Visite de Kobe et Himeji en un jour

par Claironyva

La ville de Kobe est très connue pour son bœuf tandis que Himeji est célèbre au Japon pour son château, surnommé le château du Héron blanc.

J’avais gardé un très bon souvenir de ma visite du château de Himeji en 2010. J’y avais fait ma première rencontre marquante alors que je voyageais en solo pour la première fois. Car si vous n’êtes pas encore au courant, le Japon a été ma première destination hors Europe et surtout de voyage en solo !

Le programme de la journée à Kobe et Himeji

Je savais une chose : je voulais voir le port de Kobe de nuit avec les bâtiments éclairés pour prendre quelques photos (et puis parce que c’est beau !). Donc là, vous vous dîtes, Himeji le matin et Kobe l’après-midi, emballé c’est pesé !

C’est sans compter la météo, que je surveille de près pendant les vacances. En effet, le matin de cette journée, la pluie était au rendez-vous, alors que l’après-midi devait être plus ensoleillé.
Sachant que le château de Himeji ne pouvait se visiter de l’intérieur à cause du Covid-19, il aurait été un peu dommage de se balader dans les jolis jardins sous la pluie.

Donc le programme a finalement été le suivant :
– Kobe (balade et repas)
– Himeji
– Kobe

Ce qui tombait aussi bien c’est que je logeais à Osaka et que comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, Kobe est sur le chemin pour Himeji.

Voir en plein écran

Découvrez mon programme pour la visite d’Osaka !

Visite de Kobe, ville du bœuf que je n’ai pas mangé !

Et oui, je ne suis pas végétarienne, mais je n’ai pas vraiment cherché à manger le célèbre bœuf, j’avais alors envie de curry !

Mais revenons à ce matin-là !

Kobe est à seulement 30 minutes en train depuis Osaka. Je suis partie de la gare de Shin Osaka et suis descendue à la gare de Sannomiya à Kobe.
Il y a un office du tourisme dans la gare (ouvert à partir de 9h) qui m’a été fort utile car j’ai découvert qu’il y avait vraiment pas mal de choses à voir à Kobe !

La quartier européen : Kitano

Ce que je ne savais pas, c’est que de riches européens ont fait construire des demeures dans le style de leur pays vers la fin du 19ème siècle. C’est complètement différent de ce que l’on peut habituellement voir au Japon et donne un certain charme au quartier. Certaines d’entre elles se visitent, malheureusement j’étais là trop tôt.

Bon, une de ces maisons est à présent un Starbucks donc j’aurais pu y entrer ! L’histoire de la maison est intéressante, on peut la lire sur un écriteau en bordure de la propriété. Elle date de 1907, mais a été très endommagée, voire quasiment détruite lors d’un très grand tremblement de terre en 1995.
Les propriétaires, américains, ont donné ce qu’il restait de la maison à la ville de Kobe. La ville a gardé les matériaux pour finalement la reconstruire le plus fidèlement possible (en y ajoutant des renforcements pour qu’elle résiste mieux à l’activité sismique).

Kobe maison ancienne Starbucks

La plupart des bâtisses sont à flanc de colline et je peux vous dire que je me suis pas mal amusée à grimper, ça compense un peu les bons petits plats !

J’ai bien aimé la Weathercock House, avec ses briquettes rouges et sa girouette (weathercock) qui est maintenant un des symbôles de Kobe, et sa voisine toute de vert vêtue la Moegi House qui appartenu à un consul américain. Elles se visitent pour respectivement 500 yens et 350 yens.

Retour vers la gare + Tetsujin Street

Grâce aux plans et à google maps (parfois je me demande comment je faisais il y a 10 ans), je me dirige vers la gare. Pour l’atteindre, il faut traverser une très grande avenue, et pour que ce soit en toute sécurité, il existe des passages en hauteur sur lesquels ils ont également positionné des plans !

Depuis la gare, il y a le choix entre le métro (payant) et le train (gratuit avec le JR PASS) pour rejoindre l’arrêt Shin Nagata. Difficile de se perdre en allant voir la statue de Gigantor !! Enfin, si vous commencez à entrer dans les centres commerciaux juste à côté, il y a toujours un risque de se perdre !

Harborland, le quartier du Port de Kobe

Arrêt à Kobe Station, où j’ai pris mon repas : du boeuf pané avec du riz et une sauce au curry pour 840 yens. Le quartier est plein de centres commerciaux, avec quelques statues sympas sur les trottoirs et toujours des panneaux pour vous aider à vous repérer !

J’arrive au Kobe Anpanman Children’s Museum & Mall, fermé à cause du Covid-19. D’habitude, le centre commercial « mall » est gratuit et pour le musée, il faut payer 1800 Yens par personne. Les personnages mascottes de ce lieu sont les statues que j’ai croisées dans la rue ! Juste à côté se trouve le Mosaic, un grand centre commercial, avec sa grande roue. En face, on peut admirer la Kobe Port Tower et le Kobe Maritime Museum.

Un grand voilier était stationné dans le port, la promenade est agréable !

Pause street art à Kobe

J’ai tourné un peu pour trouver quelques œuvres de street art repérées sur Internet avant le voyage. Il faut savoir que le street art n’est pas bien considéré au Japon et qu’il est donc rare de voir des graffs.

