Itinéraire d’un grand week end de 3 jours en Terres d’Aveyron

Commençons par décrire l’itinéraire que je vous propose pour passer un bon week end en Terres d’Aveyron ! J’en profite aussi pour vous livrer une carte histoire de mieux vous repérer.

Jour 1 :
Bozouls et son « Trou »
Espalion
Saint Côme d’Olt
Estaing

Jour 2 :
Entraygues sur Truyères
Bez Bédène
Valon

Jour 3 :
Conques
Grand Vabre

Voir en plein écran

Pour aller plus loin :
Si vous voulez prolonger votre séjour en Aveyron, n’hésitez pas à aller du côté de Najac et des Bastides du Rouergue.
Une journée à Rodez est également assez incontournable !

Terres d’Aveyron, jour 1 : du trou de Bozouls au beau village d’Estaing

Matinée à Bozouls et son célèbre trou

Arrivée et prise d’informations

Sudiste par excellence, j’ai tendance à prononcer toutes les lettres des noms. En l’occurrence ici, Bozouls se dit « Bozoul », mais je pense que personne ne m’en a voulu, ouf !

En arrivant, je vois un parking sur ma gauche, Allée Pau Causse, juste à côté du rond point. L’emplacement est pratique car l’office de tourisme est dans la même rue à peine 100 mètres de là.

L’arrêt à l’office du tourisme des Terres d’Aveyron a été bien utile. Déjà, naïve que je suis, j’avais cru comprendre qu’on observait le canyon depuis un point de vue et puis voilà, merci !
Pas du tout ! Enfin, vous pouvez vous contenter du point de vue à 100m de l’office du tourisme bien sûr mais ça serait dommage de s’arrêter là. Il existe pas moins de 3 circuits pour découvrir le Trou de Bozouls. Le plus court dure 1h30 et le plus long la journée entière !

Outre les informations sur Bozouls, nous avons pu récupérer des livrets sur les villes d’Estaing, Saint Côme, Espalion, et Entraygues sur Truyère. Ils permettent d’allier un plan de visite des villages avec des explications sur chaque point d’intérêt. C’est aussi ici que j’ai récupérer mon plan des Terres d’Aveyron, très utile pour planifier les itinéraires !

Le trou de Bozouls
Le Trou de Bozouls

La balade dans le Trou de Bozouls

Tout commence par le point de vue sur l’autre partie de la ville, perchée juste en face de nous, c’est impressionnant. De là, nous commençons à descendre dans le canyon, vous ne pourrez pas vous perdre, c’est très bien balisé.

J’ai beaucoup aimé les jolies maisons en pierre et les tours jumelles en bas. C’est comme un petit voyage dans le temps.

La balade se poursuit dans le canyon ! C’est vraiment très agréable et facile, mais je vous conseille quand même d’avoir de bonnes chaussures.
Le passage le plus fun dans le trou de Bozouls est sans conteste le pont de singe ! Mon âme d’enfant aurait aimé faire des aller-retours sur ce pont, mais malheureusement, un groupe est arrivé. Il a alors fallu que nous avancions et si vous avez bien suivi, comme nous sommes descendues… Il faut remonter !!

Si jamais il a plu les jours précédents je vous recommande doublement d’être bien chaussés.

Quelques zigzags plus tard, nous profitons de la vue sur le canyon depuis la falaise d’en face. Donc là encore, si vous avez bien suivi, nous devons retourner au point de départ. Pour cela, il a donc fallu descendre et remonter ! On pourra dire qu’on a mérité un bon repas.

Pause déjeuner découverte d’Espalion

Il est déjà plus de midi quand nous arrivons à Espalion, un village fort charmant ! A côté du musée du scaphandre, nous trouvons place dans une brasserie. Nous y dégustons une tartine auvergnate avec frites et salade (9.80€) avant de partir nous balader.

Espalion mérite vraiment le détour !

J’ai été étonnée d’y trouver le musée du scaphandre ! Et plus étonnée encore du bâtiment dans lequel il se trouve : une ancienne église de briques rouges, avec ses deux petites tours, c’est intriguant.

Le centre ville est plutôt mignon, et comme tous les jolis villages du coin, Espalion possède son Pont Vieux, avec en prime une vue sur le Vieux Palais.

Les maisons au bord de l’eau sont d’anciennes tanneries. Elles possèdent un accès à l’eau pour laver les peaux et préparer le cuir.

Le coup de cœur revient quand même à la vue depuis les berges où nous nous sommes amusées comme des folles pour réaliser des photos de nos sauts !

Le Vieux Palais d'Espalion
Mon endroit préféré à Espalion !

Je vous livre quelques photos que Cécile (@toulou_zen sur Instagram) a prises de moi à Espalion. Super souvenir !

Deux plus beaux villages de France et donc d’Aveyron !

Niveau itinéraire, Espalion était au milieu de Saint Côme d’Olt et Estaing, mais finalement cela ne représente pas tant de route que ça.

Saint Côme d’Olt et son clocher flammé

C’est l’un des 10 plus beaux villages de France situés en Aveyron ! Je me suis garée dès que j’ai pu (j’ai eu de la chance).

La visite de Saint Côme d’Olt commence avec une jolie fontaine avant de pénétrer dans le centre du village. Les maisons forment comme deux enceintes successives qui permettent d’atteindre le cœur de Saint Côme. Avec Cécile, on commence par rigoler un peu au niveau de la fontaine ! Il faisait bien chaud ce jour là !

Pause fraîcheur à Saint Côme d'Olt
Pause fraîcheur à Saint Côme d’Olt

Ce coeur, c’est là où se trouvent le château de Saint Côme d’Olt qui abrite aujourd’hui la Poste et l’Office de Tourisme, et l’église dont j’ai eu le réflexe de dire que le clocher était « tordu ».

Le vrai terme pour décrire le clocher est flammé ! Il s’agissait d’un choix de l’architecte afin d’évoquer les prières qui montent vers le ciel. Le clocher servait aussi de tour de guet ! L’Eglise accueillait les pèlerins du chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Ne manquez pas la vue sur le village depuis le pont de Saint Côme : elle est canon ! On va voulu refaire une série de sauts sur le pont mais l’air de rien il y avait un peu de passage… En contrebas, il est possible de se détendre et de mettre les pieds dans l’eau, parfait pour les journées estivales.

Estaing

Enchainer des villages classés parmi les plus beaux de France, c’est vraiment une chouette façon de passer un après-midi.

Je suis déjà impressionnée par le château qui domine le village avant même d’être garée. Comme dans tous les autres villages, la vue du pont est magnifique.

Estaing
La vue carte postale d’Estaing

Cécile et moi découvrons les petites rues d’Estaing, c’est vraiment mignon, notamment l’église qui fait face au château. Nous nous sommes accordées une pause Coca. Nous avons attiré toutes les guêpes du coin !! In Extremis, nous visitons le château à 18h15 (l’entrée coût 6€).

Jusque dans les années 2000, le château d’Estaing était habité par un ordre religieux. Lors de la visite, vous pourrez voir des photos datant d’avant les travaux. C’est Valérie Giscard d’Estaing qui a racheté le château. Il appartient désormais à sa fondation si j’ai bien tout retenu. C’est là qu’arrive la mini déception : le château est un véritable musée dédié à l’oeuvre et la gloire de VGE !

Enfin tout comme pour le château de Bournazel, d’importants travaux de rénovation ont eu lieu pour retrouver les pièces d’origine !

Au final, notre partie préférée, c’était celle dédiée à sa femme ! Et il ne faut pas oublier la vue sur les toits du village, vraiment belle !

Terres d’Aveyron, jour 2 : d’Entraygues sur Truyère au château de Valon

Entraygues sur Truyère : au cœur d’une confluence

Avant d’arriver à Entraygues sur Truyère, j’ai effectué un petit arrêt avec un point de vue sur le village ! Pour la petite histoire, Entraygues se prononce « entrailles » et non « entrègues ». J’ai beau être du Sud de la France, je ne le savais pas du tout. Le village est bordé par le Lot et la Truyère, qui se rejoigne tout près du château !

Point de vue sur Entraygues sur Truyère

Question pratique pour le parking, je suis allée sur google maps en mode satellite pour repérer les endroits où il me serait le plus facile de me garer. J’ai pu me garer sur le quai du Lot, pas loin de château.

J’avais récupéré le guide de visite d’Entraygues sur Truyères à l’office de tourisme de Terres d’Aveyron de Bozouls. Il m’a bien aidée car il propose un petit circuit pour voir les meilleurs coins du village.
Pour chaque point d’intérêt, vous pourrez voir une photo et un texte explicatif.

Vous en saurez donc plus par exemple sur l’histoire tumultueuse du château qui est maintenant un école primaire privée !
Plus au nord du centre, tout beau tout « neuf », vous pouvez traverser à pied le pont de la Truyère qui a été rénové en 2018.

Barrage de Couesques

Les centrales hydroélectriques sont monnaie courante dans le coin, et les barrages aussi ! Le barrage de Couesques se visite certains jours et à certains horaires.

Pour ceux qui comme moi pointent le bout de leur nez à l’improviste, il est possible de profiter de la vue en s’instruisant grâce aux plaques informatives.

Je vous laisse le soin de récupérer les informations à jour sur le site Internet du barrage si la visite vous tente !

Bez Bédène, hameau perché seul au monde

Je venais d’essuyer un gros orage sur la route quand tout d’un coup, j’ai cru avoir été téléportée dans l’œil de cyclone. Un beau rayon de soleil éclairait Bez Bédène, perdu aux confins de l’Aveyron.

Ce n’est finalement pas très connu. J’y étais la seule touriste et une autre a pris le relais à mon départ. Bon il faut dire qu’il n’y a pas grand chose à voir. Mais c’est tout à fait charmant, la vue est chouette sur les alentours et on peut même faire une petite balade.

C’est en marchant jusqu’au bout du village que j’ai vu le panneau indiquant le rocher branlant. Je n’étais pas vraiment chaussée pour faire une randonnée, mais c’était tout à fait faisable avec mes petites baskets blanches. Il existe néanmoins un petit passage au bord du vide, où une corde est là pour vous sécuriser.

Le sentier est très bien indiqué et je crois que j’ai marché pendant une bonne vingtaine de minutes en tout, mais je n’ai pas traîné car j’avais peur de me faire surprendre par la pluie.

La cascade du saut du Chien

C’est un endroit vraiment sympa ! Pour y arriver, j’ai utilisé la localisation de Google Maps. A une intersection, un panneau propose de continuer en indiquant la cascade et une boutique de faïence mais j’ai suivi Google Maps en prenant à gauche et j’ai atteint le chemin avec l’inscription parking.
J’ai eu un peu peur quand le chemin a commencé à s’enfoncer dans la forêt et après réflexion, j’aurais du me garer dans l’espace au bord de la route.
Le chemin est un sentier botanique avec plein de petites explications sur les arbres et plantes de la forêt. Au final je me suis garée dans un cul de sac et je n’ai eu qu’à marcher une cinquantaine de mètres avant d’atteindre la première plateforme aménagée avec une magnifique vue sur la cascade du Saut de Chien !

Ca vaut le coup de grimper si haut dans les Terres d’Aveyron ! Parce que ce n’est pas fini : quelques dizaines de mètres plus loin, une deuxième plateforme permet d’avoir un autre point de vue !!

Valon et son château,

J’ai eu de la chance de trouver une place dans le petit parking en arrivant sinon, il y en a un autre un peu plus haut dans le village.

Le château n’est plus très loin de fêter ses 900 ans ! Il n’a plus été habité depuis la Révolution et comme cela arrive souvent, les villageois des alentours sont venus se servir des pierres pour construire leur propre maison.
Les rénovations ont commencé au 20ème siècle et pour seulement 3 euros (visite libre tarif adulte)visitez le site Internet du château de Valon pour connaître tous les tarifs et horaires d’ouverture ! Il y a toujours des rénovations en cours, mais j’ai vraiment pu apprécier tout le travail qui a été fourni.

Attention l’escalier du donjon est super étroit, mais la vue depuis le toit terrasse vaut le coup !!

En repartant de Valon, vous passerez certainement par Rouens. N’hésitez pas à vous arrêter quelques minutes au point de vue qui est tout neuf et très bien aménagé.

Aveyron, jour 3 : Conques

Avant d’arriver à Conques : un superbe point de vue !

En arrivant à Conques par le sud ralentissez et zieutez le panneau indiquant un point de vue du Bancarel (vous le verrez sur Google Maps). Ca zigzague un peu jusqu’à arriver à un espace restreint pour vous garer.

Je vous conseille d’y aller le matin de bonne heure pour être sûr de pouvoir vous garer et de profiter tranquillement de la vue ! Il faut dire que c’est le meilleur endroit pour admirer Conques dans son ensemble.

Le point de vue de Bancarel !

Un des plus beaux villages d’Aveyron et de France : Conques

Première étape : se garer ! Deux options : en arrivant au village sur le bord de la route en pente, il faut payer 5 euros peut importe le temps que vous passerez à Conques. La deuxième option est en continuant, le parking à l’autre bout du village où le tarif sera le même.

C’est parti pour une balade de quasiment 2 heures à travers le village en commençant bien entendu par l’Abbatiale Sainte Foy. J’ai surtout levé les yeux au plafond pour admirer la rosace/coupole et paf… En repartant de Conques bien plus tard, j’ai réalisé que j’avais complètement oublié de m’attarder sur les vitraux réalisés par Pierre Soulage dont j’ai en plus visité le musée à Rodez !

Après un passage à l’office du tourisme, je récupère un plan du village et décide de m’y perdre un peu en passant par les points d’intérêt qui y sont notés.

J’ai beaucoup aimé les portes médiévales, le château et bien sûr les jolies petites rues. J’aurais pu m’attarder encore plus longtemps et aller voir le fameux Trésor par exemple !

Repas du midi à Grand- Vabre

Le restaurant Chez Marie m’a été chaudement recommandé par l’office de tourisme de l’Aveyron lors de mes recherches de bonnes adresses en amont du week end. Cette recommandation a été confirmée par l’office de tourisme de Conques et plus tard par ma logeuse !

Grand Vabre est à peine à 10 minutes de voiture de Conques. J’ai très bien mangé le menu du jour avec une jolie vue depuis la salle de restaurant (17€ entrée plat dessert).

Pour digérer, je m’accord 15 minutes de marche dans le petit village avant de reprendre la route.

Balade le long du Lot

Grand Vabre est très près de la frontière avec le département du Lot. Je suis passée tout près de Vieillevie et je regrette de ne pas m’y être arrêtée !

A travers la végétation, j’ai pu apercevoir le village de Montarnal, vraiment mignon et inattendu.

La cascade de Salles la Source

Elle est mignonne comme tout et le village mériterait une petite balade. Surprise quand même : la cascade n’est pas du tout dans un écrin de nature mais bien en bord de route avec quelques places de parking juste à côté !

Je suis restée le temps de faire quelques photos en utilisant enfin un de mes filtres ND qui me permettent de faire une pause longue pour obtenir un effet lissé de l’eau.

Cascade de Salles La Source

Où loger pour ce grand week end en Terres d’Aveyron ?

Les logements ne sont pas si nombreux que cela dans le nord de l’Aveyron, et en période de Covid, il était vraiment difficile de me lancer dans une réservation.

Au final, j’ai jeté mon dévolu sur une chambre dans La Demeure du Comte !
C’est entre Salles la Source et Marcillac et juste à côté d’une station essence Intermarché.

L’accueil est vraiment chaleureux, et comme c’était l’heure du goûter j’ai eu droit à une part de gâteau et un jus de fruit de bienvenue.
La demeure de Claudette est superbe et la chambre a été bien rénovée : moderne et vintage. La literie est super confortable et le wifi fonctionne très bien (heureusement car il n’y a absolument aucun signal pour le téléphone !).

Un conseil, ne mangez pas trop le soir car il vous faudra avoir l’estomac bien vide pour vous régaler du petit déjeuner de Claudette : compote maison, gâteau maison, miel du coin, yaourt, charcuterie & fromage du coin et j’en oublie !!

Quel est le budget de ce grand week end ?

Le logement : deux nuits en chambre pour occupation seule avec le petit déjeuner à la Demeure du Comte : 136€. Attention par contre, la maison d’hôtes est fermée pendant la période hivernale : quel dommage !

Les repas : je vous ai parlé de Chez Marie à Grand Vabre (17€), de la brasserie dont je n’ai pas retenu le nom à Espalion (10€ la tartine), mais j’ai aussi très bien mangé à Marcillac, au Cruou ! Le menu entrée plat et dessert est à 20€ (dont foie gras en entrée et magret en plat pour ma part et je n’avais plus faim pour le dessert !).

Les visites : le château de Valon : 3€.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.