Le quartier chinois

En retournant vers la gare, je suis littéralement tombée dessus ! J’avais lu quelque part que le quartier chinois de Kobe était important, mais une chose en entraînant une autre, j’avais simplement sorti cette information de ma tête.

Malheureusement, je ne m’y suis pas trop aventurée car ne l’oublions pas, je voulais aller visiter le château de Himeji !

Bonus plaques d’égouts !

Je n’oublie jamais de regarder où je mets les pieds, c’est parfois intéressant ! A Kobe, il y a beaucoup de plaques différentes qui mettent en avant les incontournables de la ville.

Si jamais je devais revenir à Kobe, je tenterai la visite d’une des maisons coloniales et surtout je visiterais une distillerie de Sake.

Himeji et son château

En arrivant à la gare, vous verrez rapidement que vous ne vous perdrez pas : le château d’Himeji est en face ! Alors je dis en face, pour dire que vous n’aurez qu’à remonter la grande avenue en allant toujours tout droit, le château n’est pas planté juste devant la gare.

J’en ai profité pour m’arrêter dans les boutiques de souvenirs juste avant le château. Ce dernier a sa propre mascotte et j’avais déjà acheté en 2010 une pochette plastifiée

le château de Himeji depuis la gare

Un peu d’histoire

L’histoire du château de Himeji débute en 1333 avec la construction d’un fort sur la colline. Finalement, c’est en 1601 que la construction du château à proprement parler commence. La chance est avec lui pendant la 2nde guerre mondiale, puisqu’il est le seul bâtiment à rester debout.
En 1993, il est le premier site japonais inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Et un peu d’amour

L’un des personnages les plus emblématiques du château de Himeji est la princesse Sen. Mariée à l’âge de 7 ans à un seigneur ennemi, elle se retrouve veuve peu après suite à un assaut et est sauvée des flammes de justesse.
Elle tombe amoureuse du fils du seigneur de Himeji qui leur permis de se marier. Un mariage d’amour au XVIIème siècle c’est très rare !

La visite du château de Himeji

En 2010, j’avais fait la visite complète du château, mais en mars 2020, le Covid-19 s’en est mêlé et seuls les jardins étaient ouverts. La bonne nouvelle, c’est qu’en compensation, les visiteurs ont eu droit à un demi-tarif soit 500 yens au lieu de 1000 yens la visite.

Je me rappelle avoir été un peu déçue de l’intérieur du château car vous n’y verrez aucun meuble ! Ils sont pour certains dans le Musée National de Tokyo. Difficile d’imaginer la vie telle qu’elle devait être, mais c’était quand même sympa.

Les jardins valent déjà bien le déplacement, je prends mon temps pour la balade. Début mars, j’étais trop en avance pour les cerisiers en fleurs, mais la balade était vraiment agréable. Je ne me rappelais plus du tout que c’était aussi grand, c’était donc une redécouverte 10 ans plus tard !

Les jardins Koko-en

Situés juste à côté du château de Himeji, il est possible de les visiter avec un billet combiné (donc avec une promo comparé au prix du billet simple).
J’y suis allée en février 2010, et même si les cerisiers n’étaient pas en fleurs, c’était déjà vraiment chouette. Je n’ai pas eu le temps d’y aller après ma visite du château en mars 2020, mais si j’arrive à y aller en novembre, d’après les photos que j’ai pu voir, ça vaut également le coup d’oeil.

Bonus plaques d’égout !

On est bien dans la thématique du héron blanc avec les plaques d’égout !

Kobe by night : c’est à ne pas manquer !

Après avoir visité le château de Himeji, je suis de retour sur Kobe. C’est sur la route pour Osaka donc je ne fais même pas de détour. Je vous conseille à tous d’y faire un petit tour la nuit pour profiter des illuminations sur le port !

Quel est le budget d’une journée à Himeji et Kobe

Le budget va surtout dépendre des visites que vous allez faire.

Pour les transports, si vous avez le Japan Rail Pass, vous n’aurez rien à débourser !

Pour les repas, le mien très simple m’avait coûté 840 yens soit 8€, le soir j’ai acheté deux bricoles au 7 Eleven à côté de mon hôtel et mangé dans ma chambre. Bien sûr si vous vous décidez pour un bon restaurant avec du bœuf de Kobe, la note sera un peu plus salée.

Les visites maintenant ! Le château de Himeji se visite pour 1000 yens et le billet combiné avec les jardins Koko-en coûte 1050 yens. Pour moins d’un euro de plus, on aurait tort de se priver de la visite des jardins.
Les maisons de Kobe se visitent à des tarifs assez différents les uns des autres. Certaines sont gratuites, la plus chère est à 1050 yens. La Weathercock House et la Moegi House, dont je vous parlais plus haut, se visitent pour respectivement 500 yens et 350 yens.

Vous n’avez pas eu le temps de tout lire ? Enregistrez cet article dans Pinterest pour le retrouver facilement !

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Visiter Osaka en 2 jours - Claire, on y va ! 13 juin 2020 - 11 h 59 min

[…] Pour en savoir plus sur les destinations aux alentours d’Osaka, rendez-vous sur l’article dédié à Kobe et Himeji en une journée de visite ! […]

Répondre
Hiroshima et Miyajima en 2 jours - Claire, on y va ! 26 juin 2020 - 19 h 06 min

[…] Découvrez les étapes précédentes du voyage :– La visite d’Osaka en 2 jours– Une journée à Kobe et Himeji […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